1. Accueil
  2. Mes vacances
  3. Inspiration Vacances
Le blog voyage by Chapka

Les stations balnéaires les plus éco-responsables d’Europe

Ce sont des endroits qui attirent du monde tous les étés et qui ne désemplissent pas, on vous parle bien sûr des stations balnéaires !

Créés en bord de mer, les stations balnéaires françaises ont commencé à sortir du sable au XIXème siècle. A l’époque, les promoteurs immobiliers, bien aidés par le développement du chemin de fer, mettaient en avant le cadre de vie, les bienfaits naturels de ces sites (qualité de l’air, proximité avec la forêt, la mer…) pour attirer des patients malades (invention de la balnéothérapie), leurs familles et les premiers vacanciers fortunés. L’environnement arcachonnais avec la forêt de pinèdes et l’air pur du bassin était par exemple conseillé par les thérapeutes pour le traitement de la tuberculose. Deauville et Trouville misaient sur la proximité avec Paris (2 heures de train) tandis que Biarritz mettait en avant sa grande plage et son impressionnante côte basque.

Avec le développement des congés payés à l’après-seconde-guerre-mondiale, les vacances se sont démocratisées et popularisées. Le nombre de stations balnéaires a donc augmenté et les côtes se sont déraisonnablement construites, notamment sur la côte d’Azur (phénomène de bétonisation !)

Ce qui est important en station balnéaire, c’est la notion de repos, mais également de divertissement et d’expériences. A l’époque, les riches vacanciers s’essayaient au sport (tennis, golf, natation), jouaient au casino, dansaient aux bals populaires et s’autorisaient même quelques frissons en tentant des expériences inédites (ex : ascension du belvédère d’Arcachon à 25m de haut afin d’observer le panorama). De nos jours, ces activités se sont multipliées et sont disponibles pour tous les budgets : développement d’une grande offre de sports, des activités nautiques, à sensation (parapente, surf, plongée), ouverture des restaurants, des bars, des boîtes de nuit…

Le risque, c’est que certaines stations balnéaires flirtent avec le mauvais goût, que ce soit en termes d’architecture (ex : La Grande Motte) ou en termes de loisirs (ex : Lloret del Mar en Espagne). Cela contribue à l’essor d’un tourisme de masse peu respectueux de l’environnement. En Méditerranée par exemple, l’afflux de jets-skis, speed-boats, ou des boîtes de nuit à ciel ouvert (sur la plage, sur des gros bateaux) dénaturent l’éco-système.

Forcément, les vacances en station balnéaire n’ont plus tellement la cote auprès de certains jeunes voyageurs qui préfèrent des séjours plus éco-responsables, solidaires dans des territoires plus sauvages et avec des expériences inédites et insolites. Pourtant, force est de constater que certaines stations balnéaires, notamment les historiques Biarritz, Arcachon et Deauville, plaisent toujours autant aux voyageurs, en faisant des efforts considérables sur la mise en place et le respect des normes environnementales.

On a donc décidé de vous faire découvrir les stations balnéaires européennes les plus respectueuses de l’environnement et accessibles facilement depuis la France.

La côte néerlandaise

Au nord d’Amsterdam, trois bourgades de bord de plage nous interpellent. Egmond aan Zee (5 000 habitants à l’année), Bergen aan Zee plus au nord (moins de cinq cent âmes en hiver) et encore plus au nord Callantsoog (à peine mille habitants). Des dunes, une vaste plage qui s’étend sur des kilomètres et une vue à couper le souffle (il faut dire que c’est ventilé) sur la mer du Nord, voilà ce que ces stations balnéaires ont à offrir. C’est à Egmond qu’il faut venir pour découvrir les spécialités culinaires de la région…des produits de la mer principalement (sole, truite, crevettes, crabe…), en plats réconfortants ou en snack pour manger sur le pouce. Bergen est un idéal pour surfer tandis que Callantsoog abrite une réserve naturelle pour les oiseaux migrateurs.

Egmond aan Zee

L’info en plus : aan zee = sur mer

Les îles néerlandaises

Texel est la plus grande île de l’archipel des Wadden (env. 25 kilomètres de longeur et 8 de largeur, pas moins de 18 kilomètres de plage). C’est sur cette île que le taux d’ensoleillement néerlandais est le plus élevé, ce qui est déjà une bonne raison pour s’y rendre en été. L’autre bonne raison, c’est qu’il y a tout un tas d’activités à faire : balades à pied ou à vélo, découverte du phare iconique aux bandes rouges et blanches et visite du refuge pour animaux marins Ecomare. Un ferry assure le transit entre la ville de Den Helder et l’île.

le phare de Texel.

Ameland à l’inverse est une petite île des Wadden à la forme étrange en longueur (une pieuvre, une baleine ?) avec 27 kilomètres de plage. On y accède en ferry depuis le village côtier d’Holwerd. Quand la marée entre la Frise et Ameland est au plus bas, il est possible de traverser à pied avec l’aide d’un guide assermenté. L’île est essentiellement composée de dunes. On y trouve aussi quatre villages reliés par une jolie piste cyclable et une réserve naturelle marécageuse. Côté artisanat, une brasserie, un moulin à farine et une fromagerie accueillent les visiteurs.

Les côtes allemandes

L’Allemagne regorge de stations balnéaires éco-responsables. Voici les principales à découvrir :

En Mer du Nord : Les îles côtières de la Frise (Borkum, Juist, Norderney, Baltrum, Spiekeroog, Sylt, Amrum, Föhr) avec ses dunes et ce sable fin de couleur blanche. Si vous préférez rester sur la côte, ciblez la station balnéaire de Bensersiel ou de Sankt Peter-Ording.

Sur la Baltique : Cap au choix vers Timmendorfer Strand, Kühlungsborn, Weststrand (dans le Parc national du lagon de Poméranie occidentale), l’île Hiddensee, la réserve naturelle Ostrügen sur l’île Rügen, Karlshagen ou encore Bansin à la frontière polonaise.

Où que vous alliez, vous ne serez pas embêtés par le tourisme de masse !

Rügen et ses mouettes.

Les stations balnéaires anglaises en Mer du Nord

Whitstable, « la perle du Kent », doit son nom à la fête de l’huître, organisée chaque année en juillet. Elles sont ramassées depuis le temps des Romains. On en trouve souvent à marée basse sur la jolie plage de galets. C’est aussi la première ville du Kent à avoir obtenu l’appellation « ville sans plastique ».

La plage de Whitstable.

Hornsea, dans l’est du Yorkshire (à peine 15 miles de Hull). Un carnaval gratuit et écolo est organisé chaque année en juillet.

Les stations balnéaires anglaises sur la Manche

Lyme Regis. Une ville côtière située dans l’ouest du Dorset. Elle fait partie de la Jurassic Coast, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. On a découvert dans les environs de nombreux fossiles (parfois complets !) de dinosaures. Attention cependant, les falaises sont sujets à des éboulements ! A noter : l’ancien moulin à eau de la ville, sauvé par des bénévoles, produit de l’hydroélectricité et bien entendu de la farine, élément incontournable pour la recette des scones.

Lyme Regis.

Penzance, à l’extrême pointe des Cornouailles. A découvrir sur place : la Jubilee Pool, des jardins tropicaux et d’innombrables galeries d’art ! Penzance arty, mais aussi éco-friendly

Les côtes écossaises

L’île d’Arran est la première région écossaise à avoir obtenu le label « Plasic Free Communities » décerné par l’association Surfers Against Sewage. Cette île de 432km² est facilement accessible en ferry depuis l’île principale du Royaume-Uni. A découvrir sur place : des vestiges préhistoriques (dont de nombreux mégalithes), l’impressionnant sommet du Goat Fell (874 m.) et une grande biodiversité (dont trois espèces endémiques d’arbres, des sorbiers !) et forcément une brasserie et une distillerie.

Sur la côte est écossaise (à cinquante miles d’Edimbourg), faites une halte à Anstruther, une petite ville (3 500 âmes) séparée en deux par un petit ruisseau, le Dreel Burn Graver. A deux pas du musée de la pêche, le Anstruther Fish Bar, a gagné le prix du Fish and chips de l’année en 2002 et 2009. Service garantie sans plastique !

Anstruther.

Les côtes galloises

Cap sur Broad Heaven et sa voisine Little Haven dans le Parc National de la côte de Pembrokeshire. Les plages de sable fin de ces deux villages donnent sur la baie de St Brides. Ici, c’est la calme assuré et aucune pollution sonore, visuelle…aucune pollution en fait !

Les stations balnéaires les plus authentiques du Portugal

C’est très certainement un blasphème de la considérer comme une station balnéaire tant la ville est chargée d’histoire. Tavira, dans le district de Faro, a été fondée à la fin de l’âge de bronze (env. -1000 avant JC). Les marins phéniciens s’y étaient établis pour faire du commerce, avant même l’hégémonie romaine, puis maure dont il reste aujourd’hui le pont qui traverse la rivière Gilao, laquelle se jette dans le Golfe de Cadix. La plus belle plage se trouve sur l’île de Tavira, accessible par bateau ou à pied via un ponton.

A 170 bornes au sud de Lisbonne, découvrez Porto Covo, pas plus de deux-mille habitants à l’année et une quinzaine de plages sauvages. Un peu plus au sud, posez votre serviette sur les plages de Vila Nova de Milfontes et d’Almograve.

Enfin, au nord de Lisbonne, notre coup de cœur va à Sao Martinho do Porto avec sa baie en forme de coquillage. Les spots de surf de Nazaré ne sont pas loin !

La plage de Porto Covo, Portugal.

Les stations balnéaires les plus authentiques en Espagne continentale

L’Espagne a la réputation d’avoir cédé à la bétonisation de ses côtes. or, les stations balnéaires espagnoles ci-dessous ont obtenu la certification Bandera Azul (sites respectueux de l’environnement)

La région Cantabrie (qui donne sur l’Atlantique) fait bonne figure. A l’ouest de Santander, ciblez les plages de Suances, Comillas et San Vicente de la Barquera. A l’est de la grande ville de Cantabrie, filez à Noja, Santoña et Castro-Urdiales.

La marina de Castro-Urdiales.

Dans les Asturies (Atlantique encore !), découvrez Castropol, Navia, Cudillero et Muros de Nalón.

Quid de la Galice ? Vive l’Atlantique encore une fois ! Séjournez dans les villes de bord d’océan suivantes : la côte de Cangas, Bueu, Marín, Camariñas, Miño, O Vicedo, Burela, Foz, Ribadeo. Vous l’aurez compris, il y a du choix entre La Corogne et Vigo.

En Andalousie, allez faire un tour du côté de Conil de la Frontera et de Chipiona, près de Cadix, et à Isla Cristina non loin de Huelva.

Vous l’aurez compris, on repassera pour les plages de la Méditerranée !

Les stations balnéaires éco-responsables en Italie continentale

En Italie, mieux vaut fuir les stations balnéaires pour se réfugier sur des plages ou des petites criques à l’écart des touristes. On vous a quand même fait une liste de villages de bord de plage où il faut bon vivre.

  • Calabre : les plages de Capo Vaticano à Tropea.
  • Campania : la plage de Pioppi près du joli village de Pollica.
  • Marche : la plage Sassi Neri au sud d’Ancône.
  • Puglia : Marina di Pescoluse, qu’on compare souvent aux Maldives pour son sable blanc.
  • Toscane : Castiglione della Pescaia à côté de la réserve naturelle Diaccia Botrona.

Evidemment, vous n’aurez aucun mal à dénicher de superbes plages dans les îles éoliennes, en Sicile et en Sardaigne !

Tropea en Calabre.

Les stations balnéaires les plus écolos de France

Qu’il est difficile de faire un choix tant la France regorge de sublimes stations balnéaires en proie à de nombreux progrès sur le plan environnemental ! On a décidé d’élire la station balnéaire la plus écolo par région maritime. C’est parti !

  • Hauts-de-France : Berck-sur-Mer (la plage centrale).
  • Normandie : Barneville-Carteret (la plage de la Potinière).
  • Bretagne : Le Conquet (plage des Blancs Sablons, plage de Porz Liogan).
  • Pays de la Loire : La Barre-de-Monts (la plage de Fromentine).
  • Nouvelle-Aquitaine : Seignosse (la plage des Estagnots, des Bourdaines, plage du Penon).
  • Occitanie : Port-Vendres (la plage de Bernardi, l’anse de Paulilles).
  • PACA : Sausset-les-Pins et sa corniche.

La bonne idée écolo : le vestiaire de plage Onlywood, une fabrication 100 % française.

Grande plage, dunes et ruines à Carteret

Souscrivez une assurance pour votre location de vacances

Vous louez un appartement, une maison ou une villa dans une station balnéaire pendant les prochaines vacances ? On vous recommande de souscrire au Cap Location Vacances. Les garanties du contrat sont : assurance annulation, protection contre les locations jugées non conformes, remboursement des frais engendrés en cas d’interruption de séjours, responsabilité civile villégiature en cas de casse ou de gros dégâts (ex : incendie, inondation…), etc.

Source d’inspiration pour les destinations : The Guardian, Pavillon Bleu

0 commentaire

laisser un commentaire