1. Accueil
  2. Mes vacances
  3. Inspiration Vacances
Le blog voyage by Chapka

Les destinations coups de cœur dans le sud du Royaume-Uni

Sur les conseils de Romain.

J’ai profité des ponts de mai pour m’engouffrer dans un tunnel…un tunnel qui traverse la Manche. Vous l’aurez compris, je suis parti visiter Londres. Ce qui frappe instantanément quand on voyage sur les bords de la Tamise, c’est le nombre abasourdissant de francophones. Entre les touristes et les résidents, il n’est pas rare d’entendre des gens grognons palabrer dans la langue de Molière. C’est bien simple, Boris Johnson -ancien maire de Londres- estimait qu’il dirigeait la sixième ville française. C’est peut-être une des raisons qui ont poussé l’homme au paillasson sur la tête à se prononcer en faveur du Brexit. Mais combien sont-ils au juste ces Français qui vivent à Londres ? Selon le dernier recensement de l’Office National des Statistiques, 95 000 grenouilles vivraient à Londres (et 174 000 au Royaume-Uni). Selon le Quai d’Orsay, on estime à 300 000 personnes le nombre de Français vivant outre-manche (en comptant les phobiques administratifs). Difficile donc d’établir un diagnostic fiable !

Parce que Londres est une ville très (trop) internationale, j’ai décidé de vous faire part de mes autres destinations coups de cœur dans le sud du Royaume-Uni. Cramponnez-vous, on roule à gauche !

Bristol, grande ville maritime du Sud-ouest

Sortez vos fiches bristol, je vous envoie tous les bons plans balades pour visiter Bristol. Sixième ville d’Angleterre, nichée sur les rives de l’Avon, cette ville réserve son lot de jolis surprises. Il y a d’abord tous les symboles, l’impressionnant pont suspendu de Clifton, les maisons colorées situées sur Ambrose Road. Les dockers les peignaient avec des teintes vives afin d’être certains de les retrouver au retour du pub. D’ailleurs, allez admirer les bateaux à la Marina de Spike Island. Pendant ce temps-là, les aficionados du shopping trouveront leur bonheur dans les malls de Cabot Circus, en plein centre-ville.

Si vous avez un petit creux en journée, allez tester les différents restaurants du St Nicholas Market. C’est l’endroit idéal pour manger sur le pouce. En soirée, sortez les piques à tapas chez Poco ou ciblez le fish & chips et le burger du Mackenzies. Pour les budgets plus confortables, le Glassboat, navire amarré, propose une cuisine type brasserie chic.

À Bristol, on sait faire la fête. C’est le berceau du trip-hop. Les groupes Massive Attack, Portished et le grafeur Bansky y ont fait leurs premières armes. Je vous conseille de faire un tour du côté du V-Shed sur le Waterfront (front de mer) ou d’aller boire des pintes au pub irlandais situé sur Baldwin St. Il dispose d’un night-club au sous-sol (saoul sol, ah ah). Autre endroit très sympa, The Canteen sur Stokes Croft.

Ce qui est chouette avec Bristol, c’est qu’on y accède facilement depuis la plupart des grandes villes françaises. Des liaisons aériennes sont assurées quotidiennement par des compagnies à petits prix comme Easyjet et Ryanair. Depuis Londres, vous y accédez en 1h45 de train (tchou tchou !). Aux alentours de Bristol, il y a la sublime ville thermale de Bath (moins d’une heure de route vers l’est) et le Pays de Galles se trouve de l’autre côté du fleuve Severn (à l’ouest). Cardiff se situe à une heure de route seulement !

Que faire a Bristol ?

Plymouth, le port d’attache

Plymouth, j’y ai passé trois semaines en plein été en tant que responsable de séjours linguistiques. Autant vous dire que j’ai eu l’occasion d’arpenter la ville, souvent de nuit à la recherche d’adolescents sans autorisation de sortie. Ce qui frappe d’entrée de jeu dans cette ville portuaire au style purement british, c’est ce somptueux phare (Smeaton Tower) coloré par de larges bandes rouges et blanches. Inactif mais tellement symbolique, il est implanté dans le parc Hoe et domine la Manche. En contrebas, des architectes culottés ont aménagé une piscine d’extérieur, la Tinside Pool. Derrière le parc Hoe se trouve le Barbican, le quartier du port de plaisance. On y retrouve notamment le plus grand aquarium du Royaume. A quelques centaines de mètres, le Drake Circus regroupe toutes les enseignes à la mode pour s’adonner au shopping.

Voici quelques adresses pour vous restaurer si vous avez un petit creux (et la gorge asséchée) : The Fishermans Arms, le Quai 33, le Roundabout, au Bread & Roses

A une demi-heure de route à l’Est de Plymouth, allez chiner dans les jolis échoppes de Totnes, une ville « hippie » qui vise l’autonomie énergétique et l’autarcie alimentaire d’ici quelques années. La ville est autoproclamée « capitale mondiale de la transition ». A l’Ouest, la région des Cornouailles offre des paysages idylliques. Ce serait dommage de passer à côté du petit port de pêche de Looe et des falaises environnantes.

le phare Smeaton Tower a Plymouth

Brighton, la station balnéaire

C’est la destination prisée des Londoniens quand le soleil pointe le bout de son nez. A seulement une heure de train de la capitale, Brighton est une station balnéaire au bord de la Manche. Ici, la recette du succès tient davantage à la qualité des installations et des animations qu’au panorama idyllique. Alors certes, il y a de jolis parcs (Queen’s Park), une immense plage de galet et cette mer couleur bleu-gris qui n’excède que très rarement les vingt degrés en été. Mais les Anglais aiment surtout s’installer sur les terrasses des fronts de mer pour boire des Pimm’s et déguster des fish & chips with mushy peas, sous l’œil intéressé des mouettes. La jetée –Brighton Pier– abrite des manèges, des machines à sous et des stands de fast-food. Et, alors que vous avez dépensé une bonne partie de vos sterlings « sur l’eau », une flopée de casinos vous attend de retour sur la terre ferme.

Mais ne croyez pas que Brighton est uniquement une destination sea, sex and sun. Allez observer le Royal Pavillon, une ancienne résidence royale qui fut construit au XIXème siècle pour le futur roi George IV. Son architecture, de type colonial, fascine. La forme des coupoles surprend encore aujourd’hui. Si les plus fervents défenseurs de la couronne britannique y verront un hommage à la fleur de lotus, les moqueurs trouveront qu’ils ressemblent davantage à des oignons ou des navets !

visiter Brighton pour un week-end

La région du Kent

C’est une région coup de cœur, celle qui nous accueille à bras ouverts lorsque l’on descend du ferry (Douvres). Les plus anciens se rappelleront que le film « A nous les petites anglaises » (1976), qui a permis l’essor des séjours linguistiques, se déroulait dans la station balnéaire de Ramsgate (ou Margate, on ne sait plus !).

En s’écartant de la Manche et en se dirigeant vers Londres, on pourra apercevoir des villages pittoresques et de nombreux châteaux datant du Moyen-Âge. Les plus impressionnants sont le château de Leeds au sud-est de Maidstone (chef-lieu du Kent), le château d’Hever et celui de Rochester. La ville à découvrir, c’est bien évidemment Canterbury. Les remparts médiévaux ont été bâtis sur des fondations romaines. Dans le centre-ville, les rues sont pavées et les maisons à colombages. On ne peut pas passer à côté de l’immense Cathédrale et de l’Abbaye Saint-Augustin.

Autres jolies villes à voir, Sevenoaks (les sept chênes) et Tonbridge (à ne pas confondre avec Tunbridge Wells). Vous l’aurez compris, le Kent est une splendide région qu’il faut visiter en voiture. Idéal en couple ou en famille !

le Tonbridge Castle dan la region du Kent

Tonbridge Castle

Merci d’avoir lu cet article. On pourra bien évidemment rajouter d’autres destinations. Alors, comme disent les Britanniques, more to come…

Les destinations coups de cœur dans le sud du Royaume-Uni
5 (100%) 2 votes

0 commentaire

laisser un commentaire