1. Accueil
  2. Mon PVT
  3. Conseils PVT
Le blog voyage by Chapka

Les idées géniales de RealStep pour encourager votre année de césure à l’étranger

Vous êtes étudiant à l’université ou dans une école ? Vous avez peut-être déjà entendu parler de la césure, cette parenthèse pendant vos études. Si vous hésitez, RealStep vous a concocté cinq programmes pour vous permettre de vivre cette aventure à l’étranger.

La césure, mode d’emploi

La césure est une période pendant laquelle vous demandez à suspendre votre formation d’enseignement supérieur pour acquérir une expérience professionnelle ou personnelle. La durée de la période de césure est de 1 ou 2 semestres. En règle générale, elle s’effectue entre le Master 1 et le Master 2 (donc entre Bac + 4 et Bac + 5). La césure peut se dérouler en France ou à l’étranger. La césure peut permettre d’acquérir des crédits ECTS. Vous ne savez pas si vous êtes éligible ? Faites une demande à l’établissement supérieur dans lequel vous êtes inscrit.

RealStep vous propose 5 idées pour votre année de césure à l’étranger

Un job en hôtellerie à Sydney

Le visa vacances travail est très facile à obtenir en Australie car il n’y a pas de quota de places. Les jeunes âgés de 18 à 35 ans peuvent venir vivre travailler légalement pendant un an sur place. La prolongation de visa est possible sous conditions mais ça ne vous concerne pas en sachant que la césure dure 1 an maximum. Si la plupart des jeunes français se dirigent vers des jobs en ferme (fruit picking & packing), il y a également de nombreux postes disponibles dans les grandes villes dans les secteurs du tourisme et de l’hôtellerie.

Une expérience dans une ferme néo-zélandaise

Le visa vacances travail est facile à obtenir en Nouvelle-Zélande et les opportunités de travail sont bonnes, surtout dans le secteur de l’agriculture. Ce que vous propose RealStep, c’est une expérience mixte avec des cours d’anglais et du travail à la ferme au sein d’une équipe internationale. Vous êtes logé dans l’exploitation agricole avec d’autres jeunes, ce qui facilite l’apprentissage de la langue et développera votre faculté d’adaptation et de débrouillardise.

Une immersion au Canada

Contrairement à l’Australie, le visa Working Holiday Canada est plus difficile à obtenir car soumis à un quota de places. Généralement, on estime qu’il y a deux fois plus de candidats que de places disponibles. Et votre bon dossier universitaire ne vous aidera pas. Au Canada, c’est tirage au sort. Cependant, il existe d’autres visas moins connus et très intéressants pour vous comme le Stage Coop International, si vous dénichez une offre de stage conventionnée sur place. RealStep peut vous proposer une expérience unique combinant cours d’anglais et travail dans un ranch du Canada anglophone (région de Vancouver).

Une expérience professionnelle au Japon ou en Corée du Sud

L’Asie vous fait rêver ? Si vous n’êtes pas motivé à l’idée de travailler pour de grandes entreprises à Hong Kong ou à Singapour, faites cap vers deux pays coup de cœur : le Japon ou la Corée du Sud. La bonne nouvelle, c’est que ces deux pays sont accessibles avec le visa Working Holiday.

Un projet écologique au cœur de l’Irlande

Si vous ne voulez pas partir à l’autre bout du monde, faites cap sur l’Irlande. Situé au cœur de l’Irlande rurale, le stage année de césure à l’étranger proposé par RealStep se déroule à environ 20 minutes de la ville de Macroom, et à 45 minutes de Cork City, la deuxième plus grande ville d’Irlande. Ce projet se concentre sur l’agriculture, les activités agricoles, l’entretien et la conservation du patrimoine.

Qui est RealStep ?

RealStep est une agence de conseil pédagogique basée à Barcelone. RealStep ne propose pas seulement des projets pour acquérir une expérience internationale, mais aussi un travail d’accompagnement personnalisé pour vous orienter vers des missions adaptées à vos besoins et à vos motivations.

Grâce au réseau RealStep, vous pouvez notamment aller faire votre césure dans une ONG et autour de projets de développement durable. Depuis 2010, RealStep a d’ailleurs reversé plus de 200 000€ aux ONG partenaires afin de continuer à développer de nouveaux projets et de renforcer la durabilité de leur impact auprès des communautés locales.

A noter : il n’y a aucun frais de dossiers sur les études et cours de langue à l’étranger.

5/5 - (16 votes)

0 commentaire

laisser un commentaire