1. Accueil
  2. Mon tour du Monde
  3. Inspiration Tour du Monde
Le blog voyage by Chapka

Du Portugal à la Turquie à pied : l’incroyable défi de Marie et Nil

Si un kilomètre à pied, ça use les souliers, qu’en est-t-il de 10 000 bornes ? C’est ce que vont parcourir Marie et Nil sur plusieurs mois. Une randonnée en Europe, d’Ouest en Est, du Portugal à la Turquie.

Marie et Nil sont inséparables et complémentaires. Ils forment un duo de choc. Ils partagent une passion pour la randonnée, l’escalade et la découverte de la nature sauvage et préservée.

Pendant les sept dernières années, Marie était DRH dans l’industrie. Un métier qui prend du temps et de l’énergie. Nil, quant à lui, était photographe de mode depuis une décennie. Si son métier l’a fait beaucoup voyager et vivre à l’étranger, il a décidé de se tourner vers des projets plus en accord avec ses aspirations. Tous deux préparent désormais un beau voyage : le parcours de l’Europe méditerranéenne à pied !

Comment avez-vous eu l’idée de parcourir l’Europe à pied ?

Après avoir voyagé aux quatre coins du monde, nous avions une furieuse envie d’explorer les territoires situés à deux pas de chez nous et que nous ne connaissions pas.

Nous allons traverser le sud de l’Europe, du point le plus au sud-ouest jusqu’au point le plus au sud-est de la plaque continentale. Nous allons faire un tour des pays méditerranéens et de quelques-uns de leurs voisins.

trek en Europe

Nous n’avons pas imaginé une seconde nous déplacer autrement pour ce voyage. Nous adorons randonner. On était tous les deux engagés dans des vies professionnelles passionnantes, mais aussi exigeantes, pour ne pas dire envahissantes. Nous avions trop souvent l’impression de passer à côté de l’essentiel, de ne pas consacrer notre temps et notre énergie à ce qui importait vraiment. Ce voyage à pied, c’est donc un moyen de nous remettre dans un rythme plus sain, plus naturel et de vivre selon notre propre tempo.

Prendre notre temps, c’est d’après nous la meilleure manière de faire connaissance avec ce qui nous entoure, que ce soit les paysages ou les habitants. En avançant au rythme de vingt kilomètres par jour, nous profitons certainement mieux de chaque image et chaque rencontre qu’en avalant des centaines de kilomètres en voiture. On sait bien que pendant certains jours, on ne va croiser que des plaines parsemées et des champs à perte de vue, sans croiser personne. Ça fait partie du jeu et cela donne plus de grandeur au merveilleux !

l'Europe à pied

Comment avez-vous défini l’itinéraire de cette randonnée en Europe ?

On l’a imaginé ensemble. C’est un savant mélange de plusieurs ingrédients.

La base de la recette, ce sont des sentiers que nous rêvions de parcourir, certains mythiques et d’autres plus récents. La Via Alpina, fondée en l’an 2000, totalise 5000 km d’itinéraires de randonnée et traverse les huit pays de l’arc alpin : l’Italie, la Slovénie, l’Autriche, l’Allemagne, le Liechtenstein, la Suisse, la France et Monaco. Dans la catégorie des initiatives plus récentes, la Rota Vicentina au sud du Portugal serpente de l’Algarve à l’Alentejo, entre falaises rocheuses et arrière-pays rural.

Enfin, nommée l’une des meilleures nouvelles destinations dans le monde en 2017 par National Geographic, la Via Dinarica met à l’honneur les sublimes Alpes dinariques. Ce massif montagneux situé en plein coeur des Balkans, traverse 8 pays, 21 parcs nationaux et 19 sites inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco que nous nous ferons un plaisir de découvrir.

Aussi, nous avons saupoudré notre itinéraire de régions que nous voulions découvrir ou redécouvrir : le désert des Bardenas, les Dolomites, le Mont Olympe, etc.

Et pour mettre un peu de liant, il y a deux endroits dans lesquels nous avons chacun beaucoup de souvenirs, les premiers remontant à notre enfance et où nous aimerions beaucoup faire une étape. Ce sera, nous l’espérons, l’occasion de nous ressourcer auprès de nos proches.port de peche sur la Mediterranee

Kosovo, Albanie, Macédoine : dans lequel de ces trois pays méconnus avez-vous le plus hâte de rencontrer les habitants ?

Difficile de choisir. Ce sont de parfaits exemples de pays dont nous n’avions aucune image en tête avant de commencer à nous y intéresser. Quand on pensait aux pays de l’ex-Yougoslavie, on avait surtout en tête les terribles conflits qui ont eu lieu il y a une vingtaine d’années.

Ce qui est incroyable, c’est que nous sommes plus familiers avec l’Asie et l’Amérique latine qu’avec des pays situés à deux heures d’avion de chez nous. Cela nous motive d’autant plus de voyager sur notre continent. En fait, quand tu réalises des randonnées dans les Alpes et les Pyrénées, on se rend compte qu’il ne pas utile de partir loin pour faire un grand voyage.

Nous sommes autant curieux de rencontrer les Italiens, les Albanais ou les Bulgares que de voir comment nous allons être accueillis dans le Var par exemple.

rencontrer les populations en Europe

Le sourire du type qui a fait une bonne blague

Ce qui risque de changer la donne, c’est la langue. On ne mesure pas encore très bien quel va être le niveau d’anglais dans tous ces pays. On va faire des efforts pour apprendre tout ce qu’on pourra des douze langues parlées sur notre itinéraire.


Comment se prépare-t-on physiquement et mentalement à une telle aventure ?

Je ne suis pas sûr qu’on puisse vraiment s’y préparer. Depuis quelques mois, on se prépare au projet.

randonner dans les pays de la Méditerranee

Nous devons bien admettre que l’organisation logistique, la réalisation de notre site internet, notre collaboration avec nos partenaires, tout cela nous prend énormément de temps et c’est autant de temps en moins que nous consacrons à notre préparation physique. Mais nous sommes déjà de bons marcheurs, et deux passionnés d’escalade, donc plutôt en bonne forme générale. Aussi, pendant les premiers mois, notre itinéraire nous mène au Portugal, en Espagne et en France, un bon échauffement avant de s’attaquer aux Alpes !

parcourir l'Europe à pied

Petit échauffement en forêt.

Concrètement, comment allez-vous faire pour que ce séjour soit éco-responsable ?

Il y a plusieurs choses. Déjà, notre projet de vie pour les dix-sept mois à venir va être éco-responsable par définition. Pendant un an et demi, nous n’allons pas prendre les transports en commun, ni la voiture. Nous n’allons pas nous chauffer autrement qu’avec un feu de camp. Nous n’allons pas acheter de biens de consommation autre que le remplacement de notre matériel lorsque c’est nécessaire. En quelques mots, nous allons vivre simplement et réduire notre empreinte carbone à son strict minimum. Certaines choses de la vie de tous les jours risquent de nous paraître plus compliquées, en tout cas au début, mais je pense que dans l’ensemble on va gagner en simplicité.

Le deuxième aspect de cette démarche éco-responsable, c’est le défi que nous relevons et que nous lançons à tous : 1kg for the planet

projet 1kg pour la planete

Vous allez penser qu’on est un peu marteau, avec tout ce qu’on a déjà sur le dos, d’ajouter 1 kilo supplémentaire, mais on est comme ça nous. Dans nos sacs, nous gardons donc un peu d’espace pour pouvoir collecter des déchets que nous trouverons sur la route. Quand nous aurons atteint 1 kg, nous attendrons de pouvoir les jeter avant de recommencer. C’est un geste simple grâce auquel nous faisons notre part pour entretenir les sentiers et pour rendre un peu à la nature qui nous offre tant !

Ce geste si simple, nous pensons que tout le monde peut le faire à chaque sortie en plein air et si à notre échelle à tous les deux, nous pourrons collecter jusqu’à 1 tonne de déchets pendant notre traversée de l’Europe, si tout le monde s’y met, tous ensemble nous pouvons être d’une efficacité redoutable.

Relevez le défi et partagez les photos de votre collecte sur Instagram avec le #1kgfortheplanet ou sur Facebook.

Vivre avec dix euros par jour, ça risque par moment d’être compliqué, non ?

Ici encore, on en revient au fait que notre mode de vie va être très simplifié. Souvent, ce qui coûte le plus cher en voyage, c’est l’hébergement et les transports. Or, nous dormirons essentiellement sous la tente. Nous disons « essentiellement » car nous accepterons évidemment l’hospitalité chaque fois qu’elle nous sera offerte et parce que nous n’excluons pas de nous offrir le luxe d’une nuit en auberge pour pouvoir travailler confortablement de temps à autre.

dormir dans un tente pendant un trek

Ceci n’est pas une tente deux secondes

Ce qui est sûr, c’est qu’avec 10 € on vivra sans doute mieux en Turquie qu’en France. Alors, comment allons-nous gérer nos dépenses ? D’une part, ce budget est une moyenne. Il sera lissé sur plusieurs semaines afin justement de jongler entre plusieurs pays aux coûts de vie différents. Sans cela, en Suisse, on n’irait pas beaucoup plus loin que le petit-déjeuner.

L’idée que nous avions en nous fixant un budget aussi réduit, c’était de montrer que ce type d’aventure, aussi gigantesque soit-elle, est finalement assez accessible. C’est aussi ce qui nous plaît dans la randonnée, c’est qu’elle peut être pratiquée sans dépenser grand-chose et sans aller très loin.

Que peut-on vous souhaiter ?

Alors là, on a plein d’idées. De belles découvertes. D’incroyables rencontres. Le minimum de blessures. Plein de surprises. Du rire. De l’amour !

aller a la rencontre des autochtones

Le gang

Retrouvez leurs aventures sur le blog Deux Pas Vers l’Autre

Du Portugal à la Turquie à pied : l’incroyable défi de Marie et Nil
5 (100%) 2 votes

0 commentaire

laisser un commentaire