1. Accueil
  2. Mes vacances
  3. Conseils Vacances
Le blog voyage by Chapka

Voyager en voilier : mode d’emploi

Article rédigé par Les Pauline

Devenir équipier sur un voilier : une façon de voyager historique et maintenant accessible à tous ! Pas besoin d’être un marin aguerri pour prétendre à l’aventure en mer. Hé oui, tu peux naviguer de Bretagne jusqu’au Panama ou de d’Espagne jusqu’en Afrique du Sud à bord d’un bateau et ce sans compétences et même gratuitement ! Intrigué ?! Je t’explique tout :  

Pourquoi voyager sur un voilier ?

Mais pourquoi s’embêter à chercher un voilier alors qu’on a inventé l’avion, plus rapide et plus confortable ?! Pour plusieurs raisons, la première : l’aventure ! Utiliser le bateau comme moyen de locomotion et pour découvrir le monde, c’est un peu l’essence même des explorateurs : Christophe Colomb ou Ferdinand Magellan n’ont pas écrit l’histoire avec un A380, non ? En 2019 en tant qu’aventurier des temps modernes, voyager sur un voilier c’est une expérience en soi, le voyage en lui-même devient une aventure !

Cette façon de voyager est écologique. Et oui, se déplacer en utilisant uniquement la force des éléments comme le vent et l’eau, c’est assez poétique non ? Aucune émission de C02 pour un voilier, pour les voyageurs aux valeurs écolo’ c’est une belle façon d’allier sa passion pour le voyage aux idéaux éthiques.

Naviguer en voilier est une aventure humaine avant tout : tu feras partie d’un équipage et tu te créeras des amitiés pour la vie !

Voyager en voilier conseils et mode d'emploi

C’est quoi un équipier ?

Un équipier sur un voilier, à la différence d’un passager, participe aux différentes taches d’un bateau ! L’équipier est « sous les ordres » du capitaine ou du skipper du bateau, qui peut attendre de lui :

  • Navigation. Un bateau ne se navigue pas tout seul. C’est beaucoup plus pratique quand on est plusieurs pour faire une manœuvre.
  • Quart de nuit : Il faut tout le temps qu’une personne surveille le bateau, de jour comme de nuit. Avoir un équipage permet de répartir ses heures de surveillance et donc d’avoir des heures de sommeil plus importantes.
  • Participation à la caisse de bord : et oui, certains choisissent des équipiers pour partager les frais (nourriture, ancrage dans les ports, etc.)
  • Vie collective : Papoter, jouer aux cartes, rigoler… le temps passe plus vite à plusieurs !
  • Logistique : la cuisine, le ménage, la vaisselle, des réparations, un bateau c’est aussi une maison, avec les tâches ménagères qui incombent !

Parfois on attendra toutes ses missions d’un équipier et parfois qu’une seule. Cela dépendra du niveau d’autonomie du capitaine/skipper et de ses besoins à bord.

Comment devenir équipier sur un voilier ?

L’aventure est ouverte à tous ! En solo, en couple, entre amis, que tu sois sans expérience en voile ou expérimenté : il y a de la place pour tout le monde ! En effet, certains skippers ne recherchent uniquement des équipiers expérimentés, d’autres au contraire adoreront transmettre leur connaissance aux nouveaux. Pour trouver un voilier et son capitaine tu as 2 possibilités :
– le bateau stop : comme du stop en voiture, tu peux aller directement dans les ports et marinas pour chercher un voilier
– en convoyage : en répondant à des petites annonces sur des sites spécialisés. Il existe beaucoup de sites web dans cet univers, mais voici nos préférés :

  • Crewseekers
    Payant mais les annonces sont professionnelles et de confiance : longues descriptions, photos et référence de skipper.
  • La Bourse aux équipiers.com
    La référence française. Facile si tu ne veux pas d’équipage international. Le site est mis à jour tous les jours.

Les annonces peuvent aller du skipper solitaire qui fait un tour du monde, à des parents qui traversent l’atlantique et recherche un-e babysitter pour leurs enfants à bord, à la bande de potes qui vient d’acheter un voilier et souhaite faire le tour des Cyclades ou encore une retraitée qui aimerait de la compagnie pour des sorties en mer en Bretagne : bref, il y a tous les profils !

Comment se préparer ?

Il faut déjà être sûr que tu n’aies pas le mal de mer ! Si tu prévois une grande traversée comme une transatlantique, teste-toi quelques jours en mer avant. Ensuite, il faudra souscrire à une assurance voyage ! Les skippers assurent leur bateau mais ne couvrent pas les passagers, attention donc ! Au niveau du matériel, très peu de choses à prévoir car les capitaines sont souvent très équipés (leur bateau est pour la plupart leur maison). Cependant, pense à prendre une veste, pantalon et chaussures imperméables ainsi que des lunettes de soleil. Si tu prévois de passer plus de 4 jours sur un bateau, amène des jeux et de la lecture… le temps peut être long si il n’y a pas de vent !

Le plus beau dans tout cela ? Les traversées peuvent être gratuites ! En fonction des annonces, on te demandera de participer à la « caisse de bord ». Alors, on se lance ?

VOYAGER_VOILIER_MODE_DEMPLOI_1
VOYAGER_VOILIER_MODE_DEMPLOI_2
Voyager en voilier : mode d’emploi
5 (100%) 6 vote[s]

0 commentaire

laisser un commentaire