1. Accueil
  2. Mon Expat
  3. Informations pratiques Expats
Le blog du voyage by Chapka

Le marché de l’emploi en Australie décrypté par Australiance

Vous aussi vous rêvez de l’aventure australienne ? Aujourd’hui, nous vous présentons Leo Denes, fondateur d’Australiance, notre partenaire en matière d’expatriation en Australie depuis 2011. Dans cette interview, il nous parle du marché du travail en Australie et nous donne quelques conseils et astuces pour rechercher un emploi en Australie.

logo australiance

Comment décririez-vous le marché de l’emploi en Australie ? 

De manière générale, le marché de l’emploi en Australie est plus fluide qu’en France. Cela s’explique principalement par un droit du travail moins restrictif pour les entreprises comme pour les salariés : par exemple, le préavis est d’1 mois en Australie contre 3 mois en France. Bien que le taux de chômage actuel reste faible (autour de 6%), il a augmenté depuis mon arrivée en Australie en 2007 où il était inférieur à 5% (taux de 4.2%). Cependant, l’Australie a 25 années consécutives de croissance derrière elle et un marché du travail proche du plein-emploi !

Maintenant, il ne suffit pas de monter dans un avion et d’arriver en Australie pour être embauché le lendemain… Loin de là ! Au cours des 5 dernières années, j’ai coaché individuellement plus d’une centaine de Français qui avaient entre 20 et 50 ans et je dirais qu’il faut en moyenne 3 semaines pour trouver un petit boulot (type vendeur dans un magasin ou serveur), 1 à 2 mois pour trouver un CDD mais plutôt 3 à 6 mois pour trouver un travail permettant d’obtenir un visa de plus longue durée (le fameux « sponsorship » ou visa 457).

En revanche, il est souvent très difficile d’obtenir un stage en Australie (même peu ou pas rémunéré) car peu d’entreprises proposent des stages – c’est un concept très Européen !

En terme de profils, les plus recherchés par recruteurs et employeurs sont les acheteurs (« procurement »), les consultants en stratégie et  en transformation (« management consultant »), les ingénieurs informatiques (« Software engineer », « Rugby on rail developer »),  et les spécialistes du digital marketing (SEO, CRO, SEM).

Nous avons lancé une initiative pour permettre aux Français d’être chassés par certains recruteurs, accessible sur notre page : Offres d’emploi en Australie .

En revanche, pour les profils purement marketing, la recherche de travail peut être plus difficile car les entreprises recherchent des candidats qui connaissent déjà le marché australien.

On dit qu’il est de plus en plus compliqué de trouver un travail en Australie. Etes-vous d’accord ?

Je dirais que c’est relativement vrai. Je rajouterais aussi que les médias français ont tellement parlé de « l’eldorado australien » que de plus en plus de jeunes Français avec différents degrés de compétences, de qualifications et surtout de préparation arrivent avec un Working Holiday Visa et se rendent compte une fois sur place que les employeurs australiens n’attendaient pas qu’eux !

Pas de secret pour décrocher sa première expérience professionnelle en Australie : motivation, capacité à faire des sacrifices pour saisir sa chance et approche constructive de la recherche d’emploi ! Les perspectives à moyen et long terme en Australie me semblent meilleures en Australie qu’en France.

Citation de Pelé

 

Comment faire ses recherches d’emploi ?

Nous sommes de grands avocats du réseau Linked IN qui est très utilisé en Australie. Bon nombre de Français que nous coachons n’ont pas de profil Linked In, pas de CV aux normes australiennes, pas de connaissance des entreprises australiennes dans les secteurs d’activité qui peuvent les intéresser.

Voilà 3 choses par lesquelles vous pouvez commencer. Vous pouvez retrouver des informations gratuites liées à la recherche d’emploi en Australie sur notre site ainsi que des offres de coaching professionnel pour vous aider à orienter vos recherches, vous donner des contacts sur place, vous aider à faire votre CV australien, votre lettre de motivation et à préparer vos entretiens.

Faut-il un bon niveau d’anglais ?

Oui ! Enfin pour des petits boulots comme effectuer des inventaires dans des hangars, plonger chercher des perles ou ramasser des fruits (« fruit picking »), parler couramment anglais n’est pas forcément nécessaire. En revanche, pour travailler dans une PME ou une grande entreprise, une excellente maîtrise de l’anglais est requise, à l’écrit comme à l’oral. Trop de Français ont tendance à l’oublier et passent un an en Working Holiday Visa entre Français sans considérer la progression en anglais comme une priorité. D’ailleurs, un bon résultat au test d’anglais IELTS est désormais obligatoire pour l’obtention d’un sponsor et même pour la plupart des diplômes universitaires.

Là aussi, Australiance a identifié des formules de coaching pour vous aider à progresser en anglais en vue des entretiens.

N’hésitez pas à consulter également nos conseils pour améliorer votre prononciation en anglais sur LinkedIn, un domaine dans lequel les Français sont généralement mauvais… notamment à cause de notre système d’apprentissage des langues et de « l’exception culturelle » française : les films étrangers au cinéma ou à la télé sont doublés en français.

Comment se passe un entretien d’embauche en Australie ?

La plupart du temps, l’entretien d’embauche commence dès le 1er appel téléphonique des Ressources Humaines qui cherchent à valider certains critères comme le type de visa du candidat, ses exigences salariales, ses disponibilités pour un entretien etc.

Ensuite, le processus peut varier selon le type de métier. Parfois, on vous demande de préparer un « case study » – soit à l’avance soit pendant l’entretien pour vous mettre en situation et tester votre capacité d’analyse. Enfin, il n’est pas rare que le processus de recrutement comporte un « coffee catch-up » ou « drink » ; une façon informelle pour votre futur employeur ou collègue de juger s’il aura plaisir à travailler avec vous et d’évaluer ainsi votre « cultural fit ».

Dans les bureaux d'Australiance

Quels sont les qualités appréciées par les employeurs en Australie ?

Les Français sont généralement vus comme de bons professionnels, attentifs aux détails, qui aiment le travail bien fait et n’hésitent pas à travailler tard quand cela est nécessaire. Notre sens critique est apprécié mais il faut faire attention à ce qu’il ne soit pas en contradiction avec l’état d’esprit positif et la « work/life balance » à l’australienne.

Comment Australiance peut nous aider dans nos recherches d’emploi ?

Australiance peut vous aider jusqu’à un an avant votre départ afin que vous arriviez dans les meilleurs conditions et que vous trouviez un emploi au plus vite.

Vous pouvez d’ores et déjà nous contacter via notre site pour nous faire part de votre projet d’expatriation en Australie et nous vous ferons une réponse personnalisée dans les plus brefs délais.

De plus, si vous disposez d’un CV en anglais, vous pouvez compléter ce court formulaire de recherche d’emploi en Australie et nous rajouterons votre CV à notre base de données. Nous vous contacterons alors si nous entendons parler d’une offre correspondant à votre profil.

Un dernier conseil pour la route ?

Partir travailler en Australie est une décision qui nécessite d’être mûrement réfléchie ! Cela signifie aussi que vous allez dire au revoir à vos proches pour une durée indéterminée. Vous vivrez à presque 20 000 km d’eux avec 8 à 10 heures de décalage horaire. Certes, c’est une incroyable expérience qui va vous ouvrir l’esprit, les horizons et vous donner des atouts pour le reste de votre vie… Mais réfléchissez bien, car l’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs !

Alors si vous souhaitez rejoindre les 100 000 Français qui ont déjà choisi de vivre en Australie (dont 26 000 Working Holiday Visa), suivez Australiance sur les nombreux réseaux sociaux pour profiter de ses services et vous faire une idée de la vie qui vous attend down under !

LinkedIn / Facebook / Twitter / Instagram / Australiance TV sur Youtube

A bientôt ?!

Merci beaucoup à Léo d’Australiance pour son analyse du marché du travail Australien et ses conseils avisés. Vous l’avez compris, trouver un emploi en Australie, c’est possible mais il faudra bien se préparer 🙂 . En tout cas, si vous avez besoin de conseils pour votre expatriation en Australie n’hésitez pas à les contacter, ils seront ravis de vous aider dans vos démarches.


Présentation d’Australiance 

L'équipe Australiance

Australiance est une start-up fondée en 2010. Sa mission est d’accompagner des entrepreneurs, des expatriés, des jeunes diplômés et étudiants dans leur insertion professionnelle en Australie.

Mon ambition est de centraliser sur un même site web à la fois de nombreux conseils tirés de mon expérience professionnelle australienne (plus de 8 ans !), mais également de recenser différents prestataires de services de qualité liés à l’expatriation et la création d’entreprise en Australie.

Australiance est composée d’une équipe présente à Sydney et en France, et embauche régulièrement des stagiaires d’école de commerce et d’ingénieur françaises. Australiance dispose également d’un board d’une douzaine d’expatriés et entrepreneurs vivant en Australie depuis au moins 5 ans et exerçant des métiers variés. Cette diversité permet de conseiller des entreprises internationales ou des individus de façon personnalisée et pertinente, quel que soit leur domaine d’activité.

Sur les 5 dernières années, Australiance a également développé un réseau d’experts australiens et internationaux afin d’offrir des services compétitifs et variés comme les cours d’anglais, le conseil en immigration, le coaching professionnel, le conseil en implantation d’entreprise, l’hébergement, les comptes bancaires etc.

Découvrez notre marketplace de services à l’expatriation pour vous en rendre compte !

Australiance organise également de nombreux événements, notamment en collaboration avec les institutions françaises locales comme la Chambre de Commerce Franco-Australienne (FACCI), l’Alliance Française de Sydney ou le réseau des Anciens d’école de commerce (French Business School Alumni in Australia). Ces événements permettent aussi bien de faciliter l’intégration professionnelle et sociale des nouveaux arrivants que de donner rapidement de la visibilité aux entreprises nouvellement implantées en Australie.

 

Le marché de l’emploi en Australie décrypté par Australiance
Notez cet article

1 commentaire

Tous Droits Réservés
Tous Droits Réservés

12 décembre 2016

Un post utile pour connaître les différences entre l'IELTS, le TOEFL et le TOEIC
http://www.tous-droits-reserves.com/ielts-toeic-toefl-differences.html

Répondre

laisser un commentaire