1. Accueil
  2. Mes vacances
  3. Conseils Vacances
Le blog du voyage by Chapka

Découvrir Stockholm le temps d’un week-end prolongé

Sur les conseils du type à gauche.

C’est à l’occasion d’un week-end prolongé de mai que je suis parti visiter Stockholm. A vrai dire, je ne connaissais pas grand-chose de la capitale suédoise. On m’avait mis en garde contre le coût de la vie élevé. C’était un conseil avisé. Malgré tout, vivre dans le IXème arrondissement de Paris m’a permis de relativiser les choses. Des amis m’avaient conseillé d’aller découvrir les musées et de « ressentir » l’architecture. J’ai privilégié les incroyables panoramas, les tours de parcs et les petites bières au comptoir. Enfin, on m’avait dit que les Stockholmois raffolaient du fika, la petite pause de l’après-midi où on déguste un chocolat chaud et des pâtisseries. C’est totalement vrai. En même temps, leur ville n’est qu’une succession d’îles flottantes !

Laissez-moi vous guider à travers quelques-unes d’entres elles…

Gamla Stan, Skeppsholmen et Norrmalm, l’extra-centre !

Quand on met les pieds pour la première fois dans une ville, il convient d’aller visiter le centre historique. Rendez-vous donc à Gamla Stan, une île qui n’est pas sans rappeler celle de la Cité à Paris. Sur ce bout de terre, pas de Notre-Dame, ni même de gargouilles, mais l’imposant Palais Royal. Non loin de ce château cubique, vous trouverez un dédale de jolies rues typiques et quelques boutiques d’artisanat. Passez le pont Strömbron pour découvrir les cerisiers (en fleur) de la place Kungsträdgården. Après l’émerveillement, deux options s’offrent à vous : continuer vers le quartier d’affaires du Norrmalm ou vers l’île aux musées de Skeppsholmen.

que faire a stockholm en 3 jours

Kungsträdgården

Norrmalm vaut le détour pour son marché Hötorgshallen. J’y ai mangé la meilleure soupe de poisson de ma vie, et ce dans un bol Ikea. Attention, rien à voir avec le potage à la rouille qu’on retrouve dans nos poissonneries et supermarchés. Pour 150 couronnes, vous avez de vrais morceaux de saumon, des crevettes entières et du pain à l’ail pour accompagner le divin bouillon.

Du côté de Skeppsholmen, s’il y a bien un musée gratuit à découvrir, c’est le Moderna Museet. Sa collection permanente est impressionnante. Il y en a pour tous les goûts. Du Dali, du Duchamp, du Léger. Et si vous avez un petit creux au milieu d’une croûte, allez casser la croûte à la cafétéria du musée. Le buffet est aussi généreux qu’une oeuvre de Buffet (désolé pour les blagues).

Prenez de la hauteur à Södermalm

Ces anciens quartiers populaires qui deviennent au fil du temps branchés, on en retrouve à foison dans l’histoire de l’urbanisme européen. Et Södermalm ne déroge pas à la règle. Des ruelles pavées, des maisons aux teintes chaleureuses (rouge vif, saumon ou orangée) mais surtout d’incroyables panoramas sur la ville. C’est le quartier carte postale par excellence. Pour obtenir une jolie vue du centre historique, baladez-vous sur l’escalier en bois de Monteliusvägen ou grimpez sur le Skinnarviksberget dans le parc du même nom. En contrebas se trouvent les bateaux du Rygerfjord, amarrés à quai. Si vous ne savez pas où dormir, tentez votre chance. Ils ont de chouettes cabines.

que faire à sodermalm ?

Södermalm depuis l’eau

Si Södermalm est le quartier cool par excellence, restaurants, cafés et bars ne courent pas les rues. Les chercher s’avère vite agaçant. Grâce à ma ténacité légendaire, je suis en mesure de vous proposer quelques adresses incontournables.

Pour vous réchauffer, allez boire un chocolat chaud (avec crème) au String Café. C’est un lieu agréable à la déco vintage et à l’ambiance résolument hipster. C’est l’endroit tout indiqué pour lire un bon bouquin ou pour jouer aux cartes.

Pour goûter une cuisine traditionnelle dans un cadre romantique, faites escale au Bla Dörren. A la carte, du saumon bien évidemment mais aussi de la perche et des fameuses boulettes suédoises à la viande de cerf. Si vous souhaitez manger sur le pouce, allez tester une des pizzas fantaisistes de l’Omnipollos Hatt. Celle parfumée à la vanille est à tomber. Côté bière, demandez une Zodiak IPA.

Si vous avez envie de faire la fête, rendez-vous au Trädgården, une boîte de nuit en plein air située sous un réseau autoroutier. J’y ai laissé ma dignité. Si à tout hasard vous la retrouvez…

Balade en pleine nature à Vaxholm…

A l’est de Stockholm se situent les îles de Vaxholm. Le meilleur moyen pour s’y rendre, c’est bien évidemment le ferry. Plus cher que le bus certes, mais la traversée d’une heure vous offre une vue à couper le souffle sur tout l’archipel.

Sur place, l’ambiance est détendue. Son charmant petit centre, ses quais animés et ses maisonnettes coquettes rappellent l’île de Ré (en plus scandinave). Sur l’île d’en face, un château attire l’œil des curieux. C’est une forteresse qui permit de défendre Vaxholm contre les attaques successives des troupes danoises et russes aux XVII et XVIIIème siècle.

Autour de l’île, vous pouvez effectuer des petites balades dans la pinède tandis que les plus courageux peuvent s’essayer à une baignade dans l’eau glacée. Pour manger un bout, je vous conseille d’aller déguster un burger saumon avocat au Hangover.

Pour se rendre facilement à Vaxholm, prenez un ferry de la compagnie Waxholmsbolaget depuis le terminal de Strömkajen, en centre-ville de Stockholm. Des départs s’effectuent régulièrement en haute saison. Les tickets s’achètent directement à bord. Comptez 320 couronnes suédoises pour l’aller-retour (env.30 €).

Visiter les iles de Vaxholm

Vaxholm sous un ciel dégagé

…ou à Djurgården

Si vous n’avez pas le temps de vous rendre sur Vaxholm (ou si vous avez le mal de mer), enfoncez-vous dans le parc de Djurgården. Prenez soin de vous éloigner de l’affreux parc d’attraction (on ne voit que lui) et des quelques musées récréatifs type Abba Museum. La balade au bord de l’eau est apaisante. Votre effort sera récompensé au passage du pont qui vous amène sur l’autre rive. Vous pourrez prendre un petit café ou une blonde légère sur la terrasse du Djurgårdsbrunn ou au Roddföreningens Kaffeservering.

Personnellement, j’ai pris la blonde. Quoi de plus normal à Stockholm !


Pour visiter la capitale suédoise, je me suis équipé du guide Stockholm l’Essentiel, écrit par Laëtitia Lorieul pour les éditions Nomades.

Mon conseil pour ne pas se prendre la tête avec les transports : optez pour une carte bus-métro-ferry. Si vous arrivez à l’aéroport Arlanda, privilégiez le train Arlanda Express pour rallier le centre-ville (20 minutes de trajet, 350 SEK l’aller pour deux personnes seulement en week-end).

visiter Stockholm avec le guide Stockholm l'essentiel

Découvrir Stockholm le temps d’un week-end prolongé
4.86 (97.14%) 7 votes

0 commentaire

laisser un commentaire