1. Accueil
  2. Mon tour du Monde
  3. Inspiration Tour du Monde
Le blog voyage by Chapka

Du Canada au Belize, le road-trip de Joana et Eric en campervan

Joana et Eric ont embarqué pour un voyage en van ! Ce couple, passionné de voyages et de vieux bolides découvrent le monde à bord de leur combi Volkswagen de 1984. C’est en juin 2015 qu’ils ont décidé de plaquer leur appartement marseillais et leurs meubles Ikea pour changer de vie. Désormais nomades, ils ont avalé plus de 115 000 bornes en Amérique du Nord et en Amérique Centrale.

Ils racontent leurs aventures #vanlife sur le blog Des Fenêtres sur le Monde

Quels sont les avantages et inconvénients du voyage en van ?

Dans la case « avantages », la première chose est certainement cette sensation de liberté et de tous les possibles !

Rouler, découvrir de nouveaux paysages, de nouveaux visages est vraiment exaltant ! On a une vue différente chaque jour, on se réveille face à de nouveaux « jardins ». On a la liberté d’aller à notre rythme, de pouvoir changer nos plans à la dernière minute. Pas besoin de chercher un hôtel, on a tout à disposition : le moyen de locomotion, un lit, une cuisine… Nous sommes vraiment autonomes et ça c’est génial !

voyage en van dans les Amériques

White Sand Dunes, Nouveau-Mexique, USA ©DesFenêtresSurLeMonde

Les inconvénients, il y en a bien sûr, il ne faut pas croire que tout est toujours rose 🙂

Par exemple, trouver un endroit où dormir chaque soir peut être une source de stress. Selon les pays, la zone, l’état, ce n’est pas toujours évident…Et puis aussi le van n’est pas très grand, alors quand il pleut c’est rapidement étouffant.

Niveau confort c’est assez spartiate, le strict minimum, nous n’avons pas de climatisation et par moment il fait chaud, mais vraiment très chaud… (on repense aux 53°C à Death Valley), comme il peut y faire très froid (nous avons déjà eu de la glace à l’intérieur du van au Canada), et puis on peut parfois manquer d’intimité.

road-trip en van

Vague de froid à Aspen, Colorado ©DesFenêtresSurLeMonde

Quand nous sommes dans des zones habités, les gens sont souvent intrigués par le van, ou par notre mode de vie. Ils veulent regarder dedans, monter à l’intérieur, parler… oui mais voilà, même si on adore échanger, parfois les gens ne se rendent pas compte que c’est notre maison et pas juste un véhicule et que l’on a besoin d’avoir nos petits moments, notre espace.

Et puis bien sûr, tout ce qui concerne la douche c’est dehors que ça se passe, parfois avec l’eau d’un lac ou une rivière mais toujours à l’eau froide. Enfin bref… on ne s’ennuie pas non plus de ce côté-là !

La vie en van c’est beaucoup d’imprévu, des pannes aussi…

La clef d’un voyage réussi, c’est la flexibilité et l’adaptation, faire en sorte de toujours voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide, les inconvénients passent alors vite au second plan quand chaque jour est fait de nouvelles découvertes.

road-trip en camper van aux Etats-Unis et au Canada

Bison futé au Waterton National Park, Canada ©DesFenêtresSurLeMonde

Vous avez entamé un road-trip en Amérique du Nord. Quels sont les spots que vous avez préféré ?

De façon générale, l’Ouest Canadien et Américain pour leurs paysages grandioses ! Tout est immense, les vues, les montagnes, les arbres… Chaque État pourrait être un pays différent tant par la taille que par la diversité des paysages !

Les rocheuses Canadiennes ont été un vrai coup de cœur avec ses glaciers, ses lacs bleus turquoises totalement irréels et sa faune incroyable.

Tout comme l’Utah et ses paysages « Martien » à la roche rouge caractéristique. Tout un symbole ancré dans l’imaginaire de tous grâce aux films de Western.

Ou encore le parc National de Yellowstone au Wyoming avec ces geysers et ces sources aux couleurs arc-en-ciel, mais aussi l’éblouissant White Sand Dunes National Monument au Nouveau Mexique, les Séquoias en Californie, ces géants de plus de 100m de haut qui résistent à presque à tout…

La liste est longue. Nous avons passé plus d’un an et demi à sillonner ces deux immenses pays aux multiples facettes, alors c’est très difficile de choisir tant il y a de choses différentes à voir et à faire.

Vous avez visité le Mexique. Vous avez préféré la côte Pacifique ou Caribéenne ?

Le Mexique est lui aussi un grand pays, que beaucoup résume uniquement à la péninsule du Yucatan qui est la partie la plus touristique. Mais le Mexique à plusieurs visages. Nous avons eu un vrai coup de cœur pour Baja California. Cette immense péninsule côté Pacifique est sublime, peu touristique et surtout très sauvage.

découvrir le monde en van

Baja California, Mexique ©DesFenêtresSurLeMonde

Nous avons eu la chance d’y être pendant la période de reproduction des baleines. Un spectacle grandiose, elles viennent jouer avec les petites embarcations de pécheurs qui nous emmènent à leur rencontre et elles sortent même la tête de l’eau pour se faire caresser. Un moment inoubliable que de pouvoir toucher et interagir avec ces géants des mers de plusieurs tonnes !

visiter le mexique en van

Baleine au bord de la plage à Baja California, Mexique ©DesFenêtresSurLeMonde

A Baja il est vraiment facile de se poser en van, que ce soit en plein désert ou au bord d’une plage et puis nous y avons fait de belles rencontres et c’est peut-être ce qui compte le plus quand on voyage.

Dans quels endroits chouettes avez-vous passé la nuit ?

Il y en a eu tellement, difficile de faire un choix.

Aux Etats-Unis, nous avons un superbe souvenir d’un spot tout en haut d’une falaise de 300 mètres dominant Monument Valley avec un couché de soleil exceptionnel. La route, ou plutôt le petit chemin en terre, était à lui seul une aventure mais quelle vue à l’arrivée. Nous avons aussi dormi 10 jours sans problème en plein cœur de Manhattan, c’est tout autre chose mais ça parait dingue quand on y repense !

van aux usa

Une nuit avec vue sur Monument Valley ©DesFenêtresSurLeMonde

Au Canada nous avons dormi sur une magnifique plage en Nouvelle-Ecosse à coté du Parc National de Cap Breton. Au petit matin, Eric est allé pêcher des homards à la main juste à l’aide d’un petit bâton. Un vrai festin avec pas moins de dix homards bien frais au menu !

Parfois, comme on le disait plus haut, c’est aussi la rencontre qui joue. Au Mexique, quelques fois nous avons dormi sur le parking des sites archéologiques afin d’y être à l’ouverture avant la foule. Une fois, le gardien de nuit nous a proposé d’aller faire sa ronde avec lui. Nous avons donc découvert un impressionnant site Maya de nuit à la lumière de la pleine lune, de nos lampes torches et de milliers de lucioles. Dans ces moments là, croyez-nous, on se prend pour Indiana Jones !

voyager en campervan

spot au Mexique côté Caraïbes ©DesFenêtresSurLeMonde

Vous avez découvert le Belize, pays d’Amérique centrale où on parle anglais. Est-ce surprenant ?

« Welcome to Paradise » Voilà ce que l’agent des douanes nous a dit en arrivant à la frontière du Belize  !

Oui, c’est surprenant qu’on y parle anglais mais quand on s’intéresse à son histoire on apprend que le pays est une ancienne colonie Britannique. D’ailleurs, c’est toujours la Reine d’Angleterre qui est représentée sur les billets. On y parle aussi l’Espagnol, le Kriol (le créole bélizien), et d’autres dialectes.

Le Belize est un petit pays, mais riche en cultures et en communautés. Il est peuplé de famille issus de l’esclavage, de Mennonites, de descendants du peuple Maya… c’est ce mélange culturel qui le rend si intéressant, et en fait sa richesse.

Quand on se balade dans la rue on entend un peu partout du Bob Marley, le rythme est vraiment tranquille, la vie est cool et paisible, il ne faut pas être pressé. Les gens sont sympa, discutent facilement de tout, de rien et sont toujours prêt à aider.

Bien sur il y a de forte influence latine mais c’est le mode de vie caribéen qui prédomine.

que faire au Belize ?

Joana en mode Indiana Jones dans la jungle du Belize ©DesFenêtresSurLeMonde

Quels sont les spots incroyables à découvrir au Belize ?

A l’Est, la côte Caraïbes, avec ses plages et îles paradisiaques. Ambiance garantie : maisons colorées en bois, cocotiers, sable blanc. Comme l’a dit l’agent à la douane « Bienvenue au Paradis ».

Au premier abord donc, et notamment quand on voit des photos du Belize, on pense à ce côté là, à sa grande barrière de corail, à l’île de Caye Caulker, au BlueHole (rendu célèbre par notre cher commandant Coustaud), mais pour nous c’est sa jungle épaisse à l’intérieur des terres qui nous a le plus marquée.

La chaleur y est certes étouffante mais heureusement il y a beaucoup de cascades avec des piscines naturelles pour se rafraîchir. Les randonnées sont totalement dépaysantes, la faune, la flore, les odeurs, tous les sens sont en éveil et nous y avons même entendu le cri d’un jaguar ! En plus des jaguars il y a aussi des tigres, des singes, des serpents, des mygales, des papillons…tout un éventail.

Plongée, farniente, bronzette, randonnée, canoë, archéologie, rencontres sauvages et population adorable, ce pays a de quoi plaire !

voyage au Belize

La côte caribéenne du Belize ©DesFenêtresSurLeMonde

Que faut-il manger au Belize ?

Surtout du poisson, notamment du « Lion fish », une sorte de rascasse, qui n’a aucun autre prédateur que l’homme et qui du coup se reproduit trop vite. Heureusement il est très bon. Il est cuisiné à toutes les sauces pour notre plus grand plaisir. D’ailleurs en parlant de sauce la plupart des plats sont préparés avec le l’huile de coco. Cela donne un super goût aux aliments. On a depuis une bouteille toujours avec nous dans le van.

En accompagnement c’est surtout des légumes sautés à l’huile de coco. Il y a un grand choix de fruits et de légumes dans ce petit pays grâce à son climat et aux nombreuses fermes Mennonites. C’est au aussi un grand producteur de canne à sucre…

Sur quelles routes allez-vous voyager désormais ?

On va prochainement au Guatemala. La suite est devenue incertaine à cause de la situation tendue au Nicaragua.

Nous pensions à la base descendre cette année jusqu’au Panama, puis faire une petite pause au Canada cet hiver et continuer notre descente l’année prochaine en Amérique du Sud. Mais du coup le plan a un peu évolué…On verra bien, flexibilité, adaptation… les plans sont faits pour être changés, non ?!

Du Canada au Belize, le road-trip de Joana et Eric en campervan
4.7 (94.55%) 11 votes

0 commentaire

laisser un commentaire