1. Accueil
  2. Mon PVT
  3. Generation Working Holiday Visa
Le blog voyage by Chapka

Nouvelle-Zélande : Mathieu nous raconte ses randonnées les plus marquantes

Article rédigé par Mathieu du site Destination Nouvelle-Zélande.

Je me présente, Mathieu, 29 ans, récemment rentré d’un voyage de quinze mois en Nouvelle-Zélande durant lequel j’ai parcouru des milliers de kilomètres. Qui dit voyage en Nouvelle-Zélande dit paysages magnifiques, nature abondante, mais surtout randonnée ! En quinze mois, j’ai eu l’occasion d’effectuer quelques unes des plus belles randonnées de Nouvelle-Zélande. Si je peux vous donner un premier conseil, pour les amateurs de belles randonnées, prévoyez votre itinéraire en fonction de celles que vous souhaitez faire. Il serait dommage d’en louper certaines.

Aujourd’hui, je vais vous parler de quelques unes d’entre elles qui m’ont particulièrement marqué.

Tongariro Alpine Crossing

Débutons par le Tongariro Alpine Crossing, l’une des randonnées les plus célèbres, mais aussi l’une des plus fréquentés du pays. Elle s’effectue à la journée et traverse l’un des plus beaux parcs nationaux de la Nouvelle-Zélande, le parc national de Tongariro. La randonnée est longue de 19 kilomètres et traverse des pleines, gravie de volcans et offre quelques panoramas à couper le souffle sur la région, sur les fameux lacs émeraudes, le lac Taupo et même, par temps dégagé, sur le mont Taranaki, situé sur la côte Ouest de l’île du Nord.

Ce sont, sans aucun doute, les paysages parfois lunaires du parc qui en font sa particularité. La randonnée est accessible à tout le monde même si elle n’est pas toujours de tout repos et que certains passages un peu raides, vous demanderont quelques efforts.

Si je peux vous donner quelques conseils, débutez la randonnée de bonne heure pour pouvoir prendre votre temps sur le chemin. Emportez des vêtements chauds, selon la période les températures peuvent être très fraîches à mi-parcours. Rappelons que le temps est particulièrement instable en Nouvelle-Zélande et change très vite. Cette randonnée fait incontestablement partie des incontournables de Nouvelle-Zélande.

Randonnée en NZ : Tongariro

Abel Tasman Coast Track

Passons maintenant sur l’île du Sud en direction du parc national Abel Tasman. Lui aussi fait partie des incontournables de Nouvelle-Zélande et est très fréquenté. Il a été nommé ainsi en honneur au navigateur et explorateur néerlandais Abel Tasman, qui a découvert le pays en 1642.

Avant de vous parler de la randonnée la plus célèbre du parc laissez-moi vous parler des « great walks ». Elles peuvent être comparées à nos grandes randonnées (GR). Ce sont des chemins de randonnée tracés dans les plus beaux endroits du pays qui nécessiteront plusieurs jours de marche. Le parc national de Tongariro dont je vous ai parlé un peu plus haut possède lui aussi sa great walk, le Tongariro Northern Circuit.

Revenons à notre parc national Abel Tasman et à sa great walk : l’Abel Tasman Coast Track. Cette great walk fut ma première dans ce pays qui en compte neuf.

Cette randonnée est longue d’une soixantaine de kilomètres et même s’il est possible de les accomplir en 3 jours, c’est en 5 jours, la durée maximale, que nous avons choisis d’effectuer cette randonnée. Pas de difficulté particulière sur le chemin, la seule vraie difficulté rencontrée a été de gérer le poids de mon sac à dos, bien trop rempli ! La particularité de ce parc est sa côte et ses plages paradisiaques. Même si la marche se déroule, dans son ensemble, sous une épaisse forêt, vous aurez tout de même accès aux nombreuses et somptueuses plages du parc.

Quelques conseils avant de se lancer, pensez à bien réserver votre logement (refuse ou camping) auprès du site du DOC. Autre conseil, faites bien attention au poids de votre sac à dos. Je vous parle en connaissance de cause, même si celui-ci vous parait raisonnable à l’essai, il est fort possible que ce ne soit plus le cas après 3 jours de marche !

Trek en Nouvelle-Zélande : Abel Tasman

Rakiura Track

Rakiura Track fait certainement partie des great walks les moins populaires du pays. Celle-ci est située sur l’île Stewart au sud de l’île du sud de la Nouvelle-Zélande. Peu de touristes s’aventurent sur cette petite île un peu perdue qui ne compte que 400 habitants. L’île est pourtant célèbre pour être l’un des lieux où l’on a le plus de chance de voir des kiwis, ces fameux oiseaux qui ne volent pas, emblèmes de Nouvelle-Zélande. L’île abriterait plus de 18 000 spécimens.

C’est donc depuis le port de Bluff, sur l’île du sud que j’embarque à destination de cette île où je passerai 3 jours. Trois jours de marche à travers une forêt très dense mais surtout très boueuse. L’île est un véritable sanctuaire pour la nature. De nombreuses espèces d’oiseaux endémiques au pays s’y trouvent. Cette randonnée m’a plongé, durant trois jours, dans une atmosphère de calme et de sérénité.

trek original de Rakiura via Stewart Island

Ascension du Taranaki

Laissez-moi terminer par ce qui fut, pour moi, la randonnée la plus éprouvante de mon séjour en Nouvelle-Zélande : l’ascension du Taranaki.
Le Taranaki est un volcan situé sur la côte ouest de l’île du Nord. Celui-ci culmine à 2 518 mètres d’altitude. Cette ascension est bien connue des amateurs de randonnée puisque c’est l’une de plus difficile du pays. Un défi que nous nous sommes lancés quelques semaines auparavant conscient que celui-ci ne serait pas une partie de plaisir !

Sans surprise la randonnée commence sur une route en gravier très raide, pour continuer par la suite sur un chemin de terre, des marches puis une longue et interminable pente constituée de graviers qui vous font redescendre de plusieurs dizaines de centimètres à chaque pas ! On ne nous a pas menti, cette randonnée est très physique au point qu’il ne nous faudra pas moins de 5h40 pour parcourir les 6 kilomètres qui nous séparaient du sommet. Outre la difficulté physique de cette randonnée, c’est aussi le vertige qu’il faudra gérer pour ceux qui en souffrent (là aussi je parle en connaissance de cause).

Laissez-moi maintenant vous parler de la récompense, car il y en a bien une, une vue imprenable, depuis le sommet enneigé du mont, sur l’ensemble de la région et sur ce fameux cercle de verdure qui entoure le volcan. La descente se fera plus rapidement, en 4 heures tout de même !

randonnée du Taranaki en Nouvelle-Zélande

Nouvelle-Zélande : Mathieu nous raconte ses randonnées les plus marquantes
5 (100%) 1 vote

0 commentaire

laisser un commentaire