1. Accueil
  2. Mes vacances
  3. Conseils Vacances
Le blog voyage by Chapka

Podcast – Les conseils d’Anick-Marie Bouchard pour faire de l’auto-stop

La Québécoise Anick-Marie Bouchard est spécialiste de l’auto-stop et des voyages alternatifs. Elle a posé son sac à dos en Savoie depuis deux ans et sillonne la France et l’Europe en levant le pouce au bord de la route. Elle nous livre ses conseils et ses bons plans pour être pris à tous les coups.

Anick-Marie est co-auteure du livre « La Bible du grand voyageur » publié par les éditions Lonely Planet, aux côtés des voyageurs  Guillaume Charroin et Nans Thomassey.

Ecoutez l’épisode bonus :

10 conseils d’Anick-Marie pour faire de l’auto-stop

  1. Rencontrez des auto-stoppeurs afin de leur demander des conseils et de l’information. Ça donne parfois l’occasion de briser certains préjugés sur la pratique de l’auto-stop.
  2. Évitez de faire de l’auto-stop dans les grandes villes. Les gens qui y vivent sont généralement plus stressés, plus méfiants. Ils n’ont pas forcément le temps ou ne comprennent pas la démarche, surtout s’il y a des bus et des taxis autour du vous. Le grand défi, c’est de sortir des villes.
  3. Placez-vous à des endroits stratégiques, où le conducteur peut s’arrêter sans difficultés (pas dans un virage donc !). La sécurité est primordiale.
  4. Positionnez-vous dans les aires d’autoroutes et les stations services. N’hésitez pas à demander aux conducteurs ayant de la place s’ils peuvent vous emmener mais ne soyez pas trop pressant ou intrusif. Tout est une question de dosage.
  5. Si vous faites du stop en France, choisissez la pancarte car le réseau routier est dense.
  6. Souriez ! Le sourire est un déclencheur de la relation d’aide (plus que le regard de Bambi façon désespéré)
  7. Évitez de porter des lunettes de soleil. Le contact oculaire avec le conducteur est très important.
  8. Posez votre sac à dos devant vous. Ainsi, le conducteur pourra comprendre rapidement que vous êtes un voyageur.
  9. Ne marchez pas en levant votre pouce ou votre pancarte. Cela donne l’impression que vous avez une alternative au stop.
  10. Préparez-vous mentalement. Ainsi, vous ne vous énerverez pas en cas d’attente trop longue.

Retrouvez les aventures d’Anick-Marie Bouchard sur son blog Globestoppeuse. Et son article sur la Mad Jacques 2018, de Montpellier jusqu’à Chéniers en Creuse. 20 personnes l’ont pris en auto-stop et douze heures d’un trajet exceptionnel (7h45 de route sur 481 kilomètres et 4h15 d’attente).

Podcast : La Mad Jacques, la course en auto-stop jusqu’en Creuse

Podcast – Les conseils d’Anick-Marie Bouchard pour faire de l’auto-stop
Notez cet article

1 commentaire

Guillaume
Guillaume

20 octobre 2018

Salut, ça fait un an que je vais travailler en stop, je suis tombé sur ton blog, et je trouve tes articles vraiment supers. Je me demande si je peux avoir une occasion d'échanger avec toi, sur quelques points. En tout cas je vais essayer d'appliquer comme je peux tes conseils ( la préparation mentale... Qu'est-ce que c'est dur de ne pas s'énerver parfois ! )
Encore une fois, excellent travail, merci.

Répondre

laisser un commentaire