1. Accueil
  2. Mon tour du Monde
  3. Les expériences de Tour du Monde
Le blog voyage by Chapka

Pérou : Le trek du Huayhuash en autonomie

Louise, on part faire le trek du Huayhuash en autonomie ?

Et on l’a fait ! 8 jours de marche à travers la cordillère Huayhuash. Située dans la cordillère des Andes, ce
trek est considéré comme l’un des plus beaux du monde. L’altitude oscille entre 4000 et 5100 mètres. Peu
touristique, sauvage et assez complexe, il faut un minimum de préparation. Il n’y a aucun village sur le
parcours (hormis un qui est ouvert en période hors Covid).

Mais on se prépare comment pour un trek de 8 jours en autonomie ?

Sac de couchage température confort -5 degrés, matelas gonflable, tente imperméable, une bonne paire de
chaussures, un bon équipement contre le froid et de la nourriture pour 8 jours, c’est le nécessaire pour se
lancer dans cette aventure ! Sans oublier des copains rencontrés avant de partir ! Ce trek ne doit pas être
réalisé en solo. C’est trop dangereux en haute altitude.

Ça en fait des noodles ! C’est donc avec 15 kg sur le dos que nous partirons.

Jour 1 – Le Départ

Réveil à 4h00 du matin, et une arrivée au départ du trek un peu avant 10h. 8,6 kilomètres à réaliser, avec 550
mètres de dénivelés positifs.

Journée ensoleillé et plutôt rapide mais petit soucis avec des péruviens malhonnêtes.. Ici il faut payer des
« communautés » pour pouvoir passer, c’est la règle. Sauf que quelques villageois en abusent et se font passer
pour des personnes officielles qui délivrent ce droit de passage. Pas facile de déceler ceux qui disent la vérité
de ceux qui mentent.

Nous débutons doucement et notre premier campement se fera au pied de montagnes gigantesques. Ici on vit
avec le soleil, donc coucher à 18h30.

Jour 2 – Début du grand froid

Programme de la journée : 9,5km, 400D+. Réveil avec la tente gelée. Les deux premières journées sont
plutôt cools et permettent de s’adapter au poids du sac.

Nous dormons en face de plusieurs glaciers dont le Yerupaja, 6635m, deuxième plus haute montagne du
pays. Cependant à notre arrivée, la pluie et la grêle s’invitent. Pas facile de monter la tente avec ce temps
horrible.

Jour 3 – Les trois lagunes

Programme de la journée : 14km, 650D+. Bien dormi, Kévin a même eu trop chaud ! Grosse journée avec
beaucoup de dénivelé. La journée a été marquée par le mirador des trois lagunes. Un endroit incroyable où
on aperçoit trois lagunes au pied d’un glacier. On en prend plein les yeux.

Jour 4 – Mon beau glacier

Programme de la journée : 9,3km, 900D+. Normalement la plus complexe et la plus dure. Avec plus de 900
D+ entre les glaciers, les lagunes et la neige…. Et quelques chutes. Nous passons par le col du Trapecio
(5100m), où la vue est mémorable. Nous décidons d’emprunter la voie alpine pour finir la journée. Ce qui est
faisable en période sèche. Le terrain est très compliqué, nous longeons un glacier dans le brouillard. Par peur
d’arriver au camp dans la nuit et avec une visibilité réduite, on plante la tente 1km avant le camp de base, à
4600m, sous la pluie et passons la soirée sous la tente à attendre que ça se calme… Ou pas.

Jour 5 – Ça commence à tirer

Programme de la journée : 16 km, 700D+. Réveil difficile, à l’ombre, on range tout pour prendre le petit
déjeuner plus loin et faire sécher nos affaires. Beaucoup de kilomètres en descendant le long d’une vallée
bien verte. Sacrée changement de paysage. Beaucoup de verdure durant cette journée, ça fait du bien.

Jour 6 – On a toujours aussi froid

Programme de la journée : 18,1km, 1000D+. Lever sans soleil. Il faut démarrer alors que les chaussettes et
les chaussures sont encore humides de la veille ! Il ne faut pas lâcher et tenir. Grosse journée qui débute par
de la neige.. Nous passons par un col à 4800m puis on longe une crête pour avoir du réseau, afin de prévenir
de notre arrivée dans 2 jours. Avec, au passage, l’une des plus belles vues du trek. Des montagnes colorées de
tout les côtés. Incroyable. Nous montons beaucoup puis descendons énormément. C’était la dernière journée
difficile !

Jour 7 – Presque la fin

Programme de la journée : 10,3km à 4050m d’altitude. Journée plutôt off. Nous nous levons vers 7h00,
réveillés par le chef de la communauté qui vient nous demander de payer et nous offre un de ses fromages
pour notre petit déjeuner. Après avoir rangé nos affaires, nous marchons une heure pour aller au bout de la
lagune aperçue la veille et en prendre encore plein les yeux, 7km A/R. Nous voyons en même temps le
deuxième plus haut sommet de nouveau, le Yerupaja 6634m.

Jour 8 – Ultimo Dia

Programme de la journée : 12km 200D+ et 1000D-. Il fait beau, on passe dans des petits chemins le long de
la montagne pour redescendre pendant plusieurs heures dans les cailloux. Pas très agréable donc on court un
peu sur la fin. 1000 mètres de dénivelés négatifs, ça chauffe bien les genoux.

C’est la fin ! Ces 8 jours étaient magnifiques et intenses. Entre le froid, la crasse (une douche, c’est quoi ?), la
même nourriture chaque jour, l’altitude, le poids du sac, la météo un peu capricieuse… Ce n’était pas toujours
évident ! Mais les vues INCROYABLES, le dépassement de soi, la découverte des communautés
péruviennes et la belle aventure entre copains font oublier tout le reste. Après ça, clairement, on veut manger
du gras.


En chiffre : 97,2 km et 4530 D+, en 8 jours de marche.

Le conseil : Prendre une paille filtrante afin de ne jamais manquer d’eau ! Nous utilisons la mini paille de
Sawyer et nous en sommes pleinement satisfaits !

5/5 - (1 vote)

0 commentaire

laisser un commentaire