1. Accueil
  2. Mes vacances
  3. Inspiration Vacances
Le blog voyage by Chapka

Explore le monde : A la découverte de l’île de Gorée

Article rédigé par Maryne et Jules du blog Explore le monde.

Triste symbole de la déportation de millions d’africain vers le continent américain, Gorée est un lieu immanquable lorsque l’on voyage au Sénégal. Bien souvent les voyageurs se contentent d’un tour à la maison des esclaves mais on va le voir, l’île est riche de son histoire passée et mérite de s’y intéressée un peu plus, de ressentir son atmosphère.

Ne jamais oublier

Si on avait su que ce petit bout d’île allait autant nous chambouler…Nous avons décidé de rester 48 heures sur l’île pour encore mieux nous imprégner de son histoire, pour prendre le temps et avoir du recul sur nos émotions.  

Ici, l’architecture, chaque coin de rue, chaque mur porte les cicatrices de ce passé qui aujourd’hui est devenue un des principaux intérêts touristiques du Sénégal et le symbole de l’exploitation humaine. Venir à Gorée c’est mettre des images sur ce qu’on nous a appris, c’est voir de ses propres yeux, c’est se rendre compte.

La maison des esclaves, porte de l’enfer

Point névralgique de la souffrance passée, la maison des esclaves est un lieu chargé d’histoire et d’émotion. Nous imaginions la « visiter » comme d’autres lieux par le passé, avec dignité mais détachement … impossible. L’atmosphère est trop lourde, l’énergie intense et pesante. La découverte des cellules, en imaginant les corps entassés des futurs esclaves qui attendent leur départ, les écriteaux mentionnant l’emplacement des enfants ou les explications du guide nous plongent quelques centaines d’années en arrière, la gorge nouée.

On piétine, on erre sans réel autre but que de comprendre ce qui a pu se passer. Plus on avance, plus on se rapproche de la porte du voyage sans retour, plus le cœur se serre. Ça ne pourrait être qu’une porte comme une autre si elle n’était pas la dernière franchie par ces millions d’africains avant d’embarquer pour les Amériques et dire adieu à leur histoire, leur famille, leur dignité déjà bien égratignée.

Venir à Gorée au moins 2 jours et 1 nuit permet de profiter de ce lieu en évitant les flots de touristes débarquant à l’heure d’arrivée du ferry et de vivre une expérience vraiment différente.

Dans les rues de Gorée

Heureusement Gorée ce n’est pas que ce sentiment d’horreur et presque de culpabilité porté par nos origines européennes. L’île successivement française, hollandaise, anglaise est aussi belle par son architecture et ses rues étroites et paisibles méritent d’être arpentées sur sa longueur. C’est aussi l’occasion de rencontrer des artistes et vendeurs, de sentir l’odeur des fleurs, des couleurs généreuses et chaleureuses. Les sénégalais qui vivent ici sont fiers de leur île ! Conscients de la chance qu’ils ont (en effet l’île, beaucoup plus propre et entretenue, n’a rien à voir avec Dakar), ils aiment la partager.

LILE_DE_GOREE_2
LILE_DE_GOREE_1
Explore le monde : A la découverte de l’île de Gorée
5 (100%) 1 vote[s]

0 commentaire

laisser un commentaire