1. Accueil
  2. Mes vacances
  3. Inspiration Vacances
Le blog du voyage by Chapka

Mon road trip en Gaspésie au Canada

 

 « Il faisait beau, et Bonaventure, cerclée d’ailes blanches, était un joyau au milieu de la mer. Mais l’île ne renonçait pas au côté farouche de son aspect, et la forêt qui la recouvrait en partie se détachait avec une grandeur sombre sur l’horizon clair. » Marie Le Franc

delivery truck6

C’est avec une envie de voyage dans les tripes que mon copain et moi décidons de partir pour un road trip en Gaspésie sur la côte est du Canada. Entre deux sessions étudiantes, on se demandait bien où nous pouvions aller en seulement 3 jours. C’est alors que l’idée de s’aventurer jusqu’au bout du pays germa dans mon esprit. Mais oui, pourquoi ne pas explorer notre propre région et partir à l’est, dans cette belle région au bout du continent ?

La route aux couleurs autonale d'un roadtrip en Gaspésie

Sur la route … direction la Gaspésie !

Il faut savoir qu’au Québec, les distances sont toujours longues. Percé étant à un peu plus de 8 heures de route, je réserve déjà notre petit chalet, avec vue sur le rocher Percé, pour le soir même. Il était environ 11 heures du matin lorsque nous partons pour notre aventure. Nous prenons notre temps sur la magnifique route des navigateurs. Nous regardons au loin le château Frontenac qui s’efface doucement de l’horizon et nous nous dirigeons vers la campagne le long du fleuve Saint-Laurent … Inutile de prendre l’autoroute, ça rallonge un peu, mais la vue en vaut la peine. Nous n’utilisons pas de GPS pour le moment, après tout, nous sommes en terrain connu !

Après avoir fait un petit arrêt à Rimouski, je trouve que cela est un peu long avant notre arrêt à Matane, c’est alors que je regarde mon cellulaire, pour me rassurer sur le trajet et c’est là que mon téléphone m’annonce que le trajet sera plus long que prévu, étant donné notre passage sur la route des navigateurs. Bref, un moment de panique s’empare de moi, car nous avons réservé à Percé et nous sommes en octobre, ce qui veux dire qu’il fera noir tôt. J’appréhende un peu la traversée des Appalaches dans le noir sur un trajet que nous n’avons jamais fait. « Profite du moment présent », me suis-je dis, nous verrons bien une fois rendu là. Nous prenons donc le temps d’avaler un rapide souper à Matane, et nous profitons des derniers rayons de soleil avec la vue sur le fleuve et les feuilles d’automne rougies par l’absence de beau temps.

Sur la route en Gaspésie

L’aventure commence réellement lorsque nous dépassons les derniers petits villages et que nous entrons dans les parcs nationaux (il ne faut pas oublier qu’à cette époque de l’année, il n’y a pas grand monde car tous les sites touristiques sont fermés). Nous avançons donc dans cette noirceur sauvage, pour seule lumière, les phares de notre Yaris compacte… Je dois avouer qu’à un moment j’ai réellement paniqué, lorsqu’une voiture nous dépasse sur cette route sinueuse et commence à monter, monter …  je croyais presque qu’elle s’envolait au dessus des pics ! Arrive alors NOTRE ascension, pendant un moment j’ai cru que je devrais pousser la voiture pour que l’on arrive au bout ! Enfin, c’est avec soulagement que nous arriverons à Gaspé, tous les deux avec les nerfs en boules et plus qu’heureux de revoir la civilisation 🙂 .

L’arrivée à Percé

Il faisait bien sur noir lorsque nous nous écrasons dans notre beau chalet en bois rond sur la côte de Percé. Pour la vue, on devra attendre le petit matin. C’est dans la bonne humeur et devant la plus belle vue du rocher percé et sous le soleil du matin, que nous mangeons notre muffin aux bleuets, tout excités d’aller faire un tour de bateau pour voir l’ile de Bonaventure et ce rocher de plus près ! Billet en main, nous attendons sur le quai avec le vent de l’Atlantique qui nous souffle sur la nuque, c’est une belle journée quoiqu’un peu froide avec tout ce vent, mais surtout le paysage est à couper le souffle et l’eau est si bleue et si sombre, qu’elle pourrait provenir de la bague de Kate Middleton, couleur saphir ! Wow !

Le rocher Percé

C’est l’image qui nous vient à l’esprit lorsque l’on parle de la ville de Percé, effectivement on y retrouve bien un rocher percé, littéralement, mais ce qui est étonnant c’est de le voir en vrai ! La roche est encore plus immense que l’on peut se l’imaginer. Le tour de bateau nous permet de se rapprocher et d’admirer le trou du rocher (de 15m de haut) qui finira par s’effriter et ne plus exister. C’est assez fou de savoir que le rocher perd 1 tonne de roche par jour !
Vue sur le roché percé

L’île Bonaventure

Cette île est principalement connue pour les oiseaux qu’elle abrite.  Chaque année des milliers de fous de Bassan viennent se reproduire durant l’été, retrouvant leurs nids de l’année précédente. Ce qui est étonnant avec ces magnifiques oiseaux blancs, c’est de pouvoir observer leurs plongeons spectaculaires. J’ai d’ailleurs surpris le phénomène lorsque je mangeais mon assiette de crevettes à la crème au restaurant de pêcheur du coin…

L’île est un vrai musée vivant. Elle raconte l’ancienne vie insulaire, rappelant le mode de vie de la Nouvelle-France et de ces pauvres pêcheurs solitaires exposés au mauvais temps et la rigueur des saisons. On peut encore y apercevoir quelques maisons centenaires sur la côte et en saison haute il est possible de venir se promener sur le chemin du Roy et de parcourir l’île à son rythme. Malheureusement, au mois d’octobre, il n’est pas possible d’y accoster.

Ile de Bonaventure

La ville de Percé

Cette ville est vraiment mignonne avec toutes ces petites boutiques souvenirs, ces petits marchés d’art et de bijoux artisanaux. Bien entendu, Percé est une ville de pêcheur, mais on y retrouve aussi un côté très touristique et charmant et les habitants sont accueillants et simples. Qui ne serait pas charmé par une ville qui a une seule rue principale et des restaurants avec des noms tels que : « La maison du Pêcheur » et « La Morutière » ? Non, mais je craque là.

Ile de Bonaventure

La gastronomie du bas Saint-Laurent

Les fruits de mer sont à l’honneur

Il n’y a pas de mots pour décrire la fraicheur des fruits de mer de la Gaspésie, on sent directement qu’ils proviennent de la prise du jour. Mes crevettes étaient moelleuses comme du beurre et la fameuse morue est un régal. Même moi qui ne suis pas une fan, je ne peux vous dire combien j’ai apprécié mon apéritif de morue salé en tartinade ! Sans oublier le homard, perso, je ne l’ai pas essayé, mais pour ceux qui sont fans c’est l’endroit pour se délecter !

Les bons repas de la Gaspésie

Et le petit déjeuner est une merveille.

Outre les fruits de mer, sur le chemin du retour nous avons dormi dans une petite auberge tout à fait magique. Une vieille maison de style victorien reconvertie en auberge style Bed and Breakfast, avec le meilleur déjeuner qu’on peut souhaiter : pain doré au vrai sirop d’érable, accompagné de fruits frais … Il y avait même du thé de la boutique Camélia Sinensis, moi qui suis accro au thé j’étais en manque de théine depuis 3 jours et je devais m’abreuver au Tim Horton, pas la meilleure option disons-le !

Petit déjeuner merveilleux

 

Sur la route du retour

Sur le retour nous avons pris le temps de nous arrêter sur la route pour admirer les paysages et les petits villages que l’on croisait. Nous avons traversé le Parc Forillon, qui est splendide sous les couleurs d’automne. J’aurais aimé avoir une journée de plus pour m’aventurer dans cette forêt colorée. Sur la route, nous croisons des dizaines de villages d’environ 40 habitants. On finit par arrivée à Matane. On tente de trouver quelque chose d’ouvert mais il semblerait qu’à l’exception de 2-3 bars tous les restaurants sont fermés après 20h00. On finit notre soirée, étendus sur le lit à regarder un film téléchargé sur notre cellulaire et à manger du  »fast food », la grande classe ! Après notre petit déjeuner matinal si délicieux, on repart sur la route pour notre destination finale (Québec), le retour au bercail. Au final, nous avons passé un week-end merveilleux et je retournerai certainement dans ce bout de pays qui est le mien, surtout lorsque l’envie de crevettes me reprendra !

Paysage de Gaspésie

Vanessa sur le bateau

Article écrit par Vanessa du Blog Vangabonde, une jeune blogueuse québécoise qui a déjà pas mal voyagé en Amérique du Nord et en Europe. Merci à elle d’avoir bien voulu partager son road trip en Gaspésie avec nous.

 

Notez cet article

1 commentaire

Louise Lambert
Louise Lambert

20 décembre 2015

Excellente description qui donne le goût de l'aventure!!
Bravo ma chérie!!
Les photos sont splendides!!

Répondre

laisser un commentaire