1. Accueil
  2. Mon tour du Monde
  3. Préparatifs Tour du Monde
Le blog voyage by Chapka

Comment assurer la scolarisation des enfants en tour du monde ?

Chez Chapka Assurances, nous sommes proches de nos assurés et nous communiquons souvent avec ceux qui tiennent un blog de voyage ou qui racontent leurs péripéties sur les réseaux sociaux.

A ceux qui effectuent des tours du monde avec des enfants, nous leur avons demandé s’il était facile de voyager avec des enfants et comment ils s’organisaient pour assurer leur scolarisation. Voici leurs réponses :

Est-ce facile de voyager avec des enfants ?

Ce qui ressort des entretiens que nous avons réalisé avec les blogueurs, c’est que voyager avec des enfants est très simple et encore plus facile qu’en couple car cela permet de nouer plus facilement le contact avec les locaux.

Voyager avec enfants, ça change la vision du voyage. « C’est très enrichissant d’avoir leurs points de vue. Ils ont un regard différent du nôtre sur les sites que l’on visite, les gens qu’on rencontre » selon Gwen et François du blog De Glutenized Travellers.

Et si voyager avec des enfants était-il plus sûr ? « La famille, c’est une notion internationale. Même une personne mal intentionnée réfléchira à deux fois avant d’attaquer une famille » annonce Michaël du blog La vie devant, les kilomètres derrière. « Nous ne nous sommes pas limités à cause d’eux dans le choix des pays. Si l’on trouve un pays dangereux pour eux, on le trouvera également pour nous » ajoutent Alice et Fred du blog Les Petits Voyageurs. « Ils s’adaptent à tout et sont beaucoup plus résistants qu’on ne le pense » pour Gwen et François.

Cependant, il faut adapter le voyage à leur rythme, en limitant les longues marches, en faisant des pauses dans les parcs à jeux ou en allant au cinéma par exemple. « Les enfants en bas-âge impactent l’énergie des parents, on a donc aussi besoin de repos. Ainsi, nous avons décidé de faire des activités chacun de notre côté, en décalé. Fred part faire des treks tandis que je garde les enfants et moi je pratique le yoga » explique Alice (Les Petits Voyageurs).

« Il arrive aux enfants de vouloir rentrer en France pour retrouver leurs repères et leur quotidien rassurant. Pour pallier provisoirement le manque, on appelle régulièrement la famille, les cousins et les copains via Whatsapp ou Skype » expliquent Leila et Nicolas (Par 4 chemins).

Attention tout de même car voyager avec un enfant a aussi un coût financier non négligeable. « Nous pensions que le voyage d’un enfant reviendrait moins cher que celui d’un adulte. Si on excepte quelques rares endroits comme les temples d’Angkor où les moins de 12 ans ne payent pas, le reste du temps les tarifs sont quasiment les mêmes que pour les adultes » selon la famille Gourm’trotters.

Comment assurer la scolarisation des enfants en tour du monde ?

C’est un sujet sensible pour les parents voyageurs. En effet, en emmenant vos enfants en tour du monde, il est probable que vous vous fassiez (mal) jugés par votre entourage : familles, amis, autres parents d’élèves et membres de l’académie. Mais qu’importe, c’est votre choix et vous avez évidemment le droit de vous lancer dans cette belle aventure !

La première chose à faire est de prévenir l’académie et la mairie que vous allez vous-même assurer la scolarisation de vos enfants pendant votre tour du monde.

Il faut avant tout trouver un équilibre entre voyage et scolarisation. « Nous nous efforçons de travailler régulièrement. Essentiellement les maths et le Français. On considère que l’ouverture suscitée par le voyage couvre les autres matières. Les enfants participent également à la rédaction du blog. Mais les créneaux scolaires ne sont jamais supérieurs à deux heures » annoncent d’emblée Estelle et Yves (la famille Gourm’trotters).

Il faut adapter les cours au voyage. « C’est tellement passionnant d’apprendre le fonctionnement d’un volcan au bord d’un cratère au Costa Rica, de découvrir les civilisations précolombiennes au pied d’une pyramide maya, de travailler le relief dans la cordillère des Andes. Au bout de trois mois passés en Amérique latine, les progrès en espagnol sont considérables » se félicitent Leïla et Nicolas (Par 4 chemins). « Nous visitons de nombreux musées, et cela fait 100% parti du programme éducatif. Nous exigeons une présence et un intéressement total de nos enfants lors de ces visites » ajoute Michaël (La vie devant, les kilomètres derrière).

Si possible, restez en contact avec la classe de vos enfants. « Nous avons la chance d’être suivis par l’école des enfants dont la super équipe pédagogique a tout de suite adhéré à notre projet de voyage » expliquent Leïla et Nicolas (Par 4 chemins). « On essaie de s’adapter. Quand ils parlent du système solaire, on regarde un épisode de « C’est pas sorcier » sur Youtube, on dessine des planètes et on planifie une visite de l’observatoire local dans notre circuit » ajoutent Gwen et François (De Glutenized Travellers).

La scolarité entre parents et enfants crée parfois des tensions au sein de la famille. « Il faut accepter que ces derniers ne se comportent pas vraiment comme des élèves puisque nous ne sommes pas des instituteurs » explique la famille Gourm’trotters. Il faut donc apprendre à gérer ces tensions.

Découvrez les formations du CNED

Le Cned est un établissement public à caractère administratif placé sous tutelle du Ministère de l’Education Nationale. Il propose au choix :

  • la formation complète, conforme au programme officiel et qui comprend toutes les matières. Les cours du Cned sont envoyés par courrier avant le départ ou sont publiés directement en ligne (ce qui implique de voyager dans des zones avec du wifi). Les devoirs sont évalués par des professeurs assermentés par l’Education Nationale. Une notification de passage en classe supérieure sera adressée à la fin de l’année.
  • une formation à la carte, où l’élève ne suit que quelques matières. En règle générale, il s’agit du français et des mathématiques. Le passage en classe supérieur est soumis à la validation de l’académie.

Ces formations ont un coût qui varie selon l’âge et la formule choisie (plus ou moins 500 € en règle générale). Faites un devis auprès du Cned.

Il est possible de se procurer facilement les cours du Cned gratuitement sur internet. Sans inscription auprès du Cned, cela signifie que les parents se chargent intégralement de l’instruction des enfants. Le passage en classe supérieur n’est pas assuré.

Vous pouvez opter pour des formations d’enseignement à distance et privées telles que le Cours Hattemer, le Cours Legendre, le Cours Saint-Anne, etc. Les formules sont forcément plus coûteuses (entre 500 et 2000 € pour une année complète). L’avantage, c’est que les inscriptions se font tout au long de l’année et que vos devoirs peuvent être corrigés en juillet et en août contrairement à l’offre proposé par le Cned. Vérifiez bien qu’un certificat de scolarité officiel soit délivré.

Comment assurer la scolarisation des enfants en tour du monde ?
5 (100%) 1 vote[s]

0 commentaire

laisser un commentaire