1. Accueil
  2. Mon tour du Monde
  3. Inspiration Tour du Monde
Le blog voyage by Chapka

Gizem, Paul et leurs enfants font le tour d’Europe en camping-car

Aujourd’hui, on rencontre Gizem, Paul et leurs deux enfants Payna et Rumi. Cette famille multiculturelle vivait il n’y a pas si longtemps à Paris. Ils ont vendu toutes leurs affaires, quitter leur appartement afin de partir en tour d’Europe en camping-car.

Paul est belge, sa grande passion est le Hip-Hop. Il a toujours vécu à Bruxelles jusqu’à ce qu’il rencontre Gizem qui lui fait déménager à Paris en 2011. Gizem est turque, mais a vécu entre Ankara, Istanbul, Bruxelles et Paris. Elle adore voyager et découvrir d’autres cultures ainsi que des systèmes d’éducations alternatives. Tous les deux ont 35 ans et sont issus du milieu audiovisuel. Payna, leur fille de quatre ans et demi, est une bombe d’énergie qui adore se faire des amis. Elle adore également être libre, les animaux, dessiner et se déguiser. Elle est la plus multilingue de la famille avec 4 langues parlées ! Rumi, leur fils de deux ans, est un vrai petit bouddha, heureux comme tout. Il aime avoir ses repères et adore le contact avec les gens après les avoir observés un petit moment.

La famille a fait une pause à Bodrum en Turquie. L’occasion pour Paul d’apprendre le turc et pour Gizem de dessiner et de tracer le futur itinéraire du voyage en camping-car. Rencontre inspirante ! #vanlife

Comment avez-vous eu l’idée de parcourir l’Europe en camping-car ?

Gizem est une voyageuse née, alors elle avait toujours en tête la question de comment voyager à long terme. L’idée a pris forme après avoir vu l’émission « Martin autour du Monde », cette famille qui a fait le tour du monde en camion, puis un surfeur qu’on a vu à Biarritz. Il sortait de son van pour aller rejoindre l’océan avec sa planche. On s’est dit que pour nous, ce serait une forme de voyage entre les deux, et alors, le camping-car était une bonne solution à nos recherches pour partir à la découverte du monde. Nous avons tracé l’itinéraire en partant de Paris et en passant par tous les pays du continent européen. S’est ajouté à cela le tour du Maroc qui a pris trois mois et une partie de la Turquie avec une pause hivernal à Bodrum pendant quatre mois avant de continuer vers les pays Nordiques.

Comment faites-vous pour assurer la scolarisation de vos enfants en voyage ?

Payna allait à une école Montessori à Paris qu’on aimait beaucoup. Mais sur la route nous nous sommes dit, elle va découvrir tellement de choses, rencontrer tellement d’amis que nous pouvons faire « l’école dans le camping-car ». Nous avons des livres, des jeux et toute la nature pour apprendre. Par contre, elle a évoqué plusieurs fois que l’école lui manquait, ainsi que ses amis. Alors, nous avons développé un projet qui consiste à rechercher des écoles inspirantes dans les pays qu’on traverse (c’est souvent des écoles Montessori) et on fait un projet d’échange. C’est à dire que les enfants vont à l’école le temps qu’on reste dans la ville et nous faisons une présentation de notre projet, on parle d’échange culturel, de multilinguisme, du voyage, de la vie itinérante et on fait visiter notre camping-car aux enfants et aux parents. Depuis, Payna est très heureuse. Rumi également et nous avons fait pleins de rencontres très sympathiques.

Est-ce qu’il y a un pays où vous avez le sentiment d’avoir mieux été accueilli ?

La Turquie est un pays très accueillant. Les gens sont très ouverts et l’hospitalité est incroyable. On y mange aussi très varié et super bien ! Il y a des millions de choses à voir et à faire. Mais le pays qu’on ne connaissait absolument pas et qui nous a totalement ébloui, pas forcément par son hospitalité mais par sa beauté, fut la Slovénie. C’est notre coup de cœur. 

Vous avez fait une parenthèse au Maroc.

Nous avons fait ce saut au Maroc pour passer trois mois d’hiver car, il devenait un peu difficile de rester à l’intérieur du camping-car avec les pluies et le froid qui commençait à gagner l’Europe. Le Maroc est peut-être le pays le plus facile à visiter en van. Il y a beaucoup de Français, Allemands, Belges et Néerlandais. Généralement, ils passent 6 mois en camping-car au Maroc et 6 mois dans leurs pays. Alors, il y a pas mal de commodités et de campings pour tout ce dont vous avez besoin. A Tiznit, il y a même un camping qui vous apporte votre baguette le matin ! Par contre il n’est pas possible de faire du camping sauvage partout. Nous avons bien aimé notre visite là bas, la nature est très changeante, on passe des villes aux montagnes, de l’océan au désert et on peut même y faire du ski !

C’est comment l’Albanie et le Kosovo ?

L’entrée en Albanie par le nord du pays nous a totalement marqué. On circulait entre des montagnes glorieuses à côté des rivières qui coulaient le long de la route. Par contre la conduite des voitures a été assez aventureuse ! Kosovo était une belle surprise. Le pays est beau par endroits et les gens étaient très hospitaliers. Nous conseillons absolument une visite au Kosovo, surtout pour rendre visite au sanctuaire des ours, la ville de Pristina pour voir le dynamisme d’une capitale méconnue et la ville de Prizren qui est très authentique.

Vous êtes une famille vegan. Est-ce facile en voyage ?

La cocotte minute nous sert beaucoup dans le camping-car. Comme Gizem est turque, elle fait beaucoup de cette cuisine qui a énormément de choix vegan. Alors, on peut dire qu’on y mange bien. En Italie, nous avons mangé beaucoup dehors car la cuisine locale était très attirante. Par contre, l’accès au bio et à des produits comme le tofu et les lait végétaux a été quasi impossible dans les Balkans. Arrivés en Turquie, nous nous sommes encore régalés ! Il y a beaucoup de restaurants qui sont méconnus des touristes et qui font des plats « maison » avec toujours plusieurs options pour nous et ça ne coûte pas cher. On adore.

Avez-vous eu des soucis avec le camping-car ?

Nous avions choisi notre camping-car très méticuleusement afin d’éviter des surprises sur la route. Mais nous n’avons pas été épargné par des petits soucis. Le premier fut un problème d’embrayage qui a été totalement cassé. Nous l’avons fait réparer en Italie. Nous avons aussi cogné l’arrière du camping-car sur des rochers au Maroc car quelques fois, il nous arrive de penser qu’on a un 4×4. Nous avons aussi été bloqué dans une rue au Portugal, et trois fois dans la boue et on a du faire appel à des tracteurs ou autres aides pour nous en faire sortir.

Où en êtes-vous actuellement dans votre voyage ?

Nous sommes actuellement à Bodrum, en Turquie. Après avoir fait la moitié de ce que nous planifions de faire en un an, nous avons décidé de faire une pause de 4 mois pour passer l’hiver et se reposer en louant une petite maison au bord de la mer. Après avoir passé 24h sur 24h sur les routes pendant 14 mois avec deux enfants en bas âge, cette petite pause fait du bien à toute la famille. Les enfants vont à l’école. Ce sont des écoles avec lesquels on continue à faire notre projet. Quand à nous, en tant que couple, on a un peu de temps pour nous, pour faire du sport.

La suite du voyage, ce serait de remonter, cette fois-ci un peu plus vite des Balkans afin de rejoindre les pays Nordiques au printemps. 

Retrouvez leurs aventures sur le blog la famille qui voyage. Vous pouvez les suivre aussi sur Instagram et Facebook.

0 commentaire

laisser un commentaire