1. Accueil
  2. Mon Expat
  3. Informations pratiques Expats
Le blog voyage by Chapka

5 conseils pour bien préparer votre expatriation au Canada

Vous vous apprêtez à débarquer au Canada avec un visa vacances-travail, dans le cadre d’un cursus universitaire, d’un stage ou d’une expérience au pair ? Quelle belle initiative ! Cependant, parce qu’un voyage se prépare en amont, nous avons décidé de vous donner 5 conseils afin de vous installer sereinement au Canada.

Commencez à réseauter pour trouver un emploi au Canada

Vous cherchez un job pour financer votre voyage ou vos études ? Il faut commencer à chercher avant de vous envoler vers le Canada. Aussi incroyable que cela puisse paraître, au Canada, 80 % des offres d’emploi ne sont pas publiées sur internet. Pour recruter, les employeurs utilisent la technique du réseautage ou du « bouche à oreille ». Se construire un réseau depuis la France n’est pas simple, voilà pourquoi il faut s’inscrire sur LinkedIn, s’abonner aux groupes, réseaux et fils d’actualité de votre secteur d’activité.

Sur place, n’hésitez pas à prendre un petit job (serveur, vendeur) ou à faire du bénévolat dans l’attente d’un emploi plus en accord avec vos objectifs professionnels. Cela montrera votre détermination. Participez aux événements associatifs de votre quartier, allez à la rencontre des gens, demandez des conseils, cela ne peut être que constructif.

Plus que les diplômes, ce qui compte pour les employeurs canadiens, c’est l’état d’esprit et la motivation !

Attention : dans un CV canadien, on ne met pas sa photo, ni son âge, ni sa situation civile !

Renseignez-vous sur les logements au Canada

Avant de venir au Canada, commencez à sonder l’état du marché de location immobilière, surtout si votre budget est limité.

Ceux qui arrivent au Canada en tant qu’au pair n’ont pas à s’inquiéter de cette problématique (logement en famille d’accueil).

Ceux qui viennent avec un visa Working Holiday ont la chance de pouvoir s’installer partout, notamment dans des villes beaucoup moins chères que Toronto, Vancouver et Montréal et qui présentent également des intérêts tant sur le plan touristique qu’au niveau des opportunités professionnelles. Vous avez aussi l’option d’acheter un van et de parcourir le pays. Soyez curieux et aventureux !

Pour les étudiants dans les grandes villes, on vous conseille d’opter pour les colocations. Certains sites sont très utiles comme Kijiji, Craigslist ou LesPac.

Il convient aussi de prendre des précautions, notamment sur la thématique du chauffage ! Avec le rude hiver canadien, renseignez-vous pour savoir si le chauffage est compris dans le prix de la location.

Montréal.

Ouvrez un compte bancaire chez Desjardins

Desjardins, 1er groupe financier coopératif au Canada, offre une large gamme de produits adaptés aux nouveaux arrivants au Canada. Il existe d’ailleurs un Bureau de représentation à Paris depuis 2012 pour accompagner les personnes désirant vivre au Canada.

Dans les outils offerts par Desjardins, on retrouve :

  • Le guide « s’installer, étudier et travailler au Canada », idéal pour préparer son départ au Canada.
  • L’ouverture d’un compte bancaire à distance avant le départ de manière simple et gratuite qui permet de transférer ses fonds avant son arrivée.
  • Des conseils pour l’immigration, l’immobilier, les placements financiers, l’assurance, la téléphonie.
  • Un programme de conférences gratuites « la Cabane Desjardins », qui a lieu, environ une fois par mois, à la Maison des Étudiants Canadiens de la Cité internationale universitaire de Paris (14ème arrondissement) et sur Facebook Live.

Il y a notamment une offre pour les étudiants étrangers avec :

  • Un forfait mensuel gratuit avec transactions illimitées.
  • Une carte de débit gratuite.
  • Une carte de crédit sans frais annuels.
  • Avantages et rabais exclusifs pour les membres Desjardins.

Plus d’informations sur l’assurance spéciale étudiante sur le site internet.

N’hésitez pas à envoyer un mail à accueil.nouveaux.arrivant@desjardins.com pour obtenir des infos.

Souscrivez une assurance santé

Les frais de santé sont très chers au Canada, d’autant plus que les prix sont fixés librement par les praticiens. Une consultation au service des urgences hospitalières dépasse rapidement les 500 dollars canadiens (345 € environ). Dans les cliniques privées, c’est encore plus cher ! La solution la plus économique, c’est de se rendre dans une clinique publique, sans rendez-vous et très (très, très) tôt le matin. Les prix peuvent varier de 25 à 150 dollars canadiens et comme partout, il faut payer avant même de rencontrer le médecin !

Les étudiants Français au Québec peuvent profiter d’une couverture médicale, la RAMQ, régie d’assurance maladie québécoise. Cependant, cette assurance plutôt complète d’un point de vue médicale ne comprend pas les garanties de rapatriement en France en cas d’urgence, de décès d’un parent, d’interruptions d’études, etc. Ces garanties supplémentaires, vous les obtenez en souscrivant au contrat Cap Student (à souscrire si vous étudiez en Ontario, Colombie-Britannique et dans les autres régions canadiennes !)

Les personnes qui partent en visa Working Holiday Visa Canada doivent obligatoirement souscrire un contrat d’assurance privé couvrant à minima l’assistance-rapatriement, les frais médicaux et d’hospitalisation et la responsabilité civile. On vous propose donc le Cap Working Holiday. Sur ce contrat, les frais de santé sont remboursés à 100 %, en illimité et sans franchise pour les événements soudains et imprévisibles.

Une assurance santé pour être au pair au Canada : Cap Au Pair.

N’achetez aucun vêtement chaud avant votre arrivée au Canada

Pour finir sur une note légère, sachez que malgré le rude hiver canadien, rien ne sert d’aller dévaliser les boutiques en pulls, doudounes et passe-montagnes. Ça vous permettra déjà d’éviter de payer des excédents de bagages. Notre conseil, c’est de voyager léger et de se procurer des affaires d’hiver directement au Canada. Là-bas, les vêtements, manteaux et chaussures en tête de liste, seront bien plus adaptés !

On vous souhaite une bonne installation au Canada !

0 commentaire

laisser un commentaire