1. Accueil
  2. Mon PVT
  3. Conseils PVT
Le blog voyage by Chapka

Canada Explorers, la formation qui aide les Français à s’installer au Canada

Aujourd’hui, on donne la parole à Paul Personnaz et Bastien Planchat du site Canada Explorers. Paul, trente printemps, est un aventurier dans l’âme. Il est actuellement en train d’aménager son van. Son objectif ? Parcourir l’Amérique du Nord l’an prochain. Bastien, vingt-sept ans et toutes ses dents, est un baroudeur et un cuistot dans l’âme. Son leitmotiv ? ? Ne jamais s’arrêter d’explorer le monde. Ils partagent ensemble l’amour du Canada, de ses grands espaces. Plus surprenant, ils aiment aussi particulièrement les jeux de société…et apparemment, Paul est du genre mauvais joueur.

Allez, place aux questions !

Comment avez-vous atterri au Canada ?

Paul : Je suis arrivé au Canada en 2012 pour une année d’études à Sherbrooke (Québec). Avant de revenir pour un court séjour en Ontario du côté de Toronto puis de m’installer à Montréal où je vis depuis trois ans désormais.

Bastien : J’ai atterri à Montréal avec un PVT en poche en janvier 2017. L’attrait des grands espaces et mes voyages dans l’ouest canadien en 2009 et dans l’est canadien en 2014 m’ont convaincu de venir vivre ici. Je suis depuis rentré en France dans l’attente de ma résidence permanente et j’ai hâte de pouvoir y retourner ! Cette-fois-ci ce sera direction Vancouver pour profiter de cette ville que j’apprécie tant.

Vous avez créé Canada Explorers, un site qui aide les Français à s’installer au Canada. Comment vous est venue l’idée ?

On a tous les deux vécu dans plusieurs pays : Australie, Nouvelle-Zélande, USA, Norvège et Canada. L’expatriation n’a donc plus de secret pour nous. Et depuis bien longtemps déjà nous avons l’habitude d’aider des amis et même des connaissances dans leurs démarches d’expatriation. C’est donc tout naturellement que cette idée a germé dans l’esprit de Paul, qui ni une ni deux m’en a parlé. C’était alors le premier confinement et je venais tout juste de rentrer chez mes parents (ayant dû interrompre un périple de 6 mois à travers l’Amérique Centrale). Il ne nous a pas fallu bien longtemps pour lancer l’aventure Canada-Explorers.

Parlez-nous du programme de formation de Canada Explorers.

C’est la seule formation qui t’accompagne tout au long de ton projet d’immigration et qui va te permettre de vivre une aventure hors du commun au Canada.

Elle se divise en 6 parties, bientôt 7 :

1 – La formation en ligne
Elle est construite en 8 étapes en format PDF et en vidéo et vous évitera de longues heures de recherche sur internet.

Voici le sommaire :

ÉTAPE #0 – Introduction
ÉTAPE #1 – La prise de décision
ÉTAPE #2 – Le choix du permis
ÉTAPE #3 – Trouver un emploi
ÉTAPE #4 – Les démarches à faire avant ton départ
ÉTAPE #5 – Les démarches à faire à ton arrivée
ÉTAPE #6 – S’intégrer dans sa nouvelle vie
ÉTAPE #7 – Voyager
ÉTAPE #8 – Rester au Canada

2 – La boîte à outils
CV au format canadien (en français et en anglais) modifiables, une liste des sites de recherche d’emploi au Canada, une carte interactive avec les meilleurs spots à découvrir et plein d’autres outils qui vous faciliteront la vie.

3 – Le carnet d’adresses avec les meilleurs experts à votre disposition
Vous bénéficiez bien évidemment de tarifs préférentiels chez chacun d’entre eux : avocat en immigration, assurance, banque, expert-comptable, courtier hypothécaire, coach en expatriation, recruteur, à chaque étape de votre projet un professionnel est là pour vous épauler.

4 – L’entretien personnalisé avec notre recruteur
20 minutes en tête à tête afin qu’il évalue votre CV et votre profil LinkedIn, qu’il vous distille ses meilleurs conseils et qu’il vous mette en relation avec des employeurs de votre domaine. Autant vous dire que c’est un sacré coup de pouce en cette année 2021 où une offre d’emploi est indispensable pour partir en PVT Canada.

5 – Une visioconférence avec notre courtier hypothécaire
45 minutes pour aborder la thématique de l’immobilier et oui qui sait, vous rêvez peut-être de vous acheter un chalet au bord d’un lac au Québec ?

6 – Un appel avec un conseiller de Chapka, assurance voyage
30 minutes afin de choisir la meilleure assurance pour partir serein(e)

7 – Une consultation avec notre avocat en immigration
30 minutes exploratoires afin d’avoir une idée du permis de travail qu’il vous faudra selon votre situation.

Vous mettez en relation les Français avec des recruteurs, des professionnels du secteur bancaire, de l’immobilier. Sur ces sujets, y a-t-il des grosses différences culturelles entre la France et le Canada ?

Il existe évidemment des différences marquées entre la France et le Canada.

Côté recrutement, la première qui me vient à l’esprit c’est le CV. On ne le répétera jamais assez, pas de photo sur le CV canadien ! Ni d’âge ou de statut, vraiment rien de discriminatoire.

Côté immobilier, celle qui jouera un rôle majeur dans votre aventure si vous souhaitez devenir propriétaire ici à terme c’est la cote de crédit. Pour faire simple, une cote de crédit est une évaluation de votre historique de crédit et de votre capacité à gérer le crédit qui vous est attribué. Elle sert à évaluer le niveau de risque d’un client (pour l’achat d’un bien immobilier par exemple).

Côté bancaire, vous aurez ici deux cartes complémentaires : la carte de crédit : les dépenses sont accumulées sur un solde spécifique qui est à rembourser chaque mois, sous peine de payer des intérêts le mois suivant
et la carte de débit : chaque dépense est prélevée en temps réel (achats, retraits, etc.).

Est-ce facile de trouver un job au Canada depuis la France ou à distance ?

Il existe une telle pénurie de main d’œuvre au Canada en ce moment que le entreprises canadiennes s’ouvrent de plus en plus au recrutement à l’international, notamment en France. Il y a donc de nombreuses opportunités qui s’offrent à vous et des permis accessibles plus facilement aux 18-35 ans.

Commencez par rédiger votre CV canadien, c’est indispensable pour postuler au Canada ! Allez, à vos candidatures !


1 commentaire

Paul
Paul

16 juin 2021

Je tiens à préciser que je ne suis pas si mauvais joueur que ça et que je gagne la plupart du temps

Merci beaucoup pour l'article, ce n'est que le début d'une grande aventure !!

Répondre

laisser un commentaire