1. Accueil
  2. Dossier Spécial USA
  3. Inspiration USA
Le blog du voyage by Chapka

Idée Road Trip en Alaska : The Last Frontier !

Qui n’a jamais rêvé d’aller en Alaska !?  Rien que le nom fait déjà briller vos yeux. L’Alaska c’est un lieu hors du temps, un endroit mythique, encore difficilement accessible et surtout un vrai paradis naturel. Amoureux de la nature et des animaux sauvages, voici un lieu un découvrir pour vivre une expérience hors du commun.

Fabio et Anne-Claire ont tenté l’expérience du Grand Nord. Ils ont bien voulu nous parler de leur road trip en Alaska de 2 semaines, cet état américain pas comme les autres. Ils nous parlent de leur périple, leurs coups de cœur et de leurs expériences sur place en toute sincérité !

Vous allez voir c’est magique 🙂 !

Pouvez-vous vous présenter et nous parler de votre voyage ?

Bonjour ! Nous sommes Fabio (30 ans + 2 ans, Italien, ravi d’habiter en France depuis 2008) et Anne-Claire (tout juste trentenaire, originaire d’Angers). Après 4 ans à Paris, nous avons choisi de nous accorder une jolie parenthèse en Amérique du Nord.

Fabio et Anne claire les deux aventuriers sur les routes d'Alaska aux Etats-Unis

Le projet : USA et Canada en « Van & Wwoof ».

Les routes des USA en van pendant 3 mois :

Alaska, Hawaï, puis la traversée des Etats-Unis de Los Angeles à New York, en passant par le Texas, la Louisiane, la Floride, les Appalaches.

Puis le Canada en Wwoofing durant 4 mois :

Pour voyager différemment, pour prendre du temps pour rencontrer, travailler en plein air et se laisser surprendre par les gens et les lieux. Le Canada comme on en rêvait.

L’Alaska était la toute première étape de notre voyage. Peut-être ne sommes-nous donc pas très objectifs car nous étions dans l’euphorie des débuts. Quoique finalement, à bien y réfléchir, L’Alaska, c’est fantastique !

Comment arriver en Alaska ?

Il y a plusieurs aéroports en Alaska, les principaux étant Anchorage et Fairbanks.

Au départ de Paris, quelques compagnies proposent des vols Paris-Anchorage (avec escale). Nous avions choisi Iceland Air et avons fait escale à Reykjavik.

2 autres options s’offrent à vous, plus onéreuses et plus longues aussi, mais à notre avis, plus charmantes :

  • La voie terrestre via le Yukon au Canada. Une route qui part de Whitehorse vous amène à Tok.
  • La voie maritime au départ de Vancouver traverse un dédale de somptueuses îles (nous a-t-on dit) pour rejoindre Juneau, la capitale de l’Alaska.

Le transport fait partie du voyage !

Louttre de mer dans un lac en Alaska aux Etats-Unis

Voir une loutre de mer prendre son bain ça n’a pas de prix !

Quel est le moyen de transport le plus pratique pour voyager en Alsaka ?

Une fois sur place, nous avons loué un van. Un chouette moyen de transport…dans lequel on peut aussi dormir ! Et l’Alaska offre nombre de possibilités pour se réveiller au bord de la montagne, de la mer ou même les 2 à la fois !

Bon à savoir : Il est facile de faire du camping sauvage en Alaska. Et les campings d’Etats sont peu chers et bien souvent situés dans de somptueux endroits.

Dans tous les cas, nous conseillons de louer un véhicule car les espaces sont vastes et les transports type bus sont moins pratiques si l’on souhaite se perdre dans ces fabuleux paysages.

Nous avons croisé beaucoup de camping-car également. Idéal si vous voyagez à plusieurs.

Enfin : l’option voiture + motel/hôtel/b&b/tente/auberge de jeunesse est également une bonne idée.

Quels sont les lieux voir absolument sur place ?

Nous avons choisi de diviser notre voyage en 2 : une semaine au nord d’Anchorage puis une semaine dans la péninsule de Kenai, au sud d’Anchorage.

La première semaine :

Nous avons pris la route de Fairbanks, en partant d’Anchorage.

  • Sur cette route, nous nous sommes arrêtés plusieurs jours dans le parc national de Denali. C’est, selon nous, une étape incontournable pour admirer la faune et les paysages de l’Alaska : ours, montagnes, élans, montagnes, caribous, petits ruisseaux, petits renards. Un rêve. L’endroit parfait pour des randonnées magiques à pied ou à vélo.
  • Fairbanks n’est pas à proprement parler une ville charmante mais les sources d’eaux chaudes à 30 km au nord de la ville nous ont laissé un agréable souvenir :).
  • Pour revenir à Anchorage, nous avons emprunté la « Richardson Highway ». Conseil d’amis voyageurs : n’hésitez pas et foncez. Sans nul doute une des plus belles routes de notre voyage. Vers 20h00 au mois de mai, seuls sur la route, nous avions les yeux et l’obturateur de notre appareil photo grands ouverts.
Le Parc Denali un incontournable lors de votre voyage en Alaska aux Etats-Unis

Denali National Park : un lieux magique pour les amoureux de la nature.

La deuxième semaine :

Direction le sud et la mer dans la péninsule de Kenai avec 2 étapes majeures : Seward et Homer.

2 villes situées sur la mer, avec la montagne en arrière-plan.  2 mignons ports de pêche. 2 lieux magiques pour camper.

Ces 2 villes offrent des possibilités pour aller observer baleines et orques, ainsi que des sorties en mer pour pêcher le saumon.

Postez-vous à 17h00 sur le port de Seward : les pêcheurs reviennent avec du flétan à profusion dans leurs filets.

Si vous avez le temps et encore un peu de sous, l’île de Kodiak est connue pour sa population de grizzly.

Vue du port de Seward durant le road trip en Alsaka

Jolie vue depuis le coffre de la voiture à Seward !

Se sent-on toujours aux Etats-Unis Lorsque l’on est en Alaska ?

Sans hésiter, vraiment ailleurs !  Pas de Mac Donalds (quel cliché !). Plus sérieusement, il y a très peu de villes et les paysages sont ceux de l’ouest canadien. Même si les longues routes peuvent faire penser à certaines routes des USA, dans leur nudité et leur tracé. Les gens sont chaleureux. Mais on ne peut en faire une généralité car nous avons aussi eu de belles rencontres aux USA.

Que mange-t-on en Alaska ?

Du saumon !! Mais pas seulement ! Du flétan, du crabe…bref des produits de la mer. Sinon, on retrouve les classiques américains. De bons burgers :).

Nous avons testé des vins fruités dans une distillerie à Homer. Approuvé ! Les bières locales ont été également appréciées.

Port de Seward : une étape du roadtrip en Alaska

On fait sécher les poissons sur le Port de Seward

 Fait-il vraiment froid en Alaska ?

Nous étions en Alaska entre le 20 mai et le 5 juin. Et nous avons eu beaucoup de belles journées ensoleillées avec des températures autour de 20 C°. Nous étions en short et tee shirt la journée mais le soir on se couvre (nous sommes en Alaska n’oublions pas !).

Les mois de juillet et août semblent être assez pluvieux selon les locaux.

Sachez qu’entre fin mai et juillet, les journées sont très très longues, surtout dans le nord de l’Alaska. Au milieu de la nuit, il fait toujours jour. Et c’est assez saisissant ! Surprenant ! Déroutant. On a adoré rouler et aussi se baigner dans les sources d’eaux chaudes, à 23h00.

Dès le mois d’octobre, n’oubliez pas le doudoune et les moufles. Ce n’est pas le froid que l’on connait en Europe.

Pourquoi l’Alaska est votre coup de cœur ?

Car nous avons vraiment eu la sensation d’être minuscules face à cette nature. Ses paysages et ses animaux nous ont fascinés. A certains endroits, nous avions l’impression d’être au bout du bout du monde. Sur les plaques d’immatriculation des voitures, il est mentionné «Alaska, the last frontier ». Très parlant.

Nous avions beaucoup d’images en têtes, le mot « Alaska » nous faisait rêver… et il nous fait encore rêver.

Avez-vous un souvenir ou une rencontre marquante à nous raconter ?

AC : Nous avons rencontré un Hollandais qui avait entrepris la traversée de l’Amérique du Nord en vélo. Au-delà de l’exploit sportif, je me dis que c’est une jolie façon de voyager. Depuis, nous avons rencontré d’autres voyageurs avec le même type de projet à vélo. Leur point commun ? Le big smile !

Fab : En tant que conducteur, rouler tard le soir sur la fameuse Richardson Highway est un souvenir inoubliable.

En voiture sur la Richardson Highway en Alaska

Rouler sur la Richardson Highway au coucher du soleil est un souvenir inoubliable

Un dernier conseil pour la route ?

Nous avons 2 conseils !

Le premier : Ne partez pas sur la route sans le « Mile Post ». C’est un « guide » miles par miles. Indispensable sur place sur la route. Tout est indiqué avec précision je le répète kilomètre par kilomètre.

Exemple : Vous êtes sur la Richardson Highway et vous voyez votre niveau d’essence diminuer dangereusement. Pas de panique, dans le mile post, vous trouverez la prochaine station-service au mile 49.

The milepost le guide indispensable pour votre roadtrip en Alaska

The Milepost un essentiel lors de votre roadtrip en Alaska.

Le second : Si vous voulez voir des ours, la meilleure période pour les apercevoir débute fin juin car les saumons commencent à remonter les rivières.

Pour conclure, peut être avez-vous vu le film Into the wild , qui retrace la vie d’un jeune Américain parti pour un voyage solitaire jusqu’en Alaska. Le bus utilisé pour le tournage du film est toujours en Alaska, dans le jardin de la brasserie « 49th State Brewing Company ». Si le cœur vous en dit, le vrai bus est accessible via le Stampede Trail, un trail de plusieurs jours.

Alors, Anne-Claire et Fabio vous ont convaincu, vous prenez un billet pour Anchorage ?

En tout cas merci à eux pour cette belle interview :). Ils nous ont fait voyager et rêver !

Pour en voir et lire plus retrouvez leurs aventures en Alaska sur leur blog Keep cool and travel !

Vous pouvez aussi admirer leurs belles photo sur instagram @keepcoolandtravel. 

Ces articles peuvent aussi vous intéresser : 

Voyager aux Etats-Unis : mode d’emploi
Les 10 comptes instagram pour inspirer votre voyage aux Etats-Unis
Road Trip aux Etats-Unis : 5 vidéos pour vous faire rêver

Idée Road Trip en Alaska : The Last Frontier !
Notez cet article

1 commentaire

Antoine
Antoine

9 novembre 2016

L'article et les photos donnent envie !
Quel était le coût de la location du van ?

Répondre

laisser un commentaire