1. Accueil
  2. Allo La Planete
  3. Emissions ALP
Le blog voyage by Chapka

Allo La Planète 41 – Le Best of des expatriés

Cette semaine, Allo La Planète s’arrête de tourner. C’est donc l’occasion de vous faire revivre les meilleurs moments de l’émission sous différentes thématiques. Aujourd’hui, on donne la parole aux expatriés. Ils sont partis vivre à Shanghai, à Adélaïde, ont ouvert des business au Québec ou en Nouvelle-Zélande. Ils nous racontent leurs expériences loin de l’Hexagone.

Qui est à l’antenne ?

Ecoutez #ALP sans modération en cliquant sur le lecteur ci-dessous :

A l’antenne d’Allo La Planète :

Dominique, résidente permanente en Australie

Dominique en AustralieDominique vit depuis 2013 en Australie avec Steve, son mari américain. Ils disposent tous les deux d’un visa de résidence permanente et se sont installés à Adelaïde. Elle est arrivée une première fois avec un visa PVT qu’elle a réussi à prolonger une année. Elle adore le mode de vie local, très à la cool, où chaque phrase commence par no worries (ne t’inquiète pas). Les paysages sont aussi une bonne raison de rester vivre en Australie. « Marcher au bord de la mer après une journée de travail, ça détend » nous dit-elle. On veut bien la croire.

Pendant une année, elle s’occupait de promouvoir l’expression artistique francophone à l’Alliance Française. Puis, elle a donné des cours de business en ligne à des étudiants internationaux. Désormais, elle compte bien monter sa petite affaire. Elle veut créer une marque de tee-shirt « français » du côté de Melbourne. Pour moi, ce sera du M !

Retrouvez ses aventures sur :  

Michel, prof d’EPS à Shanghai

Michel est expatrié avec sa femme depuis maintenant onze ans. Ce professeur Belge a beaucoup exercé à l’étranger. En Arabie Saoudite, à Atlanta (Etats-Unis) et depuis trois ans à Shanghai en Chine. Il enseigne l’éducation physique et sportive dans une école américaine, qui accueille des élèves de 3 à 18 ans.

Deux de ses enfants ont quitté la Chine pour étudier à l’étranger ou voyager. Une de ses filles a décidé de prendre une année sabbatique à Shanghai pour se consacrer à des projets personnels et découvrir des métiers à droite à gauche. Pour Michel, l’expatriation est une très bonne chose. « La vie est trop  courte pour passer à côté de cela » rappelle-t-il aux auditeurs d’Allo La Planète !


 

Sébastien aide les Français qui débarquent en NZ

Sébastien guide les PVT Nouvelle-ZélandeSébastien est un pionnier. Il est l’un des premiers français à avoir obtenu le PVT Nouvelle-Zélande. Mis en application en 2000, il obtient le visa un an plus tard. A l’époque, 250 places étaient délivrées. Aujourd’hui, aucune limite n’est fixé et c’est près de 8 000 français qui partent chaque année au pays des kiwis.

Sébastien s’est finalement installé définitivement à Auckland, où il continue de développer son site internet Frogs-in-NZ. En quinze ans, son blog de voyages est devenu une agence réceptive et une maison d’édition. Il planifie des circuits touristiques, publie des guides de voyages et n’est pas avare en bons conseils. Il invite les jeunes français à venir travailler dans des secteurs spécifiques et recherchés dans le pays, comme la restauration et les nouvelles technologies.

Retrouvez ses activités sur :  

 

Nicolas, boulanger à Shanghai

pas-de-photo

Cela fait deux ans que Nicolas est parti vivre en Chine. En France, il avait l’habitude de travailler dans des restaurants étoilés. De bonnes maisons où il apprenait la pâtisserie auprès de grands chefs. Désormais installé à Shanghai, il vient d’ouvrir sa propre boulangerie. Pour financer son projet et se faciliter les démarches administratives, il s’est associé au groupe de restauration chinois Lost Heaven.

Nicolas est donc gérant du Lost Bakery, situé au 758 de la rue Julu. En vitrine, des baguettes (françaises), du pain de campagne, des viennoiseries et du bon café. Et derrière les fourneaux, deux chefs boulangers français.

Si les expatriés représentaient près de 60% de la clientèle à l’ouverture, désormais les Chinois se laissent de plus en plus séduire par ces produits qui font honneur à la gastronomie française. De son propre aveu, il gagne mieux sa vie qu’en France, surtout grâce à des coûts de main d’œuvre moins élevés et des taxes mieux réparties. On a hâte d’aller y faire un tour !



Serge, propriétaire d’un gîte au Québec

Maudit Français au Quebec, gîte rural

Serge n’a rien perdu de son accent provençal, même après dix ans de vie au Québec. Il faut bien avouer que cela contribue au charme de son gîte rural « Le Maudit Français ». Son établissement est niché sur la rive sud du Saint-Laurent, à moins de deux heures de route des deux métropoles de la Belle Province, Montréal et Québec.

S’il adore l’hiver et la neige (il vient du Mont Ventoux), c’est bien en automne qu’il faut se rendre au Québec. Les couleurs de l’été indien sont juste à couper le souffle..

Et puisque notre hôte est généreux, sachez que vous avez le droit à 5% de réduction au gîte du Maudit Français si vous venez de la part d’Eric Lange !

 

Les couleurs sont également la raison numéro 1 pour une blogueuse québécoise qui nous donne 5 raisons d’aller au Québec en automne.


Si vous êtes en France ou au bout du monde, appelez-nous et partagez votre expérience, votre projet, vos idées, vos voyages avec tous nos auditeurs ! Contactez Eric Lange en message privé sur la page Facebook d’Allo La Planète. Et donnez-nous votre ressenti sur les réseaux sociaux avec le #ALP !

Allo La Planète 41 – Le Best of des expatriés
Notez cet article

0 commentaire

laisser un commentaire