1. Accueil
  2. Mon Volontariat
  3. Inspiration volontariat
Le blog du voyage by Chapka

Trouvez votre volontariat à l’international avec France Volontaires

France Volontaires est la plateforme française des volontariats internationaux d’échange et de solidarité. Née en 2009, elle promeut et développe les différentes formes d’engagement volontaire et solidaire, oriente et accompagne les acteurs que ce soit au niveau local, national ou international. Elle réunit aujourd’hui 35 associations et fondations, 6 ministères et organismes publics, et 11 collectivités territoriales et organisations représentatives. Chaque projet s’exprime dans le respect des valeurs énoncées dans la charte commune des VIES (volontaires internationaux d’échange et de solidarité) à laquelle adhèrent les membres de la plateforme.

Mais concrètement, comment ça fonctionne ? Pour en savoir plus, nous avons rencontré Marie-Albane Ully, responsable de l’unité communication.

De nombreux dispositifs existent pour faire un volontariat, comment trouver celui qui nous convient ?

Il existe une multitude de dispositifs de volontariats pour tout profil, tout parcours et tout âge.

Il faut tout d’abord déceler quelles sont les possibilités en fonction de sa situation, puis affiner sa recherche en fonction de ses envies et se poser la bonne question : Pourquoi m’engager ?

Voici un tableau qui permet de bien démarrer sa recherche. Il est important de prendre le temps de la réflexion. La préparation avec une structure sérieuse est aussi importante que la mission en elle-même. C’est une étape primordiale où tout se joue, ne la négligez pas !

Vous trouverez ici le détails des dispositifs, la liste des membres et les différents parcours selon la situation du volontaire.

Quelles destinations sont les plus porteuses de projets ?

Tous les pays du monde sont porteurs de projets !

Les acteurs français, de par l’Histoire, auront plus de facilité à nouer des partenariats avec l’Afrique francophone. En revanche on note une belle progression des projets avec les pays d’Amérique latine. Tout dépend souvent de la culture et de l’histoire de l’association et de ses orientations.

Quelles sont les grandes tendances dans les missions proposées ?

Toutes les missions évoluent ces dernières années.

Dans les missions dites « longue », on note une professionnalisation des missions. Le volontaire apporte son expertise ou la développe sur place. C’est une véritable plus-value pour son parcours professionnel. Nous sommes loin des missions clichés type « creuser un puits dans le désert ».

Dans les missions dites « courtes », la tendance est à l’ouverture des domaines. Réservées habituellement aux projets de reconstruction, les missions courtes peuvent désormais s’articuler autour de créations artistiques, de missions d’animation, d’un appui administratif, etc.

Tous les domaines sont concernés. Il y a une émergence des projets de développement durable, d’écologie et d’environnement. Probablement aussi en résonance aux COP, à l’actualité en règle générale et aux nouvelles inquiétudes des consommateurs.

Le volontariat écologique et responsable, c'est aussi planter des arbres

Qu’est-ce que ces missions apportent aux jeunes sur le plan humain ?

Les volontaires ont tendance à parler de « savoir-être » : l’adaptabilité, la tolérance, la souplesse, la relativité, le respect, l’écoute, l’approche interculturelle, l’échange, la patience… Perdre ses repères, les reconstruire dans un environnement neuf et inconnu, et devoir travailler en équipe, d’une façon totalement différente, ça forge !

Qu’est-ce que ces missions apportent aux jeunes sur le plan professionnel ?

De même que la souplesse est présente dans les relations humaines, ce qui va de pair est la compréhension d’un contexte, d’un environnement, indispensable. Ensuite les techniques propres à chaque métier, et chaque expérience professionnelle classiques (stage) se retrouvent mais dans une dimension interculturelle très forte.

Comment mettre en avant l’expérience du volontariat auprès d’un futur employeur ?

Il faut détailler les nationalités présentes sur le projet, lister les problématiques, les solutions apportées sur la durée, parler du choc culturel, des missions effectuées au sein même de cette expérience. Comme dans n’importe quelle autre expérience, l’humilité, la faculté à s’adapter et à écouter sont indispensables. Il faut aussi valoriser la faculté à travailler en équipe, en décalage avec ses repères habituels.

La permaculture comme sujet de volontariat international

Le volontariat international peut-il être considéré comme un premier emploi par les recruteurs ?

Tout à fait, si la mission le permet. Si le volontaire intègre un projet pour un appui développé, c’est tout à fait valorisable comme première expérience professionnelle. Il ne faut pas omettre que cette expérience est avant tout un engagement personnel, une/des recherche(s). Dans le cadre de cette démarche, les missions de volontariat sont des missions à finalités éthiques et responsables. Les structures sont bien souvent des associations ou des collectivités. Elles accueillent le volontaire sur des projets de développement durable. Donc certes il s’agit d’une première expérience professionnelle mais dans le cadre de la solidarité internationale.

Comment France Volontaires peut accompagner le volontaire à son retour pour valoriser son expérience ?

A son retour, FV propose des formations pour accompagner le volontaire dans ce type de réflexion, comment capitaliser et valoriser. Je peux vous mettre en relation avec la référente en la matière : francoise-emmanuelle.doron@france-volontaires.org


France Volontaires est opérateur du ministère des Affaires étrangères et du Développement international, membre fondateur du Groupement d’Intérêt Public (GIP) de l’Agence du Service Civique, membre du Comité permanent de la mobilité européenne et internationale des jeunes et de FORUM, réseau international des organisations de volontariat. France Volontaires est présente dans 24 pays d’Afrique, d’Asie, d’Amérique, des Caraïbes et du Pacifique Sud à travers un réseau d’Espace Volontariats, centres de ressources et d’accompagnement sur l’engagement volontaire et solidaire à l’international.

France Volontaires est présidée par M. Jacques Godfrain (ancien ministre de la coopération) et dirigée par M. Jean-Daniel Balme son Délégué général.

Plus d’informations sur France Volontaires via :

0 commentaire

laisser un commentaire