1. Accueil
  2. Mes vacances
  3. Idées de vacances
Le blog voyage by Chapka

Quel itinéraire pour un voyage de 20 jours en Colombie ?

Images et texte de Kike, Mono Viajero

Je vais vous décrire l’itinéraire de 20 jours que j’ai suivi du sud au nord à travers la Colombie, . Pourquoi du sud au nord ? Parce que laisser les plages paradisiaques pour la fin est la meilleure chose à faire !

Pour être honnête, la Colombie ne faisait pas partie des étapes prévues lors de ma première visite en Amérique du Sud, mais tous les amis que je me suis faits pendant le voyage m’ont dit la même chose : « N’oublie pas d’aller en Colombie, tu vas adorer ». Et comme je change mes plans facilement, j’ai dédié les derniers jours de mon voyage dans un pays qui m’a laissé sans voix.

Le sanctuaire de Las Lajas

Ce sanctuaire est situé près de l’une des frontières les plus dangereuses du moment entre la Colombie et l’Equateur, mais je ne voulais pas manquer cette merveille. Le sanctuaire a été désigné en 2015 comme le plus beau du monde selon le journal anglais The Telegraph. Le sanctuaire est situé à Ipiales et est dédié à Notre-Dame-du-Rosaire pour ses nombreux miracles. En une heure, vous avez le temps de visiter l’extérieur et l’intérieur du sanctuaire. Le plus beau, ce sont les lumières disco qui illuminent la chapelle et les murs du bâtiment à la tombée de la nuit. Ne partez donc pas avant 18h.

Cali

Une ville d’art et de culture. A découvrir : la place San Francisco et l’église Ermita, qui m’a beaucoup rappelé le sanctuaire de Las Lajas. Il faut se promener sur les rives du fleuve Cali jusqu’aux célèbres statues Gato del Río, des « fiancées félines ». Enfin, grimpez sur la colline San Antonio afin de profiter du panorama.

Si vous avez le temps de découvrir la culture colombienne, je vous recommande le Museo La Tertulia et ses séances de cinéma alternatif pour 2 € seulement. Mais mon endroit préféré est le Café Macondo, avec son granité de café colombien frais et ses séances de cinéma gratuites tous les jours à 19h30.

La route du café

En 2011, l’UNESCO l’a déclaré site officiel du patrimoine mondial et je pense que c’était la région que j’avais le plus hâte de visiter en Colombie ; maintenant, je peux dire que c’est sans aucun doute ma préférée. A faire sur place : Déguster l’authentique café colombien (plus doux que celui d’Espagne), découvrir le processus de production et dormir dans d’authentiques fermes de café.

Consacrez au moins 4 jours de votre itinéraire en Colombie pour visiter les points forts de la route du café et, si vous le pouvez, louez une voiture pour une plus grande mobilité. Je vous recommande de visiter au moins une ferme de café. J’en ai visité deux et j’ai passé la nuit dans les deux après une visite où ils expliquent absolument tout sur la production de café. Les couchers de soleil sont incroyables !

Allez voir aussi la vallée de Cocora. Il y a de nombreux palmiers à cire caractéristiques. C’est l’arbre national de la Colombie et le type de palmier le plus haut du monde ! Vous pouvez faire un trek complet de 6 heures ou visiter uniquement la forêt de palmiers, ce qui vous prendra environ 2 heures.

Enfin, visitez les plus beaux villages de la route du café tels que Filandia, Salento et Buenavista.

Medellín

J’ai aimé Medellín parce qu’elle cache dans ses rues la véritable histoire de la Colombie. Des immenses figures joufflues de Botero qui décorent la place qui porte son nom, au Pueblito Paisa où l’on fait un voyage dans le temps vers la Colombie la plus rurale. La gastronomie est aussi incroyable.

J’ai également visité le quartier de La Milagrosa, le quartier de Pablo Escobar, mais pas avant d’avoir discuté avec les habitants de Medellín pour savoir ce qu’ils pensaient des visites guidées consacrées au narcotrafiquant. Le sujet est toujours à l’ordre du jour, et ils en ont assez de la mauvaise réputation que cela donne au pays, mais ils en parlent ouvertement. Allez-y par vous-même avec prudence et ne payez jamais pour des visites.

Une excursion incontournable depuis Medellín est Guatapé. L’ascension du Peñol est facile si vous avez dépassé le mal de l’altitude. Les vues du sommet sont spectaculaires.

Carthagène des Indes (Cartagena de Indias)

Cartagena de Indias est une ville de couleurs et de contrastes ; de son beau (et petit) centre historique à ses hôtels de luxe et aux méga-constructions plus récentes qui font de cette ville l’une des principales destinations touristiques des Colombiens.

J’ai passé une journée à me promener dans le centre historique, une autre journée à visiter la péninsule de Baru. Je suis allée à Playa Blanca, et après y avoir été, je vous recommande d’éviter les tours et d’y aller par vous-même très tôt le matin. À l’heure du déjeuner, les bateaux sont remplis de touristes et il n’y a littéralement pas de place pour tout le monde. Vous pouvez également passer la nuit dans l’une des auberges de bord de mer.

Palomino

J’y suis allé sur la recommandation de ceux qui m’ont assuré que Santa Marta était surpeuplée et qu’il y avait de meilleures plages et, une fois de plus, j’avais tout à fait raison. Je le décrirais comme un endroit spirituel, hippie, avec une immense plage et le plus beau coucher de soleil que j’ai jamais vu (je promets que la photo est sans filtre). Si vous le pouvez, profitez de quelques jours de déconnexion totale, mais couvrez votre corps d’anti-moustiques.

Santa Marta et le Parc National de Tayrona

Comme je l’ai dit précédemment, Santa Marta n’a pas beaucoup à offrir et Taganga, le village le plus proche, encore moins. Nous avons fini par rire à la vue d’une plage remplie de chaises de restaurant face à la mer pour que les gens puissent prendre le soleil. Le meilleur ? Flâner sur la promenade de Santa Marta au coucher du soleil et manger à l’un de ses stands de rue.

Le parc national Tayrona est l’un des joyaux de la couronne colombienne pour sa faune, ses forêts et ses plages. Il existe de nombreuses possibilités de l’explorer, qu’il s’agisse de randonnées à la journée ou sur plusieurs jours en mode trekking. En une journée, j’ai visité Playa Cañaveral, Playa, Playa Arenilla, Playa La Piscina, Cabo San Juan et Playa Boca de Saco. J’ai été un peu déçue par le parc en raison du prix d’entrée élevé et du manque d’entretien, mais ça vaut la peine pour une journée de marche.

5/5 - (1 vote)

0 commentaire

laisser un commentaire