1. Accueil
  2. Mes vacances
  3. Détente
Le blog voyage by Chapka

7 mets d’exceptions de la cuisine russe pour les fêtes de fin d’année

Article rédigé par Russie Autrement, agence de voyage spécialiste pour les séjours individuels en Russie, Mongolie, Chine, Biélorussie et Ouzbékistan.

Il ne reste que quelques semaines avant de célébrer la nouvelle année. L’équipe de Russie Autrement en profite donc pour vous révéler les sept incontournables de la table russe pour cette soirée magique. En Russie, le Nouvel An est l’une des fêtes les plus appréciées. Elle est même plus fêtée que Noël.

Voici une liste des sept spécialités à présenter sur votre table si vous souhaitez passer un réveillon à la mode russe.

L’incontournable salade Olivier

Si il y a bien un plat qui doit être présent sur votre table du réveillon, c’est la salade Olivier ! Créée par Lucien Olivier, chef cuisinier d’un restaurant moscovite du XIXe siècle, la recette d’aujourd’hui a quelque peu changé mais elle reste tout autant appréciée des Russes. Elle se compose de légumes coupés en dés, assaisonnés que l’on recouvre de mayonnaise. En Europe, elle est connue sous le nom de macédoine.

découvrez les spécialités de la cuisine russe

Selyodka pod chouboy

Cette entrée traditionnelle russe se traduit en français comme ceci : le hareng sous son manteau de fourrure. C’est une véritable invention culinaire des femmes soviétiques dans les années 1970. Son appellation illustre la composition et le dressage du plat. Comme son nom l’indique, on utilise du hareng salé que l’on coupe en petits morceaux. Le hareng s’habille ensuite de légumes râpés : des pommes de terre, des betteraves, des carottes. On peut y ajouter des œufs durs coupés en petits dés et des oignons. Au même titre que pour la salade Olivier, on la sert accompagnée d’une bonne dose de mayonnaise.

Le Kholodets

C’est l’amuse-bouche dont les Russes raffolent lorsqu’ils accompagnent leur vodka. Ce plat servi froid se compose de morceaux de viande, habituellement des oreilles et des pieds de porc, le tout recouvert d’une gelée préparée à partir d’un bouillon de viande assaisonné. Le plat français qui se rapproche le plus du Kholodets est le fromage de tête.

la cuisine soviétique

Les toasts au saumon fumé

Les zakouskis au saumon fumé sont, depuis la période soviétique, un hors d’œuvre incontournable de tout dîner russe. On sert le saumon fumé ou bien la truite fumée sur du pain blanc ou noir que l’on nappe de beurre.

Le caviar rouge

Le caviar rouge, autrement dit les œufs de saumon, est un indispensable culinaire pour la soirée du réveillon. Etant donné son prix assez élevé, les Russes profitent de l’événement du Nouvel an pour s’en procurer une petite boîte qu’ils servent pour l’occasion.

Les mandarines

Lors de l’époque soviétique, le fruit qui illustrait au mieux le réveillon était la mandarine. Aujourd’hui encore, la simple odeur de ce fruit est une réminiscence aux fêtes de fin d’année de l’époque soviétique. De nos jours, on ne passe pas une fête de la Saint Sylvestre sans déguster des mandarines.

Le champagne soviétique

Le champagne soviétique ou « Sovetskoïe champanskoïe » est un grand classique de l’héritage gastronomique soviétique. A l’époque soviétique, aucune fête ne se terminait sans avoir ouvert une bouteille de champagne soviétique. Aujourd’hui encore, après les douze coups de minuit de l’horloge du Kremlin moscovite, on s’embrasse, on échange nos vœux en dégustant ce breuvage.

En dehors des plats traditionnels, les Russes apprécient concocter leurs plats en fonction du symbole du Nouvel An : l’année 2019 est symbolisée par le cochon jaune, on s’attend donc à voir ce plat sur les futures tables de fête.

Chers lecteurs, nous espérons avoir éveillé vos papilles et attisé votre curiosité culinaire !

7 mets d’exceptions de la cuisine russe pour les fêtes de fin d’année
3.8 (75%) 4 vote[s]

0 commentaire

laisser un commentaire