1. Accueil
  2. Mon PVT
  3. Generation Working Holiday Visa
Le blog voyage by Chapka

Les animaux sauvages les plus improbables à découvrir en PVT

On dit souvent du PVT qu’il permet aux jeunes de sortir des sentiers battus, de découvrir de nouvelles cultures et de nouvelles personnes, backpackers ou locaux. Mais il ne faut pas oublier les animaux sauvages, des rencontres tout aussi marquantes pour nous autres voyageurs européens, habitués à voir le teckel du voisin aboyer et les vaches mâcher de l’herbe dans le champ d’à côté. Certains animaux sont endémiques et emblématiques de destinations touristiques. Kangourous en Australie, caribous au Canada, kiwis en Nouvelle-Zélande. Mais quitte à sortir des sentiers battus, autant partir à la rencontre d’animaux improbables et insolites durant votre Working Holiday. Prenez des photos, vos amis n’en reviendront pas !

L’ornithorynque en Australie 🇦🇺

Un bec de canard, une queue de castor, un corps de loutre, la fourrure en plus, voici l’ornithorynque ! Cette bestiole semi-aquatique est endémique de l’est australien et de l’île de Tasmanie. C’est l’une des cinq espèces de l’ordre des monotrèmes, seul ordre de mammifères qui pond des œufs au lieu de donner naissance à des petits complètement formés.

Où les observer en Australie ? Voici un article dédié sur le site WHV.fr

L’état de ton nez après un test PCR ©Ash Thomson Photography

Le gorfou sauteur en Argentine 🇦🇷

Si vous vous rendez dans le sud de la Patagonie ou en Terre de Feu, vous observerez peut-être le gorfou sauteur, un manchot qui se distingue par une touffe de plumes noires et jaunes de chaque côté de sa tête appelée aigrette. La meilleure période pour les observer ? De fin octobre à la mi-avril.

Quand ça part en nightclub

Le capybara au Brésil 🇧🇷

C’est le plus grand rongeur du monde, il mesure un mètre de long et pèse en moyenne cinquante kilos. C’est un animal amphibie qui vit dans les marécages, en famille. Il se nourrit de poisson, de fruits ou encore de canne à sucre.

Ta tête quand quelqu’un tousse dans les transports en commun

L’ours noir au Canada 🇨🇦

Dans notre imaginaire d’Européens, les ours sont soient bruns ou blancs polaires. Pourtant, au Canada, c’est bien l’ours noir qui est le plus commun, celui que vous risquez de rencontrer si vous êtes du genre aventureux. Malgré le fait qu’il se nourrit en grande partie de végétaux, c’est un animal dangereux pour l’homme. Du haut de son mètre 50 et de sa centaine de kilos, Il grimpe aux arbres. Que faire pour éviter une attaque d’ours noir ? Ne courrez pas, faites du bruit en agitant les bras. Et surtout ne grimpez pas aux arbres ! En cas d’attaque, battez-vous en utilisant une branche d’arbre et visez la tête !

Ne vous occupez pas de moi, je ne fais que passer

Le pudu puda au Chili 🇨🇱

C’est le plus petit cervidé du monde (60 à 85 cm). Le mot « pudu » vient du mapudungun, la langue des aborigènes mapuches du Chili. Il vit dans les forêts humides et en altitude pour se protéger des prédateurs.

un cerf de poche

Le tamanoir en Colombie 🇨🇴

En voilà une bête étrange ! Le tamanoir, également appelé fourmilier géant, est la seule espèce connue du genre Myrmecophaga. Ce mammifère faisant plus d’1m80 pour près de 40 kilos est reconnaissable en mille avec son long museau allongé et sa queue touffue. Le tamanoir se nourrit d’insectes, mais attention car il n’est pas inoffensif. Ses longues griffes sont redoutables et plusieurs humains sont décédés en essayant de le braconner.

Nope, sa tête n’a pas été photoshopé !

Le cerf sika du Japon 🇯🇵

Légèrement plus petit que le daim, le cerf Sika pèse environ 50 kilos. Au Japon, les populations les plus nombreuses se trouvent dans l’est de l’île d’Hokkaido. Plus d’un millier d’entre eux vivent dans les parcs de la ville de Nara.

Comment ça t’as pas encore activé ton CPF ?

Le quetzal au Mexique 🇲🇽

Ces oiseaux d’Amérique centrale arborent un plumage vert et bleu ciel du plus bel effet. Le mâle est pourvu de longues plumes caudales et d’une huppe. Ils mesurent environ 35 cm à l’âge adulte. Un super modèle pour les photographes.

pour moi y’a peno !

Le Takahé du sud en Nouvelle-Zélande 🇳🇿

Incapable de voler, le Takahé du sud est une espèce endémique de l’île du sud de la Nouvelle-Zélande. Logique. Il mesure 50 cm et près 3 kilos. Il possède un bec massif, des ailes réduites et des pattes puissantes. Attention, l’espèce est en danger d’extinction ! Le Takahé du nord de la NZ est d’ailleurs éteinte.

En fait, c’est juste une grosse poule moche

La vigogne au Pérou 🇵🇪

Non, ce n’est pas une cigogne mais une Vigogne ou vicugna ! Contrairement au lama qui est un animal domestique au Pérou, la vigogne et l’alpaga sont des animaux sauvages. Ils vivent en altitude dans les Andes, entre 3500 et 5800m au-dessus du niveau de la mer.

Quand le doute s’installe sur le choix de l’itinéraire
Vous découvrez, on vous assure !
5/5 - (1 vote)

0 commentaire

laisser un commentaire