1. Accueil
  2. Mon tour du Monde
  3. Inspiration Tour du Monde
Le blog voyage by Chapka

L’Inde, terre de rencontres

Par Maryne du blog Explore le monde

L’Inde, un pays à part, un pays plein de contrastes, un pays qu’on aime profondément ou qu’on déteste totalement, un pays à part de l’Asie, un pays unique. « L’Inde, il faut être prêt ». C’est ce genre de phrases que nous entendions assez régulièrement avant notre départ. Nous sommes partis en étant quelque peu « préparés » à ce que nous pouvions vivre une fois sur place, mais pas tellement à renverser nos émotions et faire les plus belles et les plus fortes rencontres possibles.

Car l’Inde, c’est le pays aux mille sourires, aux mille facettes, des rencontres du matin au soir, certaines plus bouleversantes que d’autres, mais il n’y a pas une seule journée où notre cœur ne s’est pas emballé pour les indiens. Des « pépites » comme je dis souvent, chaleureux et parfois même intimidants, préparez-vous à être bouleversés et à rencontrer de merveilleuses personnes.

Sportif tu deviendras, car oui, nous n’exagérons absolument pas lorsque nous racontons à nos proches que nous finissions par avoir de réelles crampes à la mâchoire à force de sourire du matin au soir. Incredible India ? on est d’accord ! Incredible people même !

Dès notre arrivée, mille et une questions nous sont posées, des selfies réclamés, les Indiens sont si curieux et veulent rapidement en savoir plus sur nous. De nature à aller très facilement vers les locaux, nous n’avons eu aucune difficulté à faire de telles rencontres. Même si vous êtes timides, vous n’y échapperez pas. De tous les pays que nous avons exploré, l’Inde s’avère définitivement le plus accessible en termes de proximité avec les locaux. Tous les jours, une rencontre, une surprise. On vous dresse les rencontres indiennes qui ont marqué nos esprits :

Mangala, la maman

Mangala, la première nous venant à l’esprit. Sept heures de train, sept heures de regards, d’échanges. C’est elle qui a fait le premier pas, s’inquiétant que nous n’ayons rien à manger pour le trajet, se questionnant sur notre venue. S’en suivra des heures d’échanges, de mots intenses et de belles surprises comme ces fleurs qu’elle confectionnera pour moi pendant presque 40 minutes. « Now, you are my daughter ». Des mots forts qui raisonnent encore dans mon esprit, le cœur qui s’emballe et des aurevoirs déchirants. Fort heureusement encore aujourd’hui nous échangeons même au bout du monde.

visiter Pondichéry en Inde

Mahesh, le photographe

Dans ce même train, Jules s’est pas mal baladé histoire de s’imprégner de l’atmosphère, de découvrir les différences entre les voitures, d’observer le passage des vendeurs ambulants et de rencontrer des gens. Appareil photo à la main, les rencontres sont faciles. Un selfie à droite, un shooting à gauche, le voyage est rythmé par les échanges, les sourires et les photos. Alors qu’il regardait le paysage à travers la porte ouverte du wagon, Mahesh vient à sa rencontre. Jeune photographe professionnel, il va comme nous à Madurai pour réaliser un reportage.

Les premières discussions tournent autour de la photo, ils s’échangent leurs derniers reportages jusqu’à ce que je vois que Mahesh prenne l’appareil de Jules en main et commence à nous prendre en photo ! C’est comme ça qu’il s’est lancé dans un shooting improvisé dans le wagon allant jusqu’à descendre à chaque gare pour prendre une photo de dehors ! Malheureusement nous n’avions pas pu nous recroiser par la suite.

Prendre le train à Delhi

Nadesh, le villageois de Theni

Chaque soir, il s’occupe de l’hôtel de son père où on dort à Theni. C’est devenu un rituel. Après notre journée, on se retrouve pour discuter, se raconter nos journées. Après quelques jours, il souhaitait nous présenter les gens de son village, un honneur que nous acceptons aussitôt ! Entre sa maman, ses amies travaillant dans les plantations de sucre de canne, les enfants et ce lieu magique où nous passerons la matinée, ce moment restera inoubliable. Nadesh nous appelle une fois par semaine et nous avons crée des liens très forts. Vivement notre retour à Theni !

Les enfants du village autour de Théni

L’association Kynarou, pour qui nous avons organisé le Challenge Solidaire de l’Année, opère ses différentes missions dans des villages très reculés. Nous avons eu l’honneur de rendre visite aux écoles où les filtres à eau avaient été installés et d’assister aux inaugurations des installations. Un échange tellement chaleureux ! Nous n’attendons qu’une chose : les retrouver !

Francis, le conducteur de tuk tuk

Plutôt que de prendre le bus par les terres, nous décidons de faire le trajet Allepey–Kochi par la côte avec Francis, rencontré la veille dans un petit restaurant. S’en suivra des rencontres avec ses amis pêcheurs, des petits endroits secrets, des paysages magiques et des moments de franches rigolades !

L’inconnu du marché de Jaipur

Jaipur, dans le marché. Il est tôt et mon regard se bloque sur cet homme dont le visage m’intrigue. Il me rappelle quelqu’un, un air de famille. Un sourire, puis deux, et me voici dans sa petite et adorable maison à déguster un thé et à rencontrer toute sa famille, me raconter son quotidien, l’organisation familiale et son histoire. Une rencontre qui m’a tellement bouleversé que je n’arrive plus à me rappeler de son prénom. J’en ai encore des frissons.

Bref vous l’aurez compris, l’Inde illuminera vos émotions ! Accrochez votre cœur et préparez-vous à sourire tous les jours.

L’Inde, terre de rencontres
5 (100%) 2 votes

0 commentaire

laisser un commentaire