1. Accueil
  2. Mon tour du Monde
  3. Inspiration Tour du Monde
Le blog voyage by Chapka

Le Kerala : de la montagne verdoyante à la mer d’Oman

Par Maryne et Jules du blog Explore Le Monde

Explore le mondeLe Kerala, petite bande de terre de 120 kilomètres de long à l’extrême sud ouest de l’Inde est un des incontournables du pays. Chaque année, beaucoup de voyageurs font le choix de découvrir ce petit État pour les nombreux trésors qu’il a à offrir.

C’est un État un peu à part en Inde. Le Kerala a la réputation d’être plus développé : une espérance de vie et un taux d’alphabétisation plus élevés, des modèles socio-économiques différents. Il est aussi le premier État au monde à avoir élu les communistes au pouvoir. C’était en 1957.

De la montagne verdoyante à la mer d’Oman, petit tour de notre voyage au Kerala : nos découvertes au milieu des forêts tropicales, les plantations d’épices et les ports de commerce qui ont fait l’histoire de ce bout d’Inde.

Kumily : les épices, le thé, le kalaripayyat et l’Ayurveda

Arrivés tout droit de l’Etat voisin Tamil Nadu, nous commençons cette traversée du Kerala par les montagnes situées à l’Est de l’État, une barrière naturelle marquée par la différence de climat et de paysages. Après plusieurs épingles de montagne et quelques centaines de mètres grimpés, nous passons de la terre plutôt sèche et ocre du Tamil Nadu à la canopée humide et verdoyante du Kerala. Un climat propice à la culture et à la découverte des épices et du thé.

Les jardins d’épices sont nombreux dans la région et permettent de découvrir leur culture, leurs origines (et oui on ne savait pas que la cannelle était en fait issue de l’écorce du cannelier !) mais aussi leurs vertus.

visiter les forets tropicales du Kerala en Inde

Les plantations de thé pullulent aussi dans les montagnes du Kerala, que ce soit autour de Munnar ou de Kumily. Différentes visites permettent d’en savoir plus sur l’histoire du thé arrivé en Inde grâce aux anglais et sa culture.

De la cueillette et la rencontre avec ces femmes qu’on a surnommé « wonder womans » pour le courage et la force dont elles font preuve à la commercialisation.

cueillette de thé dans le Kerala

Après une journée de découverte dans la campagne keralaise, place à la détente et à la richesse culturelle.

Le Kerala est aussi connu pour l’Ayurveda, médecine locale traditionnelle qui puise ses sources dans l’antiquité indienne. On a donc découvert les massages ayurvédiques ! Un moment un peu spécial, loin des massages dont on a l’habitude en France. C’est quasiment entièrement nu (si on considère que le petit pagne en papier sert à quelque chose !) que la séance commence. Les mouvements sont plus fermes, parfois peu agréables, voire chatouillants, mais on se dit que le résultat doit être efficace. Et c’est le cas. Pas mécontent de terminer la séance, je ne peux malgré tout que la conseiller, le bien-être arrivant ensuite. De nombreux lieux proposent ce genre de services mais on vous conseille de vous diriger vers une clinique ayurvédique agréée pour bénéficier de vrais soins.

Enfin, pour terminer cette découverte de Kumily, direction le Kadathanadan Kalari Center pour assister à une démonstration de Kalarippayatt, le plus vieil art martial du monde. Pendant une heure, les combats d’exhibition s’enchaînent en un contre un, à deux contre deux, multipliant les techniques et armes différentes. C’est un spectacle assez impressionnant à ne pas manquer.

art martial traditionnel Kalarippayatt

Alleppey, entre mer et canaux

La côte Allepey est principalement connue pour ses backwaters, sortes de canaux qui parcourent la ville et les environs : des rizières au lac, en passant par les nombreux villages de la région.

Plutôt que de découvrir cet environnement grâce aux imposants houseboats, des bateaux reconvertis en hôtels flottants polluants et se suivant à la file indienne (c’est le cas de le dire), nous avons préféré partir dans une petite pirogue, accompagnés d’un guide local.

Quasiment une journée à traverser les villages, à passer loin des sentiers battus, rencontrer les habitants qu’on a beaucoup apprécié.

cote Allepey au Kerala

La plage aussi est un lieu d’intérêt important, un lieu de rendez-vous-même puisque le soir, alors que le soleil se couche, tous les indiens se réunissent sur la plage principale. Un spectacle particulier qui permet plein de rencontres ! Alors que certains font du cricket, d’autres se prennent en photos, les familles se retrouvent, les enfants jouent dans l’eau … ce soir-là on y a rencontré Anesh et sa famille, Rakesh et sa femme venu du sud du pays ou encore Mayur et son groupe d’amis qui tenaient à immortaliser ce moment avec Maryne !

Les environs d’Alleppey valent aussi la peine d’être explorés, que ce soit en louant un scooter ou en faisant le choix de relier Kochi en tuk tuk plutôt qu’en bus. C’est ainsi qu’on a pu, grâce à Francis, notre chauffeur du jour, découvrir certaines plages peu connues, rencontrer les pêcheurs arrivant juste de leur expédition nocturne ou échanger avec ceux préférant la pêche au filet côtier.

Kochi, au-delà des filets chinois

Ancien comptoir de commerce hollandais puis anglais, Fort Cochin ou Kochi, est une ville chargée d’histoire. Connue pour ses filets de pêche chinois, qui valent bien sûr le coup d’œil, la ville a aussi tout une culture à offrir.

De la synagogue à Dutch Palace, en passant par le cimetière hollandais, les monuments sont nombreux dans la vieille ville. L’inconvénient c’est que c’est aussi autour de ces monuments que se trouvent la majorité des boutiques à touristes où les prix sont généralement plus élevés et la qualité pas toujours au rendez-vous. On a donc préféré se balader dans le quartier des grossistes où les épices et l’artisanat sont souvent de meilleure qualité.

artisanat local au Kerala

Les environs de la ville méritent aussi un petit détour. Sur une journée, en louant un scooter (ou une Royal Enfield !) il est possible de partir à la découverte de Vypin pour sa plage, Cherai Beach, où nous sommes tombés sur une équipe en plein tournage d’un bollywood et ses nombreux lacs où il est agréable de se balader. Après avoir remonté toute l’île, nous avons fait le choix de revenir en passant par l’île d’Ernakulam, au milieu des villages. Un retour rythmé par les rencontres et les nombreux embarcadères reliant les petits îlots entre eux, appelé « ferries » ici.

Retrouvez les aventures de Maryne et Jules sur leur blog Explore Le Monde.

Le Kerala : de la montagne verdoyante à la mer d’Oman
5 (100%) 1 vote

0 commentaire

laisser un commentaire