1. Accueil
  2. Mon tour du Monde
  3. Inspiration Tour du Monde
Le blog du voyage by Chapka

Faire le tour du monde en famille

Partir faire le tour du monde c’est un rêve mais c’est surtout une grosse décision à prendre !  Et encore plus lorsque l’on part avec des enfants.

Mais rassurez-vous, il paraît qu’une fois la décision prise, le plus dur est fait 😉 !

Nous avons rencontré la famille Les Petits Voyageurs : Fred et Alice (les 2 parents), Esteban l’aîné (4 ans au départ) et Ruben (18 mois au départ) sur les routes depuis 1 an maintenant !

Une famille tout à fait banale sur le papier mais qui a décidé de sauter le pas et de réaliser son rêve : découvrir le monde en famille !


Les préparatifs d’un tour du monde en famille


 A dos de dromadaire en Inde

Quel a été le déclic pour vous lancer dans cette aventure ?

C’est le refus d’un crédit immobilier qui nous a fait ouvrir les yeux : nous en avions ras le bol de notre routine, cela devenait étouffant. En parallèle, nous avions un rêve au fond de nous : partir découvrir le monde.

Alors pourquoi pas maintenant ?

Selon nous, il n’y a jamais de parfait moment pour cela, juste celui que l’on décide !

Quel est l’itinéraire de votre tour du monde ?

  • L’Amérique Latine : 9 mois

Nous avons atterri en janvier 2015 à Rio pour descendre ce beau pays jusqu’aux Chutes d’Iguazu. Nous avons poursuivi vers le Sud par l’Argentine jusqu’en Patagonie avant de remonter par le Chili puis la Bolivie, le Pérou, l’Equateur, la Colombie, le Panama avant de finir notre périple d’Amérique Latine par le Costa Rica.

  • L’Asie et l’Océanie : 9 mois

Le Sri Lanka (après un bref stop over à Dubaï), l’Inde, la Birmanie, les Philippines et enfin la Nouvelle-Zélande et l’Australie.

Au total : 1 an et demi à parcourir le monde en famille ! Une grande partie de cette aventure s’est réalisée en transports locaux, surtout pour la 1ère partie (Amérique Latine).


Les enfants pendant le tour du monde


Train couchette dans le Kerala en Inde

En quoi voyager avec des enfants est-il différent ?

Oui c’est différent et cela dépend pas mal de l’âge des enfants et de leurs caractères aussi.

Nous ne nous sommes pas limités « à cause d’eux » dans le choix des pays. Si l’on trouve un pays dangereux pour eux, on le trouvera également pour nous.

En revanche, on s’est adapté au quotidien. On ne peut pas ajouter 2 nouvelles personnes à l’aventure sans prendre en compte leurs besoins. Cela va de soi ! Donc c’est sûr que, comparé à un voyage en couple, on a un peu plus visité de parc de jeux et on a limité les treks ou les longues marches (cela ne les a pas empêché de faire un trek de 3 jours en Birmanie !).

Les enfants en bas-âge impacte aussi l’énergie des parents, on a donc aussi besoin de repos. Ainsi, nous avons décidé de faire des activités chacun de notre côté, en décalé. Fred part faire des treks tandis que je garde les enfants et moi je pratique le yoga. Bref, on a aussi besoin de moments à soi ! Mais il est vrai qu’avec des enfants, des moments à 2, c’est plus rare !

Les enfants changent aussi notre façon de voir le voyage :

  • Grâce à eux, les gens nous abordent plus vite, c’est une certitude et un grand bonheur ! Que de belles rencontres grâce à eux !
  • Les enfants n’ont pas la même vision que nous et nous montrent bien souvent des choses auxquelles nous n’avions pas prêté attention. Un enfant s’émerveille de tout et accorde la même importance à ce qu’il l’entoure, que ce soit « connu » ou non !

Esteban a adoré se baigner avec les requins baleines aux Philippines… tout autant que de courir après des moutons en Nouvelle-Zélande ou voir les vaches en pleine rue en Inde !

Comment vous êtes-vous organisés pour l’école ?

L’instruction (et non l’école) n’est obligatoire qu’à partir de 6 ans, donc aucun de nos 2 enfants n’était concerné par une quelconque obligation. Cependant, Esteban allait déjà à l’école avant que l’on parte, nous avons donc décidé de maintenir un peu d’apprentissage « scolaire », auquel vient s’ajouter l’énorme apprentissage au quotidien d’une vie de découvertes !

Un matin à l'école en Birmanie

Comment vos enfants vivent ce tour du monde ?

De façon générale, ils aiment beaucoup passer du temps avec leurs parents à crapahuter de droite à gauche. Mais, pour le plus grand, les copains lui manquent de temps en temps. Et plus on se rapproche du retour plus ils nous réclament leurs grands-parents ! C’est bon signe !


Meilleurs souvenirs et galères de voyage


 Quels sont vos meilleurs souvenirs de voyage ?

Oulalala c’est dur à dire, il y a tant de choses que l’on a adorées ! Il n’y a pas un seul pays qui ne nous a pas scotchés, ils ont tous leurs atouts.

Ruben : « j’ai adoré voir des tortues sous l’eau aux Philippines »,

Esteban : « j’ai préféré les lamas en Bolivie et au Pérou »,

Fred : « j’ai adoré nos aventures dans le Nord du Chili à San Pedro de Atacama »

Alice : « je suis tombée amoureuse de la Colombie et de la Nouvelle Zélande (rien à voir je sais, mais 2 pays sublimes !) ».

Les Tortures des Philippines

Estaban court apres des moutons en nouvelle zelande

Pouvez-vous nous parler d’une galère ou d’une chose que vous ne referiez pas ? 

On peut dire que l’on a eu deux grosses galères en 1 an :

1er galère

Un vol dans un bus où le voleur a profité que nous ayons dû quitter le bus en urgence car notre fils était malade. Ça aurait pu nous arriver n’importe où.

Rando escalade en Nouvelle Zelande

2ème galère au Pérou: 

Ma maman (celle d’Alice) nous a rejoint pendant une partie de notre périple au Pérou. A Aréquipa, nous devions prendre un bus pour aller près du Canyon de la Colca (l’un des plus profonds au monde). Pas de chance, manifestations dans la région et la ville se retrouve bloquée. Ce n’est pas facile d’obtenir des infos, nous partons quand même à la gare où il faudra passer finalement toute la journée à attendre. En effet, les manifestants caillassent les véhicules qui tentent de sortir et ont allumé des grands feux le long des routes. Ça parait impressionnant comme cela mais finalement, un peu pareil qu’en France, non? 😉

Bref, on aura mis plus de 12 heures à faire un trajet qui n’en prend normalement que 4 h!!

Ma mère est tombée malade dans le bus et pour couronner le tout, nous avons été déposés dans notre petit village au beau milieu de la nuit glaciale, et pas un chat autour de nous ! Un peu la panique. Je sentais que ma mère tentait de rester zen mais le plan devenait un peu catastrophique. Fred est allé frapper aux portes et finalement une voiture providentielle nous a emmené à l’hôtel… qui était fermé ! Après avoir sonné 10 bonnes minutes, Fred (notre sauveur décidément) a escaladé le portail et a réussi à trouver le propriétaire : ils avaient juste finit le service et étaient persuadés qu’on ne viendrait pas ce soir à cause de la grève, il était dans son sommeil profond et n’entendait rien !

Après cela, nous avons profité comme jamais de notre superbe séjour sur place, à l’opposé de ce que nous venions de vivre heureusement !

Avec du recul, les galères que nous avons vécu et qui n’ont pas été bien graves dans l’ensemble, ont pimenté un peu le voyage et deviennent des anecdotes dans notre récit de voyage.

Nous ne regrettons donc rien car ce voyage aura été une étape importante dans notre vie et que cela se vit comme une aventure dans sa globalité : les bons et les mauvais côtés. Si c’était à refaire, nous opterions peut-être pour l’achat d’un véhicule :).


Bilan après un an de voyage


Famille Hampi en Inde

On est ravis même si parfois fatigués ! On a aussi la sensation d’avoir beaucoup appris sur nous et les autres. Quand vous passez autant de temps dans des pays dit « pauvres » où les gens vivent avec peu et souvent avec le sourire, vous donnez une autre perspective à beaucoup de choses dans votre vie. Le matériel devient secondaire par exemple.

On réalise aussi la chance que nous avons de vivre dans un pays « riche ». On ne va pas refaire le monde mais on est convaincus que chacun doit faire sa part et ne pas gâcher ce qu’il lui a été offert surtout dans nos sociétés où nous sommes gâtés sans le réaliser : de l’eau courante, l’accès à des soins de qualité, un toit sur nos têtes etc…

De façon générale, on souhaite recentrer notre vie sur ce qui compte pour nous et le voyage nous a montré que beaucoup de choses sont possibles !


Conseils aux familles qui souhaitent faire le tour du monde


dans le Tuk Tuk lors de ce tour tour du monde en famille

Le 1er : LANCEZ-VOUS !!!! C’est génial !

Et en vrac, les conseils :

  • On ne peut pas tout voir ni tout faire ! Je pense surtout à cela au moment du choix des pays. Tant pis, ce sera pour une prochaine fois ! Ne vous prenez pas la tête, ce n’est que partie remise !
  • Prenez votre temps et sortez des sentiers battus. Il y a parfois de superbes pépites qui se cachent dans des lieux insolites moins connus. Nos plus beaux souvenirs ne sont pas toujours des lieux dits incontournables.
  • Il faut savoir prendre des vacances dans le cadre d’un long voyage (oui oui ça peut paraitre bizarre mais c’est nécessaire !)
  • Enfants heureux, parents heureux et inversement ! Donc concrètement, on pense à eux et on fait des activités sympas pour eux mais on pense aussi à nous et on n’abandonne pas tout ce qui nous fait plaisir !
  • Il y autant de façon de voyager que de voyageurs ! Trouvez-la vôtre et ayez confiance en vous !
  • Le plus dur dans un voyage ce n’est pas de partir, c’est de revenir ! 😉
  • Et le plus important des conseils selon nous : profitez, profitez et profitez encore !!!

 

Merci beaucoup aux Petits Voyageurs pour ce beau témoignage ! La famille est toujours en voyage en Australie et bientôt sur la fin de leur tour du monde. Retrouvez tous leurs conseils sur le voyage en famille et leurs aventures (ils ont même nagé avec des requins aux Philippines !)  sur leur blog Les Petits Voyageurs, Facebook et Twitter.

Faire le tour du monde en famille
Notez cet article

1 commentaire

fabiennedagard@yahoo.fr
fabiennedagard@yahoo.fr

30 avril 2017

Merci pour votre article ! Nous avons décider de partir faire un TDM il y a ...2 jours...Avec notre fille de 5 ans. On n'a pas le budget mais on va louer la maison ou...la vendre !

Répondre

laisser un commentaire