1. Accueil
  2. Mes vacances
  3. Idées de vacances
Le blog voyage by Chapka

Top 10 lieux incontournables à voir au Japon

Article rédigé par Patri de GTM Dreams

Le Japon fait partie de ces destinations qui vous marquent instantanément. Peu importe le nombre de fois où vous y retournerez, vous découvrirez toujours une autre facette du pays. J’ai déjà visité le Japon trois fois et à des saisons différentes.

Je veux vous parler de 10 endroits que vous devriez visiter au Japon. Je suis sûr que vous avez déjà entendu parler de certaines destinations et que vous avez hâte de les visiter, mais d’autres pourraient vous surprendre. Voici donc mes 10 incontournables lors de votre voyage au Japon.

Tokyo

Je veux commencer par les bases. Il est presque impensable de voyager au Japon sans mettre les pieds dans sa capitale immense. Tokyo est comme six villes en une. Le carrefour populaire de Shibuya, le berceau des geeks à Akihabara, le cosmopolite Shinjuku, l’île ludique d’Odaiba et le quartier traditionnel d’Asakusa font partie de ses incontournables.

Si comme moi vous avez peur des grandes villes, je dois vous dire que Tokyo plaît à tout le monde. Malgré 9 millions d’habitants, ce n’est pas du tout le chaos. La ville est assez ordonnée, super propre et sûre. Dans ses temples et ses dizaines de parcs, vous trouverez des havres de paix. Et en dehors des rues principales, c’est généralement assez calme.

La route Nakasendo

Pour moi, le Japon et la nature vont de pair. L’un des endroits où l’on peut profiter de la nature japonaise, mais aussi en apprendre davantage sur l’histoire du pays, est la route Nakasendo. Cette ancienne route commerciale reliait Kyoto et Tokyo pendant la période Edo (1600-1868). Elle traversait une partie des « Alpes japonaises » là de petits villages ont été créés et où les transporteurs pouvaient s’arrêter pour se reposer. Les villes de Magome et Tsumago sont les plus populaires à visiter aujourd’hui.

Kawaguchiko

Si vous admirer le Mont Fuji, je vous recommande d’aller à Kawaguchiko. Ce petit village au pied de la plus haute montagne du Japon n’est pas très touristique. Vous pouvez apprécier la tranquillité de la vie rurale japonaise en vous promenant dans ses rues. Celles qui mènent de la gare au lac sont bordées de restaurants. Faites une promenade en bateau ou à vélo, ou prenez le funiculaire pour gravir le mont Tenjo, par exemple. Le mont Fuji, surtout en hiver, est spectaculairement beau, imposant car très proche. Les photos que vous voyez dans l’article en sont la preuve, car elles ont toutes été prises avec mon téléphone portable sans filtres.

Hiroshima

Dans chaque pays, il est important de s’imprégner de son histoire. Le 6 août 1945, Hiroshima a été le théâtre du premier bombardement atomique de l’histoire par l’armée américaine. La ville a été détruite et, après la Seconde Guerre mondiale, a dû être reconstruite par les survivants.

Aujourd’hui, vous pouvez visiter le parc du mémorial de la paix où se trouvent plusieurs stèles, hommages aux victimes et appels à la paix mondiale. Il y a également un musée qui explique pourquoi la bombe atomique a été créée, le moment historique où elle a éclaté, comment la ville a vécu l’attaque et comment s’est-elle reconstruite. Vous pouvez également voir le Mémorial de la paix d’Hiroshima, qui est un bâtiment conservé tel qu’il était après le bombardement.

Hokkaido, l’île la plus au nord

Hokkaido est l’une des quatre îles principales du Japon. C’est la plus septentrionale des quatre. En raison de son emplacement, elle est généralement en dehors des circuits touristiques du Japon. Selon le nombre de jours dont vous disposez, il peut être judicieux d’ajouter cette île à votre itinéraire.

La capitale d’Hokkaido est Sapporo, l’une des plus grandes villes du pays et un bon point de départ pour explorer l’île. L’une des attractions les plus populaires d’Hokkaido sont ses champs de fleurs, qui recouvrent le paysage d’innombrables couleurs. En hiver, le festival de la neige de Sapporo est organisé et permet de voir de spectaculaires figures de neige et de glace. Hokkaido abrite également certains des plus anciens parcs nationaux du pays avec de bonnes sources d’eau chaude.

Osaka

Ce n’est que lors de mon troisième voyage au Japon que j’ai décidé de découvrir Osaka. J’étais vraiment impatiente, je savais que cette ville allait me convaincre car elle semblait être une mini Tokyo ou du moins une Tokyo d’il y a quelques années. Il est difficile de s’y retrouver à Osaka mais c’est une ville amusante avec des points culturels à connaître.

Son château, le quartier commerçant de Dotonbori, le plus ancien temple bouddhiste du Japon et le temple aux statues bouddhistes faites de cendres humaines ne sont que quelques-uns de ses charmes. Si vous cherchez encore à vous amuser et que votre budget le permet, vous pouvez ajouter une journée au parc à thème Universal Studios Japan.

Kyoto

Pour comprendre le Japon, il faut visiter Kyoto. Cette grande ville conserve la plupart de ses quartiers dans un état qui vous fait remonter le temps. Kyoto signifie « capitale ». Elle a été la capitale du Japon de 1794 à 1868. De nombreuses cartes postales du Japon représentent des lieux situés dans la ville de Kyoto. Je vous recommande de passer au moins trois jours à Kyoto pour découvrir les sites incontournables de la ville.

De la promenade des bambous au temple Fushimi Inari avec ses milliers de torii, en passant par le temple Kiyomizudera, les quartiers des geishas, le Pavillon d’or et la promenade des philosophes. Ce ne sont là que quelques-unes des choses à voir à Kyoto. Préparez donc vos jambes car vous devrez faire de l’exercice pour voir tous les sites de la ville, que ce soit à pied ou à vélo avec l’aide du bus.

L’île Shikoku

Si vous aimez la nature et la randonnée, vous devez absolument parcourir la route des 88 temples de Shikoku. Cette route attire chaque année des milliers de pèlerins, qui parcourent les 1 200 kilomètres du parcours. Pour comprendre le chemin de Shikoku, il faut connaître Kukai. On dit que c’était un jeune homme qui est devenu un moine bouddhiste. Chaque jour, il allait méditer en différents points de l’île. Des années plus tard, Kukai s’est rendu en Chine et, après son voyage, a fondé la branche Shingon du bouddhisme, l’une des plus suivies dans le pays.

Faire le Shikoku Henro, c’est se laisser porter par la nature, la tradition et la culture du Japon et approfondir la connaissance du bouddhisme. Il y a des temples dans des endroits qui sont vraiment merveilleux. Vous reconnaîtrez les pèlerins au fait qu’ils sont vêtus de blanc, portent un chapeau sugegasa, un foulard et un bâton de marche.

Miyajima

L’un des endroits les plus photographiés au Japon est le torii du sanctuaire d’Itsukushima. Lorsque la marée est haute, le grand torii est complètement entouré d’eau, faisant ressortir sa couleur rouge. De nombreux voyageurs choisissent de visiter l’île de Miyajima lors d’une excursion d’une journée en partant d’Hiroshima. Bien qu’il soit possible de le faire, je vous recommande de trouver un logement sur l’île bien à l’avance. C’est toute une expérience de se réveiller avant l’arrivée des touristes et d’apprécier non seulement ce torii, mais aussi tous les temples de l’île en toute tranquillité.

Le mont Koya

Si je vous ai parlé précédemment du berceau du bouddhisme Shingon sur l’île de Shikoku, nous passons maintenant au centre le plus important du bouddhisme Shingon. Au sud d’Osaka, dans les montagnes de Wakayama, se trouve le Mont Koya.

Il existe de nombreux itinéraires dans la région pour visiter les temples. Il est même possible de dormir dans un temple bouddhiste, puis de passer une journée en compagnie d’un moine bouddhiste qui vous fera découvrir le bouddhisme Shingon. Il y a plus de 100 temples à Koyasan, vous devrez donc bien préparer votre voyage pour choisir entre tous ces temples.

5/5 - (2 votes)

0 commentaire

laisser un commentaire