1. Accueil
  2. Mon PVT
  3. Generation Working Holiday Visa
Le blog voyage by Chapka

On a parlé volontariat et rugby en Argentine avec Etienne et Yohann

Etienne le Lyonnais et Yohann le Landais sont partis faire du volontariat en Argentine avec des permis vacances travail. Avant leur départ en février, les deux amis vivaient en colocation à Toulouse avec leurs poules. Ingénieurs en environnement, ils ont décidé de quitter leurs jobs respectifs (Etienne a pris une année sabbatique et Yohann a terminé son CDD) pour partir sur les routes d’Amérique du Sud.

Parlez-nous de votre projet Mas Local

En plus de découvrir l’Argentine et l’Amérique du sud par le biais du voyage et du travail, nous souhaitions valoriser cette expérience par le développement d’un projet comme fil rouge. Comme sujet, nous avons choisi de nous intéresser à des initiatives locales sur le thème de l’environnement. Ce choix de sujet s’est fait plutôt naturellement du fait de nos formations et de notre attrait commun pour ce sujet. De plus, nous voulions ajouter une touche personnelle à ces reportages. Nous avons ajouter des hors-séries liés au sport, à la nourriture, à la culture…

Nous avons donc fait germer l’idée en amont de notre aventure en intégrant une vingtaine de partenaires en France, que ce soit du point de vue communication ou financier.

J’ai vu que vous étiez fan de rugby. Racontez-nous votre rencontre avec Patricio Albacete…

Yohann a tenté via les réseaux sociaux de manière très simple, et ça a fonctionné ! Nous avons d’abord rencontré Patricio dans un bar de Toulouse pour lui présenter le projet. Ça lui a plu. Du coup, nous l’avons rencontré une deuxième fois au Stade Toulousain pour tourner une partie de nos vidéos avec lui. Il nous a donné quelques contacts et quelques conseils pour notre arrivée une fois en Argentine !

Est-ce que vous envisagez tout de même d’aller voir un match de football en Argentine ?

Nous apprécions le rugby mais aussi le football. Et ici, c’est suivi à un autre niveau. C’est une religion qui déchaîne les foules ! Nous sommes allés voir un match de Boca Juniors dans la Bombonera contre les Talleres de Cordoba, dans l’une des tribunes populaires. Malgré la défaite, nous avons pu profité du spectacle autant sur le terrain que dans les tribunes avec les socios.

Quel est le quartier de Buenos Aires que vous avez préféré ?

Palermo, avec ses nombreux bars et restaurants. Il y fait bon vivre ! Les rues sont agréables, agrémentées d’arbres, de restaurants avec en vitrine la viande à cuire sur les braises !

Quelles autres destinations avez-vous visité jusqu’à présent ?

Nous avons passé trois semaines sur la côte uruguayenne. Il est très facile de s’y rendre depuis Buenos Aires. Il suffit d’une heure de bateau pour traverser le Rio de la Plate (l’estuaire le plus large du monde). Sur l’autre rive, il y a Colonia de Sacramento. Six heures de bus plus tard, nous avons atteint Punta del Dibalo, un village de pêcheur au nord de l’Uruguay et à seulement 40 kilomètres de la frontière brésilienne. C’est une destination touristique réputée pour les habitants de Buenos Aires et de Montevideo. Les plages y sont naturelles avec du sable gin, et bordées de larges forêts.

la plage Punta del Diablo

Punta del Diablo

Nous y avons travaillé en tant que volontaires dans un hostel pour la fin de la période estivale. L’idée, c’est de travailler quelques heures par jour en échange d’un lit et du petit déjeuner. Cette formule nous convient bien car elle est flexible et nous permet d’échanger et de partager avec des voyageurs du monde entier.

Après notre séjour en Uruguay, nous sommes revenus à Buenos Aires pour tourner le premier reportage puis nous avons décidé de partir en direction de la Province de Mendoza pour le mois d’avril. Les réseaux de bus étant bien développés en Argentine pour réaliser de longues distances, nous sommes arrivés après un trajet de nuit de quatorze heures.

Nous avons vécu trois semaines à San Rafael, un endroit réputé pour son très bon vin et pour ses paysages de type pré-Cordillère des Andes. Une nouvelle fois, nous avons travaillé en tant que volontaires dans un hostel du centre-ville. Nous en avons profité pour tourner notre deuxième reportage et notre premier hors-série consacré au rugby. Mais nous avons aussi pu profiter des montagnes et canyons avoisinants pour effectuer des randonnées en mode camping sauvage. Nous avons apprécié San Rafael par sa taille bien plus petite que la gigantesque Buenos Aires. Après quelques semaines seulement, nous étions connus dans la ville entière comme los franceses !

Y a-t-il un restaurant ou un bar que vous avez particulièrement apprécié ?

Pour le coup, le souvenir le plus marquant est une cabane à cocktail au bord de la plage en Uruguay à Punta del Diablo. Nous y allions souvent avec les responsables de l’hostel où nous étions volontaires 3 semaines à la fin de l’été !

Quels sont vos projets du côté de la Patagonie et de la Terre de Feu ?

Pour ces destinations, nous savons pour le moment que nous y serons du mois d’octobre jusqu’au mois de janvier 2018. Comme pour les autres reportages, nous réaliserons un travail en amont pour multiplier les pistes une fois sur place.


Retrouvez leurs aventures sur :
On a parlé volontariat et rugby en Argentine avec Etienne et Yohann
4 (80%) 1 vote

0 commentaire

laisser un commentaire