1. Accueil
  2. Mon PVT
  3. Conseils PVT
Le blog voyage by Chapka

Prolonger son PVT Australie, mode d’emploi

Si le visa vacances travail permet de travailler légalement et de voyager librement en Australie pendant un an, sachez qu’il est possible de prolonger l’aventure pour une année, voire deux si vous êtes motivé. Pour ce faire, il faut se retrousser les manches !

Les différents visa vacances travail en Australie

  • Subclass 417 Working Holiday Visa. Sont éligibles à ce visa : les Français âgés de 18 à 35 ans et les Belges âgés de 18 à 30 ans. Coût du visa : 495 dollars australiens par an. Pour attirer les jeunes européens en Australie, les frais de visa sont remboursés jusqu’au 19 avril 2022.
  • Subclass 462 Work and Holiday Visa. Sont éligibles à ce visa : les Luxembourgeois et les Suisses âgés de 18 à 30 ans. Coût du visa : 495 dollars australiens par an. Pour attirer les jeunes européens en Australie, les frais de visa sont remboursés jusqu’au 19 avril 2022.
  • Subclass 408 COVID-19 PANDEMIC EVENT. Ce nouveau visa, temporaire et gratuit, a été mis en place pendant la pandémie de coronavirus pour permettre aux titulaires de visas 417 et 462 arrivés à expiration et non éligibles à une prolongation de séjour de rester sur le sol australien. Avec ce nouveau visa, l’Australie voulait éviter une trop forte pénurie de main d’œuvre. En effet, la suspension des liaisons aériennes entre l’Europe et l’Australie pendant plusieurs mois a empêché l’accueil de nouveaux jeunes travailleurs européens en visas 417 et 462.

Comment prolonger son visa vacances travail 417 et 462 en Australie ?

Pour obtenir une deuxième année de visa vacances travail en Australie, il faut justifier de 88 jours de travail dans des secteurs d’activité en pénurie de main d’œuvre et dans des zones géographique également en tension. Quelques exemples de métiers en manque de personnels : agriculture, pêche, construction dans le bâtiment, secteur des mines, du bois, etc. Les zones en pénurie de main d’œuvre concernent l’ensemble de l’Australie à l’exception des grandes agglomérations que sont Sydney, Melbourne, Brisbane, Perth, ainsi que leurs alentours.

Pour obtenir une troisième année de visa vacances travail, il faut justifier de 179 jours de travail pendant votre deuxième année de visa.

Cette règle est valable aussi bien pour les titulaires du visa Subclass 417 que du visa Subclass 462.

Comment prolonger son « Covid Visa » 408 en Australie ?

Si votre visa « 408 Covid » est sur le point d’expirer, vous avez la possibilité de le prolonger de 12 mois, seulement si vous travaillez dans un secteur en tension : agriculture, industrie alimentaire, tourisme, hôtellerie, secteur de la santé, soins aux enfants, aux personnes âgées et aux handicapées.

Si vous ne travaillez pas dans un secteur en tension, que votre visa 408 va expirer mais que vous ne pouvez pas rentrer en Europe en raison de restrictions de voyage liées au COVID-19, vous pouvez prolonger votre visa 408 pour rester en Australie. C’est un cas très rare, autant le souligner !

La prolongation du visa 408 Covid est gratuite.

Quelle assurance santé pour votre PVT en Australie ?

Quelque soit votre visa (417, 462 ou 408 Covid), on vous recommande notre contrat Cap Working Holiday, à partir de 33 € par mois. Voici les garanties principales :

  • Assistance Rapatriement : prise en charge complète, 7 jours sur 7 et 24h/24
  • Remboursement des frais de santé à 100 % et en illimité même en cas de contraction du Covid. Le remboursement se fait hyper facilement. Vous consultez le médecin de votre choix, faires l’avance de frais et envoyez ensuite vos factures et ordonnances médicales par mail. Le remboursement intervient d’ici quelques jours. A noter que vous êtes assuré quand vous travaillez et en cas de pratique de certains sports à risques comme le surf et la plongée à titre de loisirs.
  • Frais dentaires d’urgence.
  • Assurances bagages pendant le transport et pendant toute la durée de votre PVT.
  • Responsabilité civile. Il s’agit de vous couvrir si vous êtes reconnu responsable de dégâts matériels ou corporels causés à quelqu’un d’autre. Il faut que ce soit involontaire de votre part bien sûr !
  • Présence d’un proche en cas d’hospitalisation : Billet aller-retour et frais d’hôtel pris en charge.
  • Retour anticipé en cas d’hospitalisation ou de décès d’un proche : réservation d’un billet aller-retour
Votre assurance en quelques clics

Vous êtes en Working Holiday Visa 417 ou en Covid Visa 408 et avez plus de 36 ans ? Vous ne pouvez plus souscrire à notre contrat Cap Working Holiday. On vous redirige vers notre contrat Cap Tempo Expat.

Plus d’explications auprès de notre service clientèle à info@chapka.fr ou par téléphone au 01 74 85 50 50.

5/5 - (1 vote)

0 commentaire

laisser un commentaire