1. Accueil
  2. Mon tour du Monde
  3. Inspiration Tour du Monde
Le blog voyage by Chapka

Halloween : focus sur la citrouille dans le monde

A l’occasion d’Halloween 2019, nous avons décidé de nous intéresser à ce fruit-légume qui se fait allègrement massacrer le temps d’une soirée, la citrouille.

Comme le potiron, la citrouille fait partie de la famille des cucurbitacées. Ce sont des plantes annuelles dont le fruit est comestible à maturité. Cela signifie que de la germination à la production des graines, il ne s’écoule qu’une année. Potiron et citrouille se consomment « en légumes ».

D’où est originaire la citrouille ?

La citrouille et le potiron sont originaires d’Amérique latine et ont été cultivés en premier par les Amérindiens. La citrouille a très probablement été domestiquée dans la péninsule mexicaine alors que le potiron aurait des origines plus méridionales (Bolivie, Chili, Argentine, Uruguay). Ce sont les navigateurs Portugais, au XVIème siècle, qui ont introduit la citrouille et le potiron en Europe.

Quelle est la différence entre la citrouille et le potiron ?

La citrouille est de forme ronde et de couleur orange. Sa chair est filandreuse.

Le potiron est plus ou moins aplati, sa couleur est davantage rougeâtre, la chair est plus sucrée, plus savoureuse aussi car moins filandreuse. Il est parfait pour les soupes.

Le potimarron, qui fait également partie de la famille des cucurbitacées, a une couleur rouge, une chair jaune, farineuse et une saveur proche de la purée de châtaigne.

Qui est qui ?

Qui sont aujourd’hui les plus grands producteurs de citrouilles ?

En 2017, 27 millions de tonnes de citrouilles, potirons et courges ont été cultivés dans le monde selon le département « Food and Agriculture » de l’ONU. La Chine est le premier producteur avec environ 8 millions de tonnes. L’Inde se classe deuxième avec 5 millions de tonnes. La Russie et l’Ukraine produiraient chacun 1.15 millions de tonnes et les USA un million de tonnes.

On produisait 21,3 millions de tonnes de cucurbitacées en 2007 et 15,3 millions de tonnes en 1997, preuve de l’agriculture mondiale intensive.

Et en France dans tout ça ? On produirait environ cent à cent cinquante mille tonnes de citrouilles, potirons et courges par an. Les espèces cultivées chez nous : le Curcurbita maxima (potiron, potimarron, la courge turban), le Cucurbita pepo (courgette, citrouille, pâtisson) et la Cucurbita moschata (courge musquée de Provence, butternut et courgette niçoise).

A noter que les melons et pastèques, qui font aussi partie de la famille des cucurbitacées, sont comptabilisés à part !

Les meilleures recettes à base de citrouille dans le monde

Pumpkin Pie (USA et Canada) : une tarte traditionnelle à la citrouille. Elle est souvent agrémentée de noix de muscade, de cannelle et de clous de girofle.

Pumpkin Pie.

Kar’ Assaly (Egypte) : une tarte égyptienne à la citrouille avec de la noix de coco râpée, des noix, raisins secs et une gousse de vanille pour donner du goût.

Sankaya Thaï Pumpkin (Thaïlande) : la citrouille est agrémentée avec de la crème de potiron composée notamment de lait de coco et de vanille.

Sankaya.

Carbonada en zapallo (Argentine) : un ragoût de bœuf argentin cuit et servi dans une citrouille avec le reste des ingrédients : oignons, poivrons, carottes, tomates, maïs, riz.

Ghapama (Arménie) : ragoût de citrouille arménien. L’intérieur de la citrouille est transformé en face avec du riz bouilli et des fruits secs (noix, pruneaux, raisins secs, abricots). Du miel et de la cannelle en poudre viennent relever le plat.

Camarão na moranga (Brésil) : une marinade aux crevettes qui vient garnir un potiron ou une citrouille.

Pumpkin Oladi (Russie) : des pancakes à la citrouille.

Pancake Oladi.

Pampoenkoekies (Afrique du Sud) : beignets de citrouille.

Po’e au potiron (Polynésie française) : un dessert à de potiron ou citrouille, manioc et lait de coco.

Calabaza en Tacha (Mexique) : la citrouille est cuite dans un miel à l’orange, à la cannelle et aux clous de girofle.

Nhopi (Zimbabwe) : un porridge de citrouille, cannelle et beurre de cacahuètes.

Porridge de citrouille.

La recette de la Rédaction

Pour Halloween, je vous propose un ceviche de daurade à la citrouille. La chair tendre de la daurade affiche ici une belle complicité avec la citrouille à la fois pour le jeu de texture, l’association des couleurs (grisonnant orangée) et pour apporter ce petit côté sucré-salé. La coriandre, que l’on va disposer sur notre préparation, apporte une jolie touche végétale tandis que l’acidité du jus de citron vert et le gingembre donnent du peps à ce plat.

Durée de préparation : 10 minutes. Difficulté facile. Les ingrédients : un filet de daurade, des citrons verts, du gingembre, de la citrouille, de la coriandre, du sel, du poivre, de l’huille d’olive et une belle motivation !!

  1. Coupez en petits dés votre citrouille et faites-les revenir rapidement dans un filet d’huile d’olive bio (puis faites-les reposer au frais)
  2. Coupez finement les morceaux de gingembre et incorporez-les dans un jus de citron vert.
  3. Émincez la daurade en fines lamelles. Disposez au centre de l’assiette, accompagnée des dés de citrouille.
  4. Saupoudrez de feuilles de coriandre, de sel, de poivre du moulin.
  5. Versez le jus de citron sur votre préparation. N’ayez pas trop la main lourde pour ne pas noyer le poisson !

Bon appétit !

D’autres cucurbitacées originales dans le monde

Le zapallito de tronco, un petit fruit rond à peau verte originaire d’Argentine. De petite taille, il se mange facilement cru, en tartare, en carpaccio ou farci à la viande.

zapallito argentin.

La goya d’Okinawa, dont la forme rappelle le concombre, est une courge dont la particularité est sa forte amertume !

Le giraumon, une variété de potiron à la chair ferme, sucrée et farineuse. En Haïti, elle est utilisée pour préparer la soupe joumou, préparée pour célébrer l’anniversaire de l’indépendance de l’île. En Guyane, la purée de giraumon est appelée « giromaunade ».

le giraumon.

La chayote, dont les fruits peuvent s’utiliser comme la courgette, en gratin, en sauce et même farcies. Les spécialités à faire avec : les pousses de chayote sautées en Thaïlande, le cari porc-chouchous sur l’île de la Réunion.

chayote mexicaine.

Le cucamelon, une plante grimpante d’Amérique centrale, facile à cultiver. Le goût des fruits rappelle celui du concombre, l’amertume en plus.

Le luffa, une courge éponge (pratique à transformer en éponge justement !), décorative mais non comestible. En effet, ses graines sont nocives. On la cultive aussi bien en Amérique latine que sur le bassin méditerranéen.

0 commentaire

laisser un commentaire