1. Accueil
  2. Mes études à l'étranger
  3. Inspiration destination études et stages
Le blog du voyage by Chapka

Etudier en Corée du Sud : le mode d’emploi

La Corée du Sud est un pays qui attire de plus en plus d’étudiants étrangers. Et il y a de quoi ! Les universités sont très réputées et proposent un enseignement d’excellence et de qualité (même parfois un peu dur pour certains !). Séoul est une ville moderne, dynamique et fascinante et les Coréens sont adorables.

Étudier en Corée du Sud, c’est une vraie aventure : il faudra apprendre la langue, s’adapter à une culture bien différente de la nôtre mais c’est surtout une expérience originale, unique et un vrai plus sur un CV.

Prêt à vous lancer ?

Pour ce dossier, nous avons fait appel à Laurent Caccia, un vrai passionné du pays, qui après de nombreux voyages a décidé de passer quelques temps à Séoul pour étudier le Coréen. Il a bien voulu nous parler de son expérience et nous expliquer les démarches à suivre pour partir étudier en Corée.

  1. La Corée du Sud, Séoul et les Coréens
  2. Choisir son université à Séoul
  3. Le visa pour étudier en Corée du Sud
  4. Quelle assurance santé en Corée du Sud ?
  5. Une journée à l’université en Corée du Sud
  6. Bilan après 3 mois d’études en Corée du Sud

La Corée du Sud, Séoul et les Coréens


La Corée du Sud

Un peu d’histoire et de géographie avant de rentrer dans le vif du sujet !

Géographiquement, la Corée du Sud se situe entre le Japon et la Chine. Malgré les nombreuses invasions des pays voisins, la Corée a su préserver un caractère fort et authentique.

Depuis la guerre de Corée qui opposa le Nord au Sud, la Corée du Sud s’est alliée avec les Nations Unies et entretien des relations très fortes avec les Etats-Unis.

Le pays s’est développé très rapidement et de manière hallucinante. La Corée du Sud est devenue une super puissance économique avec des entreprises qui ont un poids et une renommée mondiale comme Samsung, LG et Hyundai…

La Corée du Sud est devenue un incontournable pour les voyageurs voulant découvrir l’Asie.

Séoul

Ainsi à Séoul, la gigantesque capitale du pays regroupant 25 000 000 d’habitants, le mariage entre tradition et modernité offre un panache unique à la ville. La ville est très dynamique et ne dort jamais. Il y a toujours quelque chose à faire ou à voir. Les enseignes s’ouvrent et se ferment à un rythme effréné. L’avantage, c’est de pouvoir trouver dans toutes les rues : restaurants, bars, commerces, shopping mall, des parcs …ouverts n’importe quand.

Les moyens de transport sont d’une rare efficacité, le métro dessert très bien la ville, mais également les bus qui marchent de pair avec le métro. Il y a aussi les taxis oranges omniprésents à des prix abordables pour se déplacer plus vite.

Séoul ne finira jamais de vous surprendre, continuellement en expansion et évolution, elle vous réservera bien des surprises.

Découvrez Séoul grâce à une série de vidéos qui vous plongeront dans les rues comme si vous y étiez.

Les Coréens

Les Coréens sont des gros travailleurs avec des semaines chargées de plus de 60 heures de travail, voir 70. Ils ne disposent que de très peu de temps libre.

Ils aiment la bonne nourriture mais également le Soju, l’alcool local. Ici tout le monde boit cet alcool, les personnes âgées comme les ados, c’est dans la culture. Si vous sortez avec des Coréens, c’est un rituel obligatoire.


Choisir son université à Séoul


Graffiti dans le quartier de Hongdae à Séoul

crédit photo : Laurent caccia

Avant de commencer à apprendre le coréen dans une université à Séoul, il faudra déjà la choisir. Et là, plusieurs critères vont rentrer en compte.

La localisation

On trouve les universités dans plusieurs quartiers de la ville. La ville est très grande et certains quartiers sont plus prisés que d’autres. L’idéal est d’aller voir sur Google Maps pour avoir un aperçu du voisinage ou d’aller visiter directement l’université si vous êtes déjà sur place.

Le prix

Partir étudier à l’autre bout du monde c’est un budget, hormis tous les frais de logement, nourriture, dépenses de tous les jours … Les universités en Corée ne sont pas données. Il faudra compter entre 4000€ et 8000€ pour une année.

La majorité des universités fonctionnent par trimestre (qu’ils appellent semestre … alors que l’on s’inscrit pour une durée de 3 mois). Comptez donc 1000€ à 2000€ pour le trimestre, ensuite à vous de choisir si vous souhaitez passer le trimestre suivant ou non.

Les cours de langues

L’apprentissage de la langue fonctionne par niveau, il y a 7 niveaux pour apprendre le coréen.  Un trimestre correspond à un niveau. En fin de trimestre vous aurez un examen pour valider votre niveau. Si vous échouez, il faudra recommencer le trimestre.

Chaque université a sa propre méthode pour enseigner le Coréen, il n’y a pas de « standard ». Bien sûr, elles suivent toutes une même ligne directrice, mais la méthode varie. Certaines se focaliseront sur la grammaire, d’autres sur le parler, d’autres encore seront très pointilleuses, d’autres un peu plus flexibles …

L’avis de Laurent : 

« Choisissez en fonction de votre objectif d’apprentissage :

  • si c’est juste pour le plaisir sans réel but professionnel, l’option qui se focalise sur le parler sera plus amusante et plus utile rapidement
  • si c’est dans le but de devenir traducteur, ou dans un travail d’écriture, une université focalisée sur les règles de grammaire et de politesse sera plus adaptée. »

On parle de cours à la Coréenne, des professeurs avec un planning minuté. Quand le professeur rentre en cours, il n’y a pas d’approximation. Il sait déjà que les 10 premières minutes il vous parlera d’un sujet, les 10 minutes d’après il y aura tel exercice… tout est minuté. Vous aurez des cours vraiment bien ficelés, mais qui demanderont une concentration de chaque instant.

Il y a les cours, mais il y a aussi beaucoup de devoirs maison à faire chaque jour, les leçons à revoir ou à préparer à l’avance … Rien ne vous empêche de sortir et de profiter, de zapper quelques jours de devoirs, mais vous sentirez de suite en arrivant en cours que vous venez de prendre un petit retard qu’il faudra rattraper.

Du coup, pour l’apprentissage c’est top, vous aurez des résultats rapidement et vous verrez vraiment votre niveau de coréen évoluer au fil des jours.

L’inscription

C’est assez simple pour s’inscrire. Il suffit de vous rendre sur le site web de l’université choisie et de suivre la procédure. Vous aurez des documents à remplir et des justificatifs à fournir, comme pour toute inscription.

Vous pouvez regarder ce lien du Centre culturel coréen qui vous présente les différentes universités et leur programme.

L’avis de Laurent

« J’ai choisi l’université de Sogang, elle est réputée pour un apprentissage plus basé sur le parler avec beaucoup d’ateliers ludiques pratiqués en cours.
Elle est localisée dans le quartier très animé de Sinchon et proche de deux autres très grosses universités : EWHA et Yonsei. Le quartier se trouve également à une seule station du quartier d’Hongdae, le quartier populaire de Séoul. Pour le prix, j’en ai eu pour 1400€ : 1300€ pour le trimestre + 60€ de livres. En bref, une très bonne localisation, un programme qui me correspond, qui me permettra d’apprendre rapidement des bases essentielles et un prix dans la moyenne. »

Je vous explique tout dans cette vidéo :


Le visa pour étudier en Corée du Sud


Partir en vacances en Corée du Sud, c’est très simple, vous n’avez même pas besoin de faire une demande de visa pour un séjour de moins de 90 jours. Il faut juste pouvoir justifier de votre sortie avec votre billet retour (ou de sortie pour un autre pays) avant les 90 jours, sinon on ne vous laissera pas embarquer.

Partir étudier, c’est autre chose ! Voici deux façons d’obtenir votre visa étudiant.

Depuis la France :

Je vous conseille de vous y prendre à l’avance. Votre demande doit se faire après avoir fait votre inscription à l’université.

Voici les documents nécessaires :

  • Le certificat d’admission que l’université vous enverra à domicile.
  • Le justification de la banque qui prouve qu’une certaine somme est sur votre compte bancaire (plusieurs milliers d’euros) et que vous pourrez subvenir à vos besoins.
  • Le formulaire à remplir
  • Une photo à fournir
  • La photocopie des billets d’avion

Voir la liste exacte des pièces à fournir sur le site de l’ambassade de Corée en France

Prix du visa : 54€.

Cela peut paraître laborieux mais suivez juste la liste exacte du site de l’ambassade de Corée en France et tout roulera comme sur des roulettes.

Sur place en Corée du Sud :

Vous pouvez très bien rentrer sur le territoire sans visa juste avec votre statut de touriste et faire la demande avant la fin des 90 jours. Pour cela, vous devrez vous rendre au service d’immigration et vous enregistrer. La procédure est somme toute similaire, des documents à remplir, des papiers à fournir et un petit chèque à faire.

Attention : ne pas attendre la fin des 90 jours pour faire la demande car cela peut prendre jusqu’à 15 jours.

L’avis de Laurent

« Je n’aime pas trop cette solution car j’ai entendu plusieurs histoires de personnes qui ont eu des problèmes pour obtenir leur visa de cette façon et ont dû rentrer en France. Mais beaucoup font la demande sur place et n’ont eu aucun problème. Donc n’ayez pas peur si vous êtes sur place et que soudainement, vous prend l’envie de rester pour étudier à l’université, c’est possible. »

À savoir : Si vous ne vous inscrivez que pour un semestre (trois mois en Corée), vous n’êtes pas obligés de faire de demande de visa et pouvez profiter des 90 jours accordés. C’est un peu serré mais c’est possible. Quand j’étais sur place, plusieurs étudiants de ma classe avaient fait comme ça.


Quelle assurance santé pour la Corée du Sud ?


Le système de santé en Corée du Sud est moderne et très performant mais il est aussi assez cher. Sachez que si vous tombez malade en Corée vous serez bien soigné.

Les étudiants internationaux doivent obligatoirement souscrire à une assurance maladie auprès de la National Health Insurance Corporation (NHIC). C’est l’équivalent de la sécurité sociale en France et elle est obligatoire pour tous les Coréens et les étrangers résidant en Corée. Elle vous coûtera environ 45 000 wons (33€) par mois et commencera à partir de la date du début de vos cours. Cette couverture est acceptée dans tous les hôpitaux et prend en charge une partie de vos frais médicaux.

En revanche, comme la sécu française, elle ne couvre pas vos frais médicaux entièrement ( le reste à votre charge sera à hauteur de 20% pour l’hospitalisation, 30 à 50% pour l’ambulatoire et 50% pour la pharmacie). Elle ne couvre pas non plus le rapatriement sanitaire, ni le vol de vos bagages, ni votre responsabilité civile.

Il est donc fortement conseillé de souscrire à une assurance voyage complémentaire. Voici un comparatif des assurances pour les étudiants.

Notre contrat Cap Student est complet et adapté pour vous études à l’étranger. C’est la garantie aussi de partir en toute sérénité et de rassurer votre maman 😉 ! Si vous avez des questions n’hésitez pas à contacter notre service client au 01 74 85 50 50 ou info@chapka.fr.

 


Une journée à l’université en Corée du Sud


Voilà ça y est, vous êtes en Corée du Sud et vous allez commencer l’université ! Vous appréhendez votre premier jour ? Mais comment ça va se passer ? Comment s’organise une journée à l’université ? Quoi de mieux que de m’accompagner une journée en cours ^^

Voici une journée type en vidéo : les transports en commun, les cours, la cantine, le campus, les révisions … Je logeais un peu loin de l’université, à une heure, et je peux vous dire, qu’aux heures de pointes, ça rigole pas dans le métro …

Allez c’est parti !


Bilan de ces 3 mois à l’université de Sogan


La french team dans les rues de Séoul

crédit photo : Laurent Caccia

Partir étudier dans un pays étranger, c’est très enrichissant. Au-delà de la formation et de ce que vous apprendrez en cours, vous grandirez grâce à cette expérience, vous apprendrez à mieux vous connaitre et à mieux connaitre le monde qui vous entoure.

L’avis de Laurent 

« J’ai passé trois mois superbes qui m’ont fait découvrir tellement de choses et permis de rencontrer plein de nouveaux amis. En revanche, si vous décidez d’étudier le Coréen, ne pensez pas aller en cours le matin et passer votre temps libre à flâner et faire des sorties. Les cours ont un rythme très soutenu et vous allez vraiment devoir bosser pour y arriver ! Heureusement, je connaissais déjà bien la Corée avant de commencer les cours, donc l’exploration ne m’a pas manqué et j’ai pu me concentrer sur les cours. Si vous souhaitez profiter de ces études pour découvrir et visiter le pays, il faudra rester un peu de temps à la fin de votre semestre, sinon ça sera très compliqué ! »

Partir étudier en Corée, c’est vraiment une super expérience, les cours c’est du costaud mais si vous vous en sortez bien, vous pourrez quand même bien profiter et faire pas mal de rencontres. Il faut savoir décompresser parfois, et pour ça, les Coréens sont des experts en la matière !

Si vous hésitez encore, arrêtez tout ! Réservez vos billets d’avion et envolez-vous, vous vous rappellerez toute votre vie de cette expérience inoubliable !

Alors prêts pour l’aventure ?

Merci à Laurent pour ses bons conseils et ses vidéos ! Pour suivre ses aventures en Corée du Sud, rendez-vous sur le vlog de Laurent Caccia.

Si vous aussi vous avez étudié à l’étranger, votre expérience nous intéresse ! N’hésitez pas à commenter cet article !

Bonus 10 Génération Working Holiday Visa : Comment se loger et ouvrir un compte en banque en Corée du sud?

Etudier en Corée du Sud : le mode d’emploi
5 (100%) 1 vote

9 commentaires

De Laulanie
De Laulanie

14 octobre 2016

Bonjour,
j'ai besoin d'aide c'est pour ma fille de 18 ans titulaire d'un CAP coiffure et qui voudrait partir en Corée pour rentrer dans une université où l'on enseigne la dance.
Je souhaiterai savoir si il y a un moyen de lui obtenir une bourse ou autre afin de l'aider.
Merci de votre aide

Répondre
Margot

17 octobre 2016

Bonjour,

Vous pouvez vous renseigner en allant sur les différents sites de bourse aux étudiants : http://www.etudiant.gouv.fr/pid33629/bourses-sur-criteres-sociaux.html ou http://www.crous-paris.fr/
Bon voyage à votre fille ! :)

lucy
lucy

17 octobre 2016

Bonjour, actuellement je suis en premiere générale Es je sait et j'en suis sur que apres mon bac je voudrais etudier en coree du sud mais je n'ai pas d'excellent resultats (11,12 de moyenne generale) donc je voudrais demander si cela et quand meme possible d'aller dans une bonne université malgré mais note.... et je voudrais travailler dans l'audio visuelle (productrice de pub ou productrice) merci de bien vouloir me repondre

Répondre
Margot

7 novembre 2016

Bonjour Lucy, il faudrait vous renseigner avec une université en Corée, nous ne sommes pas en mesure de vous indiquer si vous êtes admissible ou non. A bientôt !

L'équipe de Chapka Assurances

Alexis
Alexis

5 novembre 2016

Bonjour,
Voter article est très bien et donne encore plus envie d'aller en Corée du Sud.
Toutefois j'ai une petite question concernant le logement, quels conseils pouvez-vous me donner pour bien me préparer.

Répondre
Florence
Florence

19 novembre 2016

Bonjour je suis actuellement en terminale stmg et je souhaiterais étudier et vivre en Corée du Sud ( avoir un métier , des amis ...) je voudrais être community manager ou charge webmarketing et je me demandais si c'est métiers avais des débouchés ou pas ? Et comment faire si l'on veut résider en Corée du Sud ( Séoul ou Busan ) pour une longue période voir toute notre vie ?

Répondre
Diallo Amadou
Diallo Amadou

17 janvier 2017

Mon avis est d'allé étudiler en Corée pour avoir une formation mailleur

Répondre
salma
salma

27 février 2017

comment je peux m inscrire???

Répondre
Romuald Tiwa
Romuald Tiwa

11 avril 2017

Bonjour je m'appelle Romuald Tiwa , Je suis Camerounais et résidant au Cameroun. J'ai un master 2 en réseau informatique et Télécommunication. Je voudrais aller faire les étude approfondie en Télécommunication, je pense que la Corée du sud est un pays très évolue en technologie de la communication. pourriez vous m'aider dans ma démarche s'il vous plait. je Vous remercie beaucoup pour la suite

Répondre

laisser un commentaire