1. Accueil
  2. Mes études à l'étranger
  3. Spécial jeunes au pair
Le blog du voyage by Chapka

Amandine raconte son expérience de jeune fille au pair à Boston

Amandine, 22 ans, a passé une année comme jeune fille au pair à Boston après sa licence d’anglais. Un bon moyen de mettre en pratique les cours dispensés à la fac. Son objectif professionnel est toujours intimement lié à l’éducation puisqu’elle souhaite devenir professeur des écoles. De retour en France, elle s’est d’ailleurs inscrite en master 1 MEEF (métiers de l’enseignement) à l’Université de Nantes.  Nous lui avons proposé une interview afin d’en savoir davantage sur cette année de césure aux USA.

Pourquoi être partie comme jeune fille au pair aux Etats-Unis ?

Amandine jeune fille au pair aux Etats-UnisC’était mon rêve de partir aux Etats-Unis. J’ai donc décidé de faire un break après ma licence pour m’y rendre. Comme j’adore passer du temps avec les enfants, j’ai décidé de partir en tant que jeune fille au pair. Je me suis dit que cela me permettrait de découvrir la culture américaine, d’améliorer mon anglais et de participer à la vie quotidienne d’une famille.

Comment faire pour devenir jeune fille au pair aux Etats-Unis ?

Je me suis inscrite au programme Au Pair In America (APIA) à travers l’association Apitu, qui m’a aidée à créer mon dossier et à trouver une famille. Lorsque notre dossier est complet, APIA le diffuse aux familles américaines en recherche d’une au pair. En ce qui me concerne, cela a été très rapide : 5 jours après la diffusion de mon profil, j’avais déjà été contactée par plusieurs familles (5 ou 6 si mes souvenirs sont bons). J’ai ainsi trouvé ma famille.

Le fait de ne pas fumer, d’avoir le permis de conduire, d’avoir un anglais correct et beaucoup d’expériences avec les enfants sont un plus pour une candidate. Cela accélère la procédure.

Zoom sur notre partenaire Apitu – Spécialiste des jeunes au pair

Comment faire le bon choix de famille ?

Lorsqu’on s’inscrit, on nous conseille de choisir la famille par affinité et non en fonction de la destination. Ce qui compte le plus, c’est de trouver une famille dans laquelle on se sente bien. Cela signifie aussi que nous ne sommes pas forcément dans la ville de nos rêves. Personnellement, les familles qui m’ont contactée vivaient à New York, Boston et à Washington. Je rêvais de vivre à New York mais j’ai privilégié le feeling que j’avais eu avec la famille de Boston. J’ai finalement « matchée » avec celle-ci. Au final, je ne regrette absolument pas mon choix car après avoir été à New York plusieurs fois, je me suis dit que je n’aurais pas pu y vivre pendant un an (trop de monde, trop étouffant, trop bruyant, trop grand pour moi).

s'occuper des enfants en etant au pair

Peux tu nous présenter ta famille d’accueil ?

Ma famille d’accueil est d’origine Russe et Biélorusse mais vivent depuis une quinzaine d’années aux Etats-Unis. Je m’occupais de leurs trois enfants : Katya, 15 ans, Maxim, 6 ans et Nicolas, 4 ans. Ils sont scolarisés dans une école internationale de Boston. Toute la famille parle anglais et français. Les enfants comprennent quelques mots de russe mais ne le parlent pas vraiment. Cela a été une expérience très riche car on alternait sans cesse l’anglais et le français. J’ai même appris quelques mots de russe.

Comment s’organisaient tes journées ?

  • 6h00 : réveil.
  • 6h45 : préparation du petit-déjeuner et des snack box pour les enfants, aide à l’habillage.
  • 7h30 : départ pour l’école et drop-off des enfants.
  • 9h00 : temps libre à la gym.
  • 10h30 : retour à la maison, rangement, temps libre
  • 14h15 : préparation du goûter pour les enfants, puis départ à l’école.
  • 15h00 : récupération des enfants
  • 15h30 : danse ou taekwondo pour les enfants en fonction des jours.
  • 17h00 : retour à la maison, préparation du dîner des enfants, devoirs.
  • 17h30 : dîner des enfants.
  • 18h15 : douche, pyjama et brossage de dents.
  • 18h45 : dessin animé et/ou jeux en attendant le retour des parents vers 19h.
  • 19h00 : temps-libre (dîner avec les parents quelques fois, cours de zumba, sortie, etc.).

Deux fois par semaine, je devais coucher les enfants. Je devais rester à la maison car les parents ne rentraient pas avant 21h/21h30.

Au pair a Boston

Est-ce que tu gagnais bien ta vie sur place ?

Lorsqu’on est au pair, une réglementation impose une rémunération hebdomadaire de minimum 195,75$, ce que je gagnais donc. Si l’on considère que la plupart des familles payent également notre forfait de téléphone et nous fournissent un téléphone, nous donnent éventuellement accès à une voiture et qu’elles nous logent et nous nourrissent, cela est suffisant pour bien vivre tout en profitant. On se laisse cependant très vite piéger car on a tendance à plus dépenser comme on se dit qu’on recevra à nouveau 200$ la semaine suivante, cela peut donc être difficile d’économiser.

Tout dépend comment on décide de dépenser notre argent. Pour ma part, j’ai préféré voyager plus, sortir le week-end et profiter de faire des choses que je n’aurais pas faites en France, plutôt que de dépenser tout mon argent dans les vêtements et chaussures comme le font beaucoup de jeunes filles au pair.

Je pense qu’un des avantages de la vie de jeune fille au pair est le fait d’avoir « la vie facile »: On n’a pas de loyer à payer, on ne s’inquiète pas de factures qui sont à payer, on profite juste de notre vie sans se soucier du reste.

C’est comment la vie à Boston ?

Concernant la vie à Boston et aux alentours, je risque de ne pas être très objective car je suis vraiment tombée amoureuse de cet endroit. Il y a tellement de choses à faire, à voir, d’occasions de sortir entre amis ou en famille. Boston est une ville très familiale, agréable à vivre, à taille humaine et on ne s’y sent absolument pas oppressé. C’est également une ville très verte. En banlieue, on y trouve aussi beaucoup d’étudiants en raison de la proximité des grandes universités bostoniennes comme Harvard ou Boston College.

Chaque ville a son petit centre-ville avec son centre commercial, ses espaces verts, ses salles de gym et ses clubs de sports, ce qui évite d’aller dans le centre de Boston dès que l’on veut sortir de chez soi.

Visiter Boston

Où es-tu allée aux Etats-Unis durant ton séjour ?

Pendant mes 13 mois sur place, j’ai eu la chance de découvrir plein de villes différentes :

  • New York, Philadelphie, Washington et Chicago.
  • Les chutes du Niagara et Toronto au Canada.
  • Miami, Tampa, Fort Lauderdale, le parc national des Everglades et les îles Key West en Floride.
  • Denver, Salt Lake City, San Francisco, Yosemite National Park, Las Vegas, Grand Canyon, Route 66 et Hollywood.
  • Falmouth, Rockport et Cap Cod, les stations balnéaires du Massachusetts mais aussi la ville portuaire de Newburyport.
  • Salem, en banlieue de Boston.
  • Newport sur Rhode Island.

Le mois d’août étant mon dernier mois aux États-Unis, je suis partie en road-trip pendant deux semaines. La première semaine,  j’ai pris le train qui relie Chicago à San Francisco (env. 52 h). Ça m’a permis de voir des paysages magnifiques que peu de gens voient. La deuxième semaine, j’ai fait un road-trip avec 14 autres jeunes internationaux et un guide américain.

Jeune au Pair : quelle assurance choisir ?


Retrouvez ses aventures de jeune fille au pair à Boston sur le blog Un an à l’Américaine.

 

0 commentaire

laisser un commentaire