1. Accueil
  2. Mon tour du Monde
  3. Inspiration Tour du Monde
Le blog voyage by Chapka

Candice et Mélina : Des footballeuses en tour du monde, ça joue forcément collectif !

Candice Prévost et Mélina Boetti sont à la mi-temps de leur tour du monde ! Les deux femmes, anciennes footballeuses de haut-niveau, ont lancé en août dernier le projet Little Miss Soccer. C’est un séjour de douze mois à travers 18 pays. L’objectif ? Rencontrer des personnes qui s’investissent dans le développement du football joué par les femmes. On estime à 33 millions le nombre de femmes qui jouent au foot autour du globe. Or, le statut de joueuse professionnelle est très rare !

Candice et Mélina reviendront de leur tour du monde avec une série de reportages : 12 épisodes de huit minutes. Un beau coup de projecteur pour le foot. En ligne de mire, il y a la coupe du monde 2019 de football, organisée en France.

Nous les avons rencontrées le temps d’une interview. Elles ont d’ores et déjà visité la Norvège, le Canada, les Etats-Unis, le Mexique, le Costa Rica, le Brésil, le Pérou, l’Argentine et la Nouvelle-Zélande !

Est-ce que vous êtes parties avec vos propres ballons ou est-ce que vous en achetez dans chaque pays ?

Nous n’avons qu’un seul ballon en réalité, enfin deux. Un que les joueuses que nous rencontrons dans chaque pays paraphent et que nous garderons en trophée souvenirs : notre ballon d’or à nous ! Et un autre avec lequel nous jouons que nous surveillons comme l’huile sur le feu ! Il est toujours dans nos pieds à mi-parcours d​e l’aventure​ et pourtant il a déjà dévalé les Andes, fait un séjour dans les prairies moutonnées de Nouvelle-Zélande et s’est extasié sur la plage de Copacabana à Rio !

Sur les pays que vous avez visité jusqu’à présent, où le football joué par les femmes rencontre-t-il le plus de succès ?

Le plus de succès ? Sans aucun doute les Etats-Unis. Cette réponse ne surprendra pas tant le palmarès de l’équip​e n​ationale en dit déjà long !

​​Le football est développé à tous les étages ​: ​du récréationnel, au foot académique en passant bien sûr par​ le ​haut-niveau. Le professionnalisme du championnat, la National Women Soccer League, n’est plus à démontrer. Les Etats-Unis sont le seul pays à accorder le​ statut de « professionnel​ » à tous ses clubs (franchises) et joueuses. En outre, leur médiatisation est également plus développée qu’ailleurs, même les matchs universitaires sont diffusés à la télévision sur les chaînes sportives !

Que faut-il améliorer dans les autres pays ?

En Argentine, ​nous avons été confronté à un immobilisme cruel des instances fédérales. Le​ peu de soutien accordé au volet féminin du football est hélas criant​. C’est quand même dans ce pays que le sélectionneur de l’équipe féminine a été appelé ​au pied levé ​pour remplacer le sélectionneur de l’Albiceleste de Messi au moment des Jeux Olympiques de Rio, laissant sans entraîneur leurs homologues féminines.

Le football joué par les femmes en Argentine est ainsi devenu ​un football militant. Et c’est surtout grâce à l’engagement d’associations qu’il progresse réellement​. C’est très clair, s’il y avait un gros coup de pied à mettre à la tête des institutions , ce serait au pays de Maradona !​

découverte du football argentin avec Little Miss Soccer

Mélina et Candice devant un graffiti représentant Carlos Tevez. « L’Apache » est le joueur le plus populaire actuellement en Argentine, devant Léo Messi ! ©Little Miss Soccer

Quel est votre meilleur souvenir de match jusqu’à présent ?

L​e meilleur souvenir de match reste celui que nous avons joué à 4000 mètres d’altitude au Pérou ave​c les footballeuses andines. Cela restera la partie la plus folklorique de notre carrière ! Nous ne pouvons pas dire la plus aboutie car à une telle altitude nos performances techniques étaient largement limitées (rires) mais le décor était à couper le souffle, les couleurs des tenues traditionnelles offraient un côté virtuose à chacun de nos mouvements et surtout les rires raisonnaient et faisaient écho à notre joie de partager ce moment avec ces femmes à l’histoire étonnante.

match de foot feminin en altitude dans les Andes

Marquage à la culotte ! ©Little Miss Soccer

Dans quel pays avez-vous été bluffées par le niveau de jeu ?​

Nous avons été impressionnées par l​es équipes mexicaines. Leur championnat est désormais semi-professionnel et nous avons ressenti, en les voyant évoluer, une réelle volonté de progresser sur le terrain. Ce sont des joueuses avec de grandes qualités techniques individuelles. Elles sont en train d’apprendre à les mettre tactiquement à profit du collectif, ce qui améliore considérablement leurs performances. La sélection mexicaine est toujours présente lors des Coupes du Monde sans jamais faire de résultats probants. Nous croyons sincèrement qu’il faudra compter sur elle dans les années à venir. La Coupe du Monde 2019 en France ?​ Nous pensons que c​e sera encore un peu tôt mais le Mexique sera un outsider ​très ​sérieux.

Vous avez débarqué en Nouvelle-Zélande, une destination rugby. Est-ce que vous avez eu des difficultés à parler football avec les locaux ?

Aucune difficulté à parler de football au pays du rugby. C’est un sport neuf, mais désormais un sport à part entière. Les Néo-Zélandais ont une telle ouverture d’esprit qu’ils ne leur viendraient même pas à l’idée d’opposer ces deux sports dans lesquels de nombreux et nombreuses jeunes se retrouvent. Ce pays a beaucoup de leçons de d’égalité hommes-femmes à nous donner. La mixité est parfaitement intégrée au développement du football.

Si vous deviez faire un premier bilan…​

Avec le recul, il nous semble important de porter un regard sur le développement du football français chargées de nos expériences accumulées autour du globe. Il est bon parfois de reculer pour mieux avancer !

Le football français fait rêver le monde entier, et nous sommes fières de cela. Depuis que nous avons raccroché les crampons, il a évolué certes, mais ​il y a encore beaucoup à faire pour que chacune des actrices puissent réellement s’épanouir.

Quelles sont vos prochaines destinations ?

Nos prochaines destinations seront tournées vers les continents asiatique et africain avec comme point d’orgue final la France.

Un petit pronostic sur le vainqueur de la coupe du monde de foot masculine en juin 2018 ?

Nous sommes un peu déconnectées des résultats et de l’actualité footballistiques des sélections en route pour la Russie. Nous ne miserons donc pas d’argent sur une équipe en particulier mais la côte du Pérou doit être très belle…36 ans après leur dernière participation ! Mais comme ça, juste pour chambrer un peu, nous dirions l’Italie !!

logo little miss soccer

Image à la une : Sur la plage au Brésil ©Little Miss Soccer
N’hésitez pas à retrouver les aventures de Candice et Mélina sur leur blog.

Candice et Mélina : Des footballeuses en tour du monde, ça joue forcément collectif !
Notez cet article

0 commentaire

laisser un commentaire