1. Accueil
  2. Mes vacances
  3. Conseils Vacances
Le blog voyage by Chapka

Arnaques, vols et agressions en voyage : comment s’en prémunir ?

Lorsque vous partez en voyage à l’autre bout du monde, il ne faut pas oublier que vous êtes potentiellement une cible pour les pickpockets et escrocs en tout genre. Alors, afin d’éviter de vous faire voler vos effets personnels, agresser ou arnaquer pendant votre voyage, on vous donne quelques tuyaux.

Avant-propos : l’arnaque en voyage

De manière générale, ne faites pas confiance à n’importe qui. Ne suivez pas cet inconnu qui vous conseille un hôtel, une boutique ou un restaurant bon marché. Même s’il est sympathique, il y a fort à parier qu’il n’ait d’autre motivation que de gagner une commission auprès de ses complices.

N’achetez pas non plus de titres de transport aux vendeurs à la sauvette.

Évitez de vous balader en affichant des signes extérieurs de richesses.

Ne soyez pas crédule. Quand on vous fait une offrande, quand on vous guide ou qu’on pose avec vous en tenue traditionnelle le temps d’une photo, il y a de fortes chances pour qu’on vous demande une pièce ou un billet en retour.

Enfin, renseignez-vous auprès de personnes différentes si une information donnée vous semble erronée. Restez accessible mais pas distrait !

Voici les cas de vols et d’arnaques les plus répandus et la procédure pour faire jouer l’assurance.

Les cas de vols et d’arnaques les plus répandus en voyage

L’arnaque au billet dans les taxis

C’est une pratique qu’on retrouve dans les grandes agglomérations latino-américaines et notamment à Buenos Aires en Argentine. Au moment de régler la note, le conducteur du taxi va prétendre que votre billet est faux. Il va donc vous en réclamer un nouveau. En réalité, il a discrètement échangé votre billet contre un faux grâce à un tour de passe-passe.

Plus culotté, certains conducteurs vont échanger discrètement un gros billet (ex : 100 pesos) contre un petit billet (10 pesos) et vous signaler que vous vous êtes trompés sur le montant. C’est un peu gros, mais souvent efficace sur les touristes fraichement débarqués dans le pays et en plein décalage horaire.

Pour ne pas vous faire avoir, ne vous précipitez surtout pas au moment de payer. Si vous avez plusieurs billets, donnez-les un par un et comptez à voix haute. Faites également attention, certains conducteurs vont vous faire la conversation afin de vous dérider…pour mieux vous plumer.

Pour ne pas avoir à faire à ce genre d’individus, demandez à votre hôtel de réserver un taxi ou d’organiser votre trajet entre l’établissement et l’aéroport. Si vous prenez un taxi au hasard dans la rue, ne mettez rien dans son coffre. Ainsi, vous pourrez vous en aller plus facilement en cas d’arnaque caractérisée. Dans tous les cas, fixez le prix en avance !

Autres types d’arnaques dans les taxis

  • Un conducteur vous dépose devant des hôtels et agences touristiques pour prendre sa commission.
  • Le chauffeur fait des détours pour augmenter le prix de la course. Au cas où, suivez le parcours sur Google Map.
  • Le taxi n’est pas officiel. C’est un particulier. S’il n’a pas de compteur, fixez le prix en amont et négociez si besoin est.
  • Il ne remet pas le compteur du taxi à 0 et vous annonce un tarif prohibitif. Il se peut que le compteur soit truqué.


arnaque du taxi en vacances

L’arnaque et le vol à la terrasse de café

La terrasse de café est un spot privilégié pour les voleurs à la sauvette et les « artistes » de rue, qui viennent demander une petite pièce en échange d’un tour de cartes (certains essayent de capter votre attention pendant qu’un complice agit dans l’ombre). Petit conseil : vous êtes davantage en sécurité au fond du bar-restaurant plutôt qu’en terrasse ou à la table à l’entrée. Bon, forcément, c’est moins sympa quand il fait beau !

Autres types d’arnaques par les pickpockets

  • L’arnaque des faux policiers : déguisés en gardien de la paix, les pickpockets vont demander à contrôler vos affaires, puis dérober subtilement des objets de valeur.
  • L’arnaque de la bague : une personne mal attentionnée fait mine de découvrir une bague en or par terre. Elle vous alpague et tente de vous la céder contre de l’argent, prétextant qu’elle ne peut pas mettre de bijoux. Evidemment, l’objet est en toc.

L’arnaque à la carte bancaire

Lorsque vous réglez par carte bancaire dans un établissement, votre numéro est copié par le terminal CB. La personne qui récupère ce numéro en profite pour faire des achats sur internet. Attention, votre numéro peut également être copié lorsque vous retirez de l’argent auprès d’un distributeur trafiqué. Un conseil : retenez par cœur votre cryptogramme visuel (code de sécurité au dos de la carte bancaire) et rayez-le à l’aide d’un feutre indélébile.

Autres cas d’arnaque à la CB

  • Commissions trop élevées prises par le distributeur
  • Tarif majoré de façon excessive quand vous souhaitez régler par carte bancaire


arnaque à la carte bancaire en voyage

L’arnaque aux bureaux de change

Changer de l’argent, ça mérite une bonne préparation. Lorsque vous vous baladez avec des liasses d’euros ou des dollars en poche, vous êtes forcément une cible, alors soyez prudent et ne sortez pas tout votre argent dans la rue ou devant des inconnus. Voici quelques conseils afin de changer votre argent en toute sécurité :

  1. Renseignez-vous sur le taux de change actuel via le site XE.
  2. Ne cherchez pas à obtenir le meilleur taux possible. Même si la commission est un peu élevée, vous serez plus en sécurité en utilisant les bureaux de change des aéroports internationaux plutôt que dans des bureaux situés dans un endroit touristique.
  3. Ne faites pas attention aux personnes vous promettant un taux incroyable dans la rue. C’est souvent illégal de toute manière.
  4. Quand vous vous apprêtez à faire du change, soyez attentif au compte, aux billets donnés. Calculez au préalable le montant que vous devez obtenir.
  5. N’hésitez pas à recompter devant l’agent.

Les principaux risques que vous encourrez avec un agent de change peu fiable, c’est que vous vous fassiez dépouiller ou qu’on vous refile des faux billets.

L’arnaque à la frontière

Quand vous traversez une frontière entre deux pays à pied ou en bus, il se peut qu’on vous fasse payer des taxes qui n’ont pas lieu d’être (ex : droits de passage, pourboires, taxes sur vos affaires, etc.).

Renseignez-vous avant (Internet, guide touristique, autres voyageurs) pour ne pas être pris au dépourvu.

l'arnaque a la frontiere est un cas repandu

L’arnaque à la tâche (ou à la fiente d’oiseaux)

Vous vous baladez dans la rue et soudain vous vous faites asperger par ce qui ressemble à de l’eau, à de la mayonnaise ou de la fiente de pigeons. Des passants qui semblent bien attentionnés s’empressent de venir vous aider. Ils nettoient votre veste, votre blouson et votre sac à l’aide de lingettes. Au même moment, ils sont en train de dérober vos effets personnels.

Pour éviter cette arnaque, il convient surtout de prendre soin de ses affaires et de ne pas se balader avec des objets de valeurs. N’hésitez pas à faire des mouvements brusques et à crier si on tente de s’approcher trop près de vous.

L’arnaque du faux guide

Un faux guide vous accoste avec une offre alléchante de tour organisé ou personnalisé. Il vous mène en bateau en vous montrant ses prospectus, en disant qu’il est cité dans le Lonely Planet, etc. Vous payez pour la prestation (uniquement en liquide). Il s’absente prétextant qu’il va chercher l’équipement. Vous ne le reverrez plus jamais.

Dans le même genre, certaines personnes peuvent vous donner volontairement de fausses informations. Par exemple, un chauffeur de taxi peut vous donner un mauvais horaire de bus. Ainsi, vous le ratez et êtes obligé de prendre le taxi, à un prix forcément plus élevé.

L’arnaque du vrai faux accident

Vous avez loué un véhicule. Une personne au bord de la route se jette sous vos roues. Soit c’est pour toucher l’argent de l’assurance, soit c’est pour vous demander réparation en liquide. Si vous refusez, il prétextera d’appeler la police. Attention tout de même, la police peut être de mèche. Un bon pot de vin et vous pourrez repartir.

le tuk tuk en Asie

L’arnaque à la location du véhicule

Vous avez loué un véhicule. Vous le rendez en parfait état. Or, ce n’est pas de l’avis du loueur qui va faire l’inventaire de ce qui a été endommagé. D’où l’intérêt de bien faire le contrôle du véhicule avant d’accepter de le louer.

Dans le même style, vous louez un véhicule. Vous le garez pour vous adonner à une activité. Vous le retrouvez abîmé. Vos affaires peuvent également avoir été volées. Il est possible que le loueur soit dans le coup et que ce soit un de ses amis qui a endommagé le véhicule pour vous faire cracher des billets. Voilà pourquoi il faut passer, autant que faire se peut, par des entreprises reconnues à l’international (ex : Hertz, Entreprise Rent-A-Car, Europcar, Sixt, Avis).

En toutes circonstances, exigez un contrat de location et renseignez-vous sur ce que couvre l’assurance du loueur (car votre assurance de voyage ne couvre en général que vos frais médicaux en cas d’accident : pas le véhicule, ni les tiers).

Que faire en cas de vol d’objets pendant votre voyage ?

Si vous vous êtes fait voler vos affaires, vous devez immédiatement faire une déclaration de vol auprès de la police. Celle-ci vous remettra un récépissé. Il vous servira pour faire votre demande de sinistre auprès de votre assurance voyage. Seuls les objets déclarés et repris sur le dépôt de plainte seront indemnisés. Vous devez également envoyer au gestionnaire de sinistres les factures des effets personnels volés (et la photo des objets si vous en avez en stock).

En règle générale, l’assurance prend en charge les vols avec une agression caractérisée. Quoiqu’il arrive, référez-vous à votre contrat d’assurance pour déclarer votre sinistre :

Pour toute question, contactez Chapka Assurances au +33 1 74 85 50 50 ou à info@chapka.fr

que faire en cas de vol pendant votre voyage

Que faire en cas d’agression physique pendant votre voyage ?

Si vous avez été agressé, vous devez faire un dépôt de plainte à la police. Si des affaires vous ont été dérobées, faites une déclaration de vol auprès de la police et déclarez le sinistre à l’assurance. La procédure est explicitée ci-dessus.

En cas d’hospitalisation de plus de 24 heures, vous (ou l’un de vos proches) devez impérativement contacter le plateau d’assistance – joignable 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 – dès que possible. Vous trouverez le numéro de téléphone dans les conditions générales du contrat ainsi que dans l’email de confirmation que nous vous avons fait parvenir lors de la souscription.

Le plateau d’assistance entrera en contact avec l’hôpital où vous êtes hospitalisé, et vous n’aurez pas d’avance de frais à effectuer.

Si vous êtes inconscient à votre arrivée à l’hôpital, contactez le plateau d’assistance dès qu’il vous est possible de le faire pour les informer de votre situation.

Arnaques, vols et agressions en voyage : comment s’en prémunir ?
Notez cet article

0 commentaire

laisser un commentaire