1. Accueil
  2. Mes vacances
  3. Idées de vacances
Le blog voyage by Chapka

10 sites incroyables à découvrir en Arménie

Cet article a été traduit de l’espagnol. Texte original de Julia du blog Camino Salvaje.

Monastères, châteaux et forteresses médiévales, vestiges des anciennes routes de la soie, bâtiments de l’ère soviétique, c’est un voyage dans le temps qui vous attend en Arménie. C’est le premier pays au monde à avoir adopté le christianisme comme religion officielle, dès 301 après J.-C, voyant fleurir une multitude de monastères autour de son paysage montagneux. Les souffrances du siècle dernier -on pense évidemment au génocide- n’a pas empêché ce pays de préserver toute sa beauté et toute sa richesse culturelle !

Que visiter en Arménie ? Voici 10 sites incontournables !

Le monastère de Sevanavank

Ce petit monastère est connu pour son emplacement magnifique sur les rives du lac Sevan. Il s’agit d’un petit monastère qui a été fondé il y a plus de 1 100 ans et d’où l’on a une vue sur tout le lac. Il existe également plusieurs sentiers dans les environs où vous pouvez vous promener tout en profitant de cet environnement naturel. Vous pouvez prendre de superbes photos avec le monastère, le lac et les montagnes en arrière-plan.

Le cimetière de Noradouz

Ce cimetière abrite un grand nombre de tombes médiévales et c’est ici que vous trouverez la plus grande concentration de khatchkar du pays. Les khatchkar sont des stèles commémoratives qui décrivent l’histoire des personnes qui sont enterrées ici. Dans ce cimetière, vous pouvez en voir certains datant du Xe siècle. Il y a là des dessins sculptés dans la pierre de guerriers, de boulangers et même une scène de mariage. Vous pouvez également visiter une petite cellule qu’un moine s’est construite dans le cimetière et qui est devenue sa tombe. Aujourd’hui, les Arméniens viennent y accomplir un petit rite de purification qui se termine par le bris de verre dans la zone, alors n’ayez pas peur si vous en voyez traîner !

Le monastère de Gherart

Le monastère de Geghard est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, et ce n’est pas étonnant. Certaines des églises du monastère sont taillées dans la montagne adjacente et il est entouré des magnifiques falaises de la vallée d’Azar, qui figure également sur la liste Unesco. Le premier monastère sur ce site remonte au IVe siècle. Bien que rien ne subsiste de cette époque, la faute aux pillages et aux tremblements de terre, cela n’a pas empêché les moines de reconstruire sur le site sacré que nous pouvons visiter aujourd’hui.

Le temple de Garni

Qui s’attendrait à trouver un temple gréco-romain au milieu de l’Arménie ? Le temple de Garni est un spectacle saisissant au milieu du paysage. Ce temple du Ier siècle après J.-C. est dédié au dieu du soleil Mithra et aurait été financé par l’argent que Néron lui-même envoyait au roi d’Arménie de l’époque, Tiridate Ier. D’un côté du bâtiment se trouve un bain public, qui était même chauffé. L’intérieur abrite une belle mosaïque représentant des personnages de la mythologie grecque. À côté du temple se trouve un site naturel d’une beauté étonnante : les gorges de Garni.

Le monastère de Khor Virap

Probablement l’une des plus belles images du pays et l’une des photographies les plus recherchées en Arménie, le monastère de Khor Virap, avec le mont Ararat en arrière-plan.

Ce monastère est un important centre de pèlerinage car Saint-Grégoire y a été emprisonné pendant 14 ans. Connu sous le nom de Grégoire l’Illuminateur, il est le fondateur et le saint patron de l’Église catholique arménienne.

Erevan, la capitale

L’histoire de la capitale et plus grande ville du pays remonte au VIIIe siècle avant J.-C., mais les guerres et invasions successives ont fait que peu de choses subsistent de cette époque, à l’exception de la forteresse d’Erebouni. La place de la République est l’un des points clés de la ville et une visite du Matenadaran s’impose si vous êtes amateur de bibliothèques, car il abrite la plus grande collection de manuscrits au monde. L’un des coins les plus émouvants est le Tzitzernakaberd, le monument dédié aux victimes du génocide arménien.

Goris et Khndzoresk

Le village de Goris est divisé entre le vieux Goris et le nouveau Goris. La vieille ville se trouve sur la rive gauche de la rivière Goris et est célèbre pour ses cheminées de fées.

À 16 kilomètres du village se trouve Khndzoresk, la petite Cappadoce d’Arménie. Vous pourrez y voir plus de 500 habitations creusées dans la montagne, auxquelles on accède par un pont suspendu. La vue est magnifique.

Le monastère de Tate

Un autre monastère à ne pas manquer lors d’un voyage en Arménie. Il est situé sur un haut plateau offrant des vues incroyables, au bord d’une gorge surplombant la rivière Vorotan. Et si vous aimez les vues à couper le souffle, il vous faudra essayer le Tate Wings, le plus long funiculaire sans arrêt du monde. A côté du monastère, vous pouvez visiter un moulin à huile.

Le parc naturel de Dilidjan

Le parc national de Dilidjan est l’une des zones montagneuses les plus vertes du pays, avec des sources, des forêts et d’importants monuments naturels. Mais ce n’est pas tout, il y a aussi quelques monuments culturels dans le parc, comme les monastères de Haghartsin et de Goshavank. Et si vous êtes fatigué après toutes ces visites et randonnées, vous pouvez vous détendre dans l’un des spas et sources chaudes du parc.

Djermouk

Djermouk est connue pour ses nombreux spas. L’eau abonde dans cette région sous la forme de chutes d’eau, de rivières et de lagons. La cascade de Djermouk se distingue par sa chute de 70 mètres, que l’on atteint après une randonnée facile qui en vaut la peine. En plus des stations thermales, il y a les sources chaudes naturelles, que l’on peut atteindre par un chemin de terre. La région est idéale pour se détendre en pleine nature.

Vous découvrez, on vous assure !
3/5 - (2 votes)

0 commentaire

laisser un commentaire