1. Accueil
  2. Mon PVT
  3. Generation Working Holiday Visa
Le blog du voyage by Chapka

PVT Hong Kong : un an pour une expérience professionnelle à l’international.

Moins connu que l’Australie ou le Canada, le PVT Hong Kong existe bel et bien depuis le 1er juillet 2013. C’est un PVT un peu différent des autres car vous vous en doutez on ne part pas à Hong Kong pour faire un road trip (bien que vous pouvez tout de même y aller pour voyager) ! L’objectif des pvtistes qui partent là-bas est simple : travailler et acquérir une vraie expérience professionnelle à l’international.

Nous avons rencontré Emmanuelle qui vient tout juste de rentrer de son PVT à Hong Kong. Elle nous parle un peu de son expérience, de la vie sur place, du travail, de la culture …. Bref, un petit aperçu de la vie quotidienne d’une française dans cette ville extraordinaire qui fait rêver de plus en plus !

Pourquoi as-tu fait un PVT à Hong Kong ?

Très sincèrement, Hong Kong n’est pas une destination WHV comme les autres. La plupart des pvtistes qui y vont, c’est pour le travail. Et ils ont raison ! J’étais la première à y aller dans cette optique-là.  Si j’ai voulu tenter ma chance là-bas, c’était pour avoir une expérience internationale dans mon secteur d’activité. Et c’est chose faite !

Comment obtenir le visa ?

Nous avons développé le site web avec Gentiane pour expliquer toutes les étapes. Le plus « barbant » et long reste la constitution du dossier (papier de la banque, assurance, envoi au bon endroit, etc.). Il y a un an de cela, les démarches étaient plus floues, nous n’avions pas beaucoup d’informations précises et claires sur les éléments d’envoi, mais aujourd’hui il y a plein d’infos et ce n’est pas si compliqué que ça.  Vous pouvez consulter notre blog Visa WHV Hong Kong pour connaitre toutes les étapes et démarches pour décrocher votre visa WHV !

Vue sur la roue de Hong Kong

Vue sur la roue de Hong Kong. © Emmanuelle

Quel travail as-tu fait à Hong Kong ?

Oulaaa… Alors je suis passée par de nombreux jobs à HK, notamment pour pouvoir « survivre » dans cette ville ultra chère. Mon premier job a été celui de serveuse dans un restaurant français. Je suis arrivée et le lendemain j’ai eu ce job. La restauration est un secteur qui recrute beaucoup et le turn-over du staff est hallucinant ! J’ai ensuite donné des cours de français via une école de langue. Puis j’ai travaillé pour un journal français en ligne en tant que commerciale (vente d’espace pub), ce qui commençait à se rapprocher de mon secteur d’activité, mais ce n’était qu’un mi-temps. J’ai continué à chercher et au bout de 3 mois environ, j’ai trouvé le job de mes rêves en tant que chargée de communication et marketing pour une grande boîte française. L’objectif que je m’étais donné en arrivant à HK !

Hong Kong VS France : quelles sont les différences principales entre le monde de travail ?

Métro, boulot (et encore boulot et toujours boulot), dodo (et sorties). Voilà la vie à HK. Il faut savoir que là-bas la conception du travail est très au-dessus de la nôtre. Les gens vivent pour travailler, ils n’ont QUE ça (les locaux surtout). Je pense qu’en tant qu’étranger c’est un peu différent, on essaye plus de profiter et notamment de sortir le soir entre amis. La vie de nuit est aussi très développée là-bas. Cependant, il faut beaucoup donner de sa personne au travail car, souvent, le niveau d’exigence des employeurs est élevé. Et puis évidemment, on ne compte pas les heures. Il m’est arrivé de passer plus de 13h au bureau, c’est intense !

La Plage de New Territories

La Plage de New Territories . © Emmanuelle

As-tu voyagé pendant ton année de PVT ?

Oui, il est très facile de voyager depuis HK, toutes les destinations d’Asie sont peu chères et en 2 ou 3h, on peut se rendre au Vietnam ou aux Philippines. Ce qui est un gros avantage pour les baroudeurs. Malheureusement, pour voyager il faut avoir des vacances et dans tous les jobs que j’ai fait, le nombre de vacances était TRES limité (à savoir qu’en contrat local, nous avons le droit seulement de 10 à 12 jours de vacances par AN, et en plus de cela il faut attendre les 3 premiers mois avant de pouvoir les poser). Donc c’est un peu compliqué de partir ! Mais il reste les jours fériés qui permettent d’avoir parfois des weekends de 3 ou 4 jours, c’est sur ce temps, que la plupart des gens vivant là-bas partent en voyage. Ce sont des « mini-vacances ».

La vie nocturne à Hong Kong, ça se passe comment ?

Comme je le disais plus haut. La VRAIE vie, le moment de « respirer » et de lâcher prise à HK, c’est la nuit !

Vue de Hong Kong depuis le bar le plus haut du monde

Vue de Hong Kong depuis le bar le plus haut du monde. © Emmanuelle

Est-il simple de se faire des amis à HK ?

Des expat’ il y en a partout à HK !! C’est la première communauté française d’Asie donc niveau french, déjà c’est le summum. Les expat venant d’autres pays (Allemands, Anglais, etc) c’est également facile car tous se rejoignent dans les mêmes bars le soir.

Cependant, concernant les locaux, et bien il faut « trainer » avec eux et non pas uniquement dans des endroits d’expat pour se faire des amis. De plus, les relations de travail aident beaucoup pour se faire des amis locaux et lorsqu’on se rapproche d’eux, on se rend compte que ce sont des gens géniaux !

Que va-t-il le plus te manquer de ta vie à HK ?

Mes amis de là-bas. Au niveau de la vie sur place, cela dépend la mentalité, mais personnellement ce n’est pas le style de vie qui me convenait donc rien de la vie quotidienne à HK ne me manquera.

Dans les petites ruelles de Hong Kong

Dans les petites ruelles de Hong Kong. © Emmanuelle

 

En quoi cette expérience a-t-elle été bénéfique pour toi ?

En deux mots : L’expérience professionnelle. J’ai eu un poste génial qui m’a permis d’acquérir plus de compétences en quelques mois plutôt qu’en deux ans en France. L’avantage à HK c’est qu’ils font confiance relativement vite (si on prouve que l’on est bon) et on peut vite gravir les échelons.

Quels sont tes nouveaux projets ?

Un autre WHV bien entendu ! Cette fois c’est direction l’Amérique du Sud car j’ai toujours « vénéré » cette culture et cette région du monde. Alors je pense commencer par l’Argentine, puis le Chili lorsque nous aurons plus d’informations sur les modalités du WHV. L’aventure continue !!

Merci à Emmanuelle d’avoir bien voulu partager son expérience avec nous. Nous lui souhaitons bonne chance et bonne route pour ces nouvelles aventures en Amérique Latine ! Si vous souhaitez plus d’infos pour préparer votre PVT Hong Kong, n’hésitez pas à consulter son blog : Visa WHV Hong Kong.

Si vous aussi vous êtes tenté par une expérience à Hong Kong, le PVT est une excellente occasion pour découvrir la vie dans cette ville et pourquoi pas trouver votre futur job. En revanche, il faudra attendre le 1er janvier 2016 pour faire votre demande car le quota 2015 est épuisé. (Rappel : il y avait 500 visas disponibles l’année dernière)

Bonne chance à tous !

Pour en savoir plus sur la vie à HK : Interview de Pauline, une expat à Hong Kong !

PVT Hong Kong : un an pour une expérience professionnelle à l’international.
Notez cet article

0 commentaire

laisser un commentaire