1. Accueil
  2. Mes études à l'étranger
  3. Spécial jeunes au pair
Le blog voyage by Chapka

Les bonnes raisons d’adopter un jeune au pair

Anna Gavalda, l’écrivain, ou la juge Eva Joly ont tenté l’expérience de jeune fille au pair, vous voyez donc jusqu’où ça les a menés.

On utilise couramment l’expression jeune fille au pair mais il faut savoir que les au pair peuvent aussi être des hommes.

L’objectif de prendre un stagiaire d’aide familiale (c’est le terme technique) est de vous décharger de certaines tâches quotidiennes et de s’occuper en premier lieu de vos enfants. Exit donc la baby sitter introuvable au dernier moment, les horaires des nourrices qui ne collent pas.

Super- jeune au pair est là pour vous secourir.

Le jeune au pair n’est pas une aide ménagère !

Il ou elle est là avant tout pour apprendre une langue, s’immerger dans une culture différente de la sienne en échangeant avec la famille d’accueil.

Il effectuera 30 heures de travail par semaine en s’occupant principalement de vos enfants en échange du gîte et du couvert. La famille doit laisser une journée de repos obligatoire (dont au moins 1 dimanche par mois).

La famille d’accueil du jeune au pair doit également donner de l’argent de poche « loisirs », entre 65 € et 100€ par semaine et selon l’usage rembourser les frais de transports.

Soyez curieux et ouvert

Le but est d’échanger et de découvrir une culture différente de la sienne. Il faudra aussi savoir faire confiance et se persuader que non, définitivement, vous n’êtes pas une mauvaise mère ou un mauvais père si vous ne consacrez pas tous vos loisirs à vos enfants.

Au contraire, est-ce que ça ne serait pas une bouffée d’air que d’avoir un peu plus de temps libre pour retrouver une vie de couple ?

Mais si ça se passe mal…

Mais il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’accueillir une nouvelle personne 24h/24 au sein de la famille. Il est possible que ça ne se passe pas forcément comme prévu. Alors dans ce cas comment faire pour tout stopper ?

C’est très simple, il suffit d’un côté ou de l’autre par écrit de mettre fin au contrat et de respecter un préavis de 2 à3 semaines où chacun poursuit ses obligations. Le préavis peut ne pas être exigé selon les cas (si toute la famille se crêpe le chignon ou si la faute de l’une ou l’autre partie est grave et lourde).

Les obligations d’une famille d’accueil

Ça se passe comme pour un contrat de travail. C’est normal ! En tant que famille d’accueil vous avez l’obligation de déclarer la jeune fille au pair à la DDTEFP (Direction Départementale du travail, de l’emploi et de la formation), à l’URSAFF et à la sécurité sociale et de lui souscrire une assurance responsabilité civile.

Nous proposons chez Chapka une assurance spéciale pour les familles d’accueil et les jeunes au pair : le CAP au Pair, consultez nos garanties.

Quelle agence choisir ?

Chapka vous conseille APITU et Good Morning Europe, deux agences de placement Au Pair, réputées pour leur sérieux et fortes de 17 ans d’expérience. Elles sont membres  de l’UFAAP (Union Française des agences au pair) qui est un gage de qualité dans les prestations.

Et merci à Fabrice Florent de madmoizelle.com,qui fournit aux hommes 5 arguments totalement imparables à l’adoption d’une jeune fille au pair. 🙂

Les bonnes raisons d’adopter un jeune au pair
Notez cet article

0 commentaire

laisser un commentaire