1. Accueil
  2. Mon tour du Monde
  3. Les expériences de Tour du Monde
Le blog voyage by Chapka

Voyage en solo dans le Kerala en Inde

Article rédigé par Aurélie de Lili Foodies Travel.

Mars 2022, je quitte toute ma vie bien rangée parisienne et je pars pour un tour du monde en solo. Ma première destination : l’Inde ! Cela en a surpris plus d’un. J’ai eu le droit à de nombreuses questions (et j’en ai encore plus quelques mois après) : alors c’est comment l’Inde ? Mais t’as pas eu peur d’y aller seule ? C’était pas trop sale ? Et tu t’es pas faite agresser ?

Cette destination questionne beaucoup, alors j’ai décidé de vous partager mon expérience d’un mois en Inde du sud est, dans la région du Kerala.

Qu’est ce qui m’a poussé à commencer mon tour du monde par l’Inde ?

Pour des raisons personnelles, je souhaitais faire une cure ayurvédique. C’est une médecine alternative et son berceau est l’Inde. Quoi de mieux que d’aller en Inde pour faire cette cure ? Surtout que le rapport qualité/prix est imbattable par rapport à l’Europe. Me voilà donc à passer 21 jours dans un “hôpital” ayurvédique à Cochin. Puis j’ai continué mon séjour par 10 jours dans le Kerala entre Munnar, Varkala et Munroe Island.

Comment c’est de voyager seule dans le Kerala ?

Franchement je vais être honnête, cela n’est pas donné à tout le monde. Il faut être débrouillarde, patiente, autonome, prête à supporter des regards, à prendre des selfies…Cela n’a pas été simple tous les jours mais l’expérience que l’on a à côté est tellement incroyable. Comme beaucoup disent : l’Inde soit on aime, soit on déteste. Moi j’ai adoré !

Le regards des autres et les comportement des Indiens

Pour voyager seule en tant que femme en Inde il faut être prête à avoir de nombreux regards sur soit. Et pas que des hommes d’ailleurs ! Les femmes aussi dévisagent car elles sont intriguées ou curieuses. Après, dès que l’on va dans des endroits touristiques, beaucoup d’Indiens demandent des selfies. Parfois on m’arrêtait toutes les 5 minutes pour des photos. Pour certains cela peut être très gênant surtout à la longue. Mais cela m’a permis de belles rencontres.

La gentillesse des Indiens

En parlant de rencontres, la gentillesse des Indiens est quelque chose qui m’a le plus marqué ! J’ai fait beaucoup de maisons d’hôte (peu d’auberges de jeunesse là-bas) et à chaque fois j’ai eu un très bon accueil. Malgré le fait que les hôtes parlent mal l’anglais, ils faisaient tout leur maximum pour que l’on se comprenne. Et quand ils ne parlaient vraiment pas un mot d’Anglais (c’est souvent arrivé), ils appelaient leurs enfants.

J’ai remarqué que les nouvelles générations en Inde sont beaucoup plus à l’aise avec l’anglais.

Dans les transports en communs cela m’a beaucoup aidé d’ailleurs. A chaque fois on me venait en aide pour prendre mon billet, payer, trouver mon wagon dans la gare de train (quelle galère les trains en Inde d’ailleurs !). Mais c’est une tellement belle aventure ces trains quand on est dedans. J’ai eu le droit à des fruits offerts d’une dame à côté de moi qui ne parlait pas un mot d’anglais mais qui m’a juste présenté des fruits qu’elle avait avec elle pour me les offrir. J’ai aussi été adopté par une famille durant 3h de train, et quand le vendeur ambulant est passé, ils ont acheté de la nourriture pour eux et moi aussi (trop gentil, jamais eu ça en France).

Enfin bref, tellement d’histoire de générosité à raconter, que ca m’a touché et marqué.

La sécurité en tant que femme seule

Au final je ne me suis pas sentie plus en insécurité qu’à Paris. Alors oui parfois certains vont être insistant, mais je n’ai pas eu le droit à des gestes déplacés (alors qu’on m’avait prévenue et j’était prête à cela). J’ai assisté à une ou deux scènes un peu spéciales, mais encore une fois, cela m’était aussi déjà arrivé à Paris… Sinon j’ai eu le droit à la bienveillance de certains hommes dont un Indien d’ailleurs. Il est resté depuis le quai du train, puis m’a guidé à ma place, on a partagé tout le trajet et il est même sorti pour m’accompagner à un tuk-tuk car il avait peur pour moi (et son arrêt était après!).

Le Kerala, un Etat à part

Ce monsieur dans le train m’a d’ailleurs dit quelque chose qui a été confirmé après : Le Kerala est l’état le plus éduqué de L’Inde. C’est pour cela que je n’ai pas eu trop de soucis contrairement à d’autres récits de femmes seules en Inde. Je sais qu’au nord de l’Inde et dans les grosses villes, cela n’est pas du tout pareil.

Je conseille donc aux femmes seules qui veulent voyager en Inde de commencer par le Kerala. Un état très nature, avec pleins de centres de Yoga/Ayuveda, des locaux adorables et un bon état d’esprit. Je ne cache pas que cela reste très sale et bruyant, mais je pense que cela n’est rien par rapport aux autres grosses villes comme New Delhi.

J’ai adoré ses paysages : champs de thé, forêts, jungles, plages… ses odeurs, son état spirituel, les couleurs, enfin c’est tout une ambiance ! Sans parler de la nourriture Indien, un délice.

Au final, malgré les défauts que peut avoir l’Inde, je sais que j’y retournerai ! 

5/5 - (14 votes)

0 commentaire

laisser un commentaire