1. Accueil
  2. Mes vacances
  3. Culture Travel
Le blog voyage by Chapka

Les capitales du monde construites de toutes pièces ou choisies à la suite d’un événement improbable

En 2024, la future ville de Nusantara (Bornéo) sera choisie comme capitale de l’Indonésie en remplacement de Jakarta (Java), métropole de trente millions d’habitants menacée par la montée des eaux. C’est la première fois que le réchauffement climatique est invoqué pour justifier le remplacement d’une capitale.

L’Egypte a également pour projet de déménager sa capitale pour permettre de désengorger Le Caire.

En France, cela semble totalement inconcevable de changer de capitale. Au-delà de l’aspect démographique, politique et économique, Paris et ses monuments emblématiques sont des symboles forts de la France et de son Histoire.

Paris, indéboulonnable, mais a-t-elle toujours été aussi incontestable ? Après tout, Lugdunum (Lyon) était bien la capitale des Gaules. Soissons, Reims ou Orléans ont été à certaines périodes du Moyen-Âge plus importantes que Paris. On s’y faisait couronner et on y régnait. Et puis, il y a Versailles, résidence du Roi Soleil. Ce n’est finalement qu’en 1789, au moment de la Révolution Française, que Paris pris incontestablement son rôle de cité influente.

Ailleurs sur le globe, certaines capitales ont été choisies à la suite d’événements historiques improbables ou ont carrément été construites de toutes pièces, à partir de rien. Ont-elles réussi à devenir influente et prisées des voyageurs ? On vous en dit plus ci-dessous !

Ankara en Turquie 🇹🇷

Deuxième plus grande ville de Turquie derrière Istanbul, Ankara a été désignée capitale du pays à la place de la grande ville du Bosphore dès la chute de l’Empire Ottoman en 1923.

Mustafa Kemal Atatürk, Père de la république de Turquie a fait le choix de cette petite ville de 20 000 habitants à l’époque (contre 5 millions désormais !) pour des raisons stratégiques. Sa position centrale, en plein milieu du plateau anatolien, n’en fait pas une ville menacée en cas d’attaque extérieure, à l’inverse d’Istanbul. Aussi, il y a une symbolique politique, couper les ponts avec l’ancien régime impérial.

Ankara, bien qu’étant une ville moderne désormais, est très ancienne et a notamment été traversée par Alexandre le grand en 333 avant JC.

La Turquie a profité du Covid pour devenir la 5ème destination mondiale en 2021. Néanmoins, les voyageurs internationaux ciblent davantage Istanbul et les stations balnéaires du bassin méditerranéen et de la mer Noire. Ankara est moins visitée malgré des atouts non négligeable : d’innombrables musées, les thermes romains, les mosquées, la citadelle, les sites archéologiques et le mausolée d’Atatürk.

que voir en Turquie ? Que visiter ?
La citadelle d’Ankara

Belmopan au Belize 🇧🇿

Belmopan est la capitale du Belize depuis 1970 en remplacement de Belize City, ville côtière en mer des Caraïbes quasi-détruite par un ouragan en 1961. Belmopan a été construite à l’intérieur des terres sur un plateau surélevé (76m) proche de la vallée du fleuve Belize. Comme le Belize était encore à cette période une colonie britannique, des fonds furent débloqués pour créer cette nouvelle ville dès 1964. La population de Belize City n’a pas forcément suivi, préférant reconstruire leur ville.

On estime que 20 000 personnes vivent à Belmopan contre 70 000 à Belize City, qui reste le cœur économique de ce petit pays d’Amérique centrale de 400 000 habitants.

En février 2005, le gouvernement américain a pris l’initiative de construire une nouvelle ambassade à Belmopan, 35 ans après le transfert de la capitale.

Belmopan est l’une des plus petites capitales du monde.

Brasilia au Brésil 🇧🇷

Au Brésil, il y a une concurrence très forte entre les deux métropoles côtières que sont Rio de Janeiro et Sao Paulo, et pas simplement au foot. D’un point de vue touristique, c’est Rio qui a gagné la bataille avec des sites qui attirent les foules du monde entier : la statue du Christ Rédempteur sur le Corcovado, le Pain de Sucre, les plages d’Ipanema et de Copacabana…

Rio est une ville à forte identité culturelle où il fait bon vivre, où on a envie de faire la fête, notamment en période de carnaval. Un dicton brésilien raconte que les cariocas font la fête pendant que les paulistas travaillent.

Ni Rio, ni Sao Paulo n’est pourtant la capitale du Brésil. C’est à Brasilia, ville nouvelle inaugurée en 1960, que se trouvent les instances politiques. Brasilia a été bâtie en plein centre du pays de façon à ce qu’elle soit à environ mille bornes des grandes villes brésiliennes dont font évidemment partie Rio et Sao Paulo.

Le projet de création d’une nouvelle capitale à l’intérieur des terres avait pour but de mieux répartir les richesses et la population, largement concentrées sur les côtes. Ce projet a été initié par le Président Juscelino Kubitschek et a vu le jour notamment grâce au génie des architectes Oscar Niemeyer et Lucio Costa, deux disciples de Le Corbusier.

Brasilia est aujourd’hui la quatrième ville la plus peuplée au Brésil derrière le trio Sao Paulo, Rio de Janeiro et Salvador de Bahia.

Brasilia peine à attirer les voyageurs…sauf ceux intéressés par son architecture moderne !

Brasilia

Canberra en Australie 🇦🇺

Si les premières habitations modernes sont sorties de terre au milieu du 19ème siècle, le site de Canberra fut occupé par des populations aborigènes depuis la nuit des temps (au moins 21 000 ans avant vous savez qui !). Au fur et à mesure que la population européenne augmentait, celle des Aborigènes diminuait principalement par suite de maladies comme la variole ou la rougeole.

Alors que Sydney et Melbourne se disputaient le titre de capitale fédérale de l’Australie, un compromis fut trouvé, à savoir : choisir une ville située à plus de cent kilomètres de Sydney et faire de Melbourne la capitale provisoire le temps que la nouvelle capitale soit construite. Canberra fut choisie en 1908, la ville nouvelle fut inaugurée en 1913 et le gouvernement s’installa officiellement en 1927 dans l’imposant Parlement, flambant neuf.

Canberra, 425 000 habitants de nos jours et septième ville la plus peuplée d’Australie, n’est pas l’étape privilégié des backpackers en Working Holiday malgré des mémoriaux, des musées, des jardins botaniques et même un zoo.

Canberra.

Ottawa au Canada 🇨🇦

Ottawa a été désignée capitale du Canada le 31 décembre 1857 par la reine Victoria. Pourtant, la ville ne partait pas favorite. Un conflit opposait les grandes villes que sont Montréal, Toronto et Québec qui souhaitaient toutes devenir capitale de cette colonie britannique située outre-Atlantique.

Ottawa fut choisie grâce à sa situation géographique centrale, sur la frontière entre le haut-Canada à majorité francophone et le bas-Canada à majorité anglophone. Aussi, il fallait éviter que la capitale soit trop proche de la frontière américaine, comme c’est le cas de Toronto, pour les protéger d’une éventuelle attaque américaine. En 1859 les travaux du Parlement débutèrent sur une colline bucolique, offrant une vue splendide sur la rivière des Outaouais. La colline du Parlement est aujourd’hui le spot incontournable de toute visite touristique dans ce qui est aujourd’hui la quatrième ville la plus peuplée du Canada.

Si Ottawa est aujourd’hui une ville d’intérêt touristique, c’est grâce à sa situation géographique exceptionnelle en bord de rivière, à respectivement 2 et 4 heures de route de Montréal et Toronto. C’est aussi grâce aussi à ses musées, ses galeries d’arts, ses festivals et enfin grâce à sa proximité avec de jolis parcs nationaux (Papineau-Labelle, Laurentides, Algonquin).

Le Parlement d’Ottawa, au bord de la rivière des Outaouais.

New Delhi en Inde 🇮🇳

Delhi a longtemps été en concurrence avec Calcutta pour le titre de capitale de l’Inde. Officiellement, la capitale de l’Inde n’est pas Delhi, mais New Delhi, une ville nouvelle située dans le territoire de Delhi.

Delhi était la capitale du sultanat musulman de Delhi de 1206 à 1536 puis de l’empire moghol de 1649 à 1857, juste avant l’installation du régime colonial britannique (1858-1947) qui instaure deux capitales. La ville de Shimla, située à 2 205 mètres d’altitude sur les contreforts de l’Himalaya, fut la capitale estivale tandis que Calcutta, sur le Golfe du Bengale, fut choisie comme capitale hivernale. Or, en 1911, le roi George V décida de remplacer Calcutta par Delhi car elle dispose d’une situation géographique plus centrale, permettant d’administrer plus facilement le Raj britannique.

New Delhi a été aménagé après la Première Guerre Mondiale et obtient le titre de capitale de l’Inde en 1931. Elle est située dans le territoire de Delhi, 30 millions d’habitants selon l’ONU et deuxième métropole mondiale derrière Tokyo.

Touristiquement parlant, le territoire de Delhi est abondement fréquenté grâce notamment à ses 3 sites classés au patrimoine mondial de l’Unesco : le Palais-fort de Shahjahanabad, symbole de l’indépendance de l’Inde, la tombe de l’empereur moghol Humâyûn et le minaret Qûtb Minâr.

La tombe de l’empereur moghol Humâyûn

Rabat au Maroc 🇲🇦

Rabat fait partie des villes impériales du Maroc au même titre que Fès, Marrakech et Meknès. Ce sont des villes qui ont été désignées comme capitale à diverses époques par différents monarques issus des dynasties marocaines.

C’est à Fès que le traité franco-marocain instaurant le Protectorat français au Maroc est signé en 1912. Moins de trois semaines après la proclamation, d’importantes émeutes éclatent dans la région. Les autorités déplacent donc la capitale à Rabat même si Fès reste un important lieu de résidence royale et un centre culturel, politique et économique de premier plan.

Une fois l’indépendance du Maroc acquise en 1956, le sultan maintient Rabat comme capitale.

De nos jours, Rabat, 580 000 habitants, est la 7ème plus grande ville du pays derrière Casablanca (3,5 millions), Fès (1,2 million), Tanger (1 million), Marrakech (1 million), Salé (900 000) et Meknès (630 000).

D’un point de vue touristique, Rabat est la septième ville la plus visitée du pays derrière la locomotive Marrakech, Essaouira, Casablanca, Agadir, Fès et Tanger. On y vient pour découvrir la kasbah des Oudayas, le jardin d’Essais, la médina, les remparts et portes almohades, le site archéologique du Chellah, la mosquée Hassan, le mausolée Mohammed-V et le quartier habous de Diour Jamaâ.

Washington aux Etats-Unis 🇺🇸

C’est en 1800 que Washington est choisie comme capitale des Etats-Unis. A l’époque, il n’y avait d’ailleurs que 17 Etats, la Louisiane n’avait pas encore été vendue par la France et la vice-royauté espagnole contrôlait encore l’ouest et le sud du futur pays.

Avant 1800, le Congrès américain se réunissait à tour de rôle dans différentes villes de la côte est, notamment Philadelphie (première ville à avoir accueilli le congrès et candidate au titre suprême) mais aussi sa concurrente New York. Pour ne pas froisser les velléités des différents Etats, ceux du sud favorable à l’esclavage et ceux du nord souhaitant l’abolir, il fut décidé de créer un distrit, minuscule, dans une zone marécageuse entre les Etats du Maryland et de la Virginie. Ainsi fut créée la ville de Washington -du nom du Premier Président américain- dans le district de Columbia.

Peu peuplée durant la première moitié du 19ème siècle, ce n’est qu’à la fin de la guerre de Sécession qu’elle acquiert sa légitimité en tant que capitale, devenant le symbole de l’unité retrouvée.

Washington (700 000 habitants) est la vingtième ville la plus peuplée des USA et la huitième la plus visitée (2 millions de touristes internationaux), loin derrière New York et ses 8 millions d’habitants et ses 10 millions de touristes. Le Parc du Capitole et la White House sont les principaux sites touristiques de la capitale.

Bonus 1 : En Argentine, la capitale a failli changer

La Plata et Viedma, deux anciennes concurrentes de Buenos Aires

La Plata, située à une cinquantaine de kilomètres au sud du centre-ville de Buenos Aires, a été créée en 1882 en tant que capitale régionale deux ans après que Buenos Aires fut érigée en capitale fédérale de l’état argentin.

La Plata, 750 000 habitants, est toujours aujourd’hui la capitale de la province de Buenos Aires. Comme convenu, Buenos Aires est « indépendante » et dispose d’un statut spécifique et unique de « cité autonome ». Sont donc gérées depuis La Plata, les banlieues du Grand Buenos Aires, la Pampa et la côte atlantique, notamment les stations balnéaires de Mar del Plata et de Bahia Blanca.

L’architecture moderne de La Plata

Plus au sud, Viedma et sa voisine Carmen de Patagones, deux villes séparées par le Rio Negro, auraient pu accéder au rang de capitale argentine. C’était en tout cas le souhait du Président Raul Alfonsin en 1986 dans le cadre de son Projet Patagonie. Son objectif était de séparer les pouvoirs économiques et politiques, tous concentrés à Buenos Aires, de développer les investissements économiques dans l’intérieur du pays et de résoudre le problème démographique. Le projet rencontra une vive opposition au Sénat et sera abrogé dès l’accession au pouvoir du Président Menem en 89.

Aujourd’hui, Viedma est une petite ville de 50 000 habitants. Elle est considérée comme la porte d’entrée de la Patagonie.

Carmen de Patagones au bord du Rio Negro, photographiée depuis Viedma.

Bonus 2 : Pourquoi c’est Berne la capitale de la Suisse ?

Réponse avec le journaliste David Castello-Lopes.

5/5 - (1 vote)

0 commentaire

laisser un commentaire