1. Accueil
  2. Mes vacances
  3. Obtenir un visa
Le blog voyage by Chapka

A partir d’octobre 2019, il faudra une autorisation électronique de voyage pour visiter la Nouvelle-Zélande

A partir du 1er octobre 2019, les ressortissants de l’Union Européenne (les Suisses aussi !) devront demander obligatoirement une eTA (electronic Travel Authority) s’ils veulent entrer en Nouvelle-Zélande. Les passagers en transit en Nouvelle-Zélande devront également être en possession de l’eTA.

L’eTA devrait coûter 9 dollars néo-zélandais (env. 5.40 €) pour les demandes effectuées via la future application mobile. Le service ouvrira à partir de juillet 2019.

L’introduction de cette eTA pour les voyageurs internationaux permettra aux autorités néo-zélandaises de renforcer leur sécurité frontalière. En effet, les demandeurs fourniront des informations similaires à celles demandées dans la carte d’arrivée, notamment les déclarations de condamnations pénales éventuelles.

Vous êtes exemptés d’autorisation électronique de voyage si vous détenez le visa vacances travail

Les citoyens et résidents néo-zélandais seront exemptés d’eTA (autorisation électronique de voyage), de même que les titulaires d’un visa néo-zélandais valide (exemple : Working Holiday Visa) et les citoyens australiens.

Une nouvelle taxe de séjour à 21 €

Le gouvernement néo-zélandais va également taxer prochainement les touristes jusqu’à 35 NZ$ (soit 21 €) pour entrer dans le pays. La taxe de séjour durera aussi longtemps que l’eTA sera valable.

Besoin d’une assurance pour votre voyage en Nouvelle-Zélande ? Découvrez le contrat Cap Assistance.

Chapka Assurances – 01 74 85 50 50 – info@chapka.fr

0 commentaire

laisser un commentaire