1. Accueil
  2. Ma venue en France
  3. Conseils pour étudier en France
Le blog voyage by Chapka

La sécurité sociale des étudiants étrangers en France

Vous êtes étranger et vous venez de vous inscrire dans un établissement d’enseignement supérieur français ? Vous devez désormais vous affilier à la sécurité sociale française. Il faut savoir que l’affiliation à la sécurité sociale est gratuite et obligatoire pour tous les étudiants en France, qu’ils soient français ou étrangers. On vous en dit plus ci-dessous

Comment s’inscrire à la sécurité sociale française ?

Vous êtes étudiant européen

Si vous venez d’un pays de l’Union européenne, de Suisse, de Norvège, d’Islande, du Liechtenstein, d’Andorre ou de Monaco et que vous avez une carte européenne d’assurance maladie (CEAM), vous n’avez pas besoin de vous inscrire sur le site Ameli. Si vous ne disposez pas de la CEAM, vous devez vous inscrire sur le site Ameli (voir les démarches ci-dessous).

Pour réaliser les démarches avant votre arrivée en France, remplissez le formulaire S1. C’est un document portable qui se demande avant de partir, auprès de l’organisme de santé où vous êtes affilié. Il vous permet de vous inscrire à la sécurité sociale en France. Le formulaire S1 concerne uniquement les citoyens des pays de l’UE/ EEE/ Suisse.

Vous êtes un étudiant non-européen

Vous devez demander votre affiliation à la sécurité sociale française en vous inscrivant sur le site Ameli. On vous demandera les informations suivantes :

  • Etat civil : nom, prénoms, date et lieu de naissance. Une traduction sera demandée.
  • Adresse e-mail, adresse postale en France et numéro de téléphone.
  • Passeport
  • Titre de séjour.
  • Copie intégrale de l’acte de naissance (pièce établie avec le consulat)
  • Une attestation de scolarité pour l’année en cours.
  • Un relevé d’identité bancaire (IBAN)

Une fois tous les documents récoltés, on vous attribuera un numéro de sécurité sociale (NIR). Il vous permettra d’ouvrir un compte personnel sur le site Ameli. Vous pourrez ainsi demander une carte vitale en fournissant 2 pièces justificatives : une pièce d’identité et une photo d’identité récente.

A votre première consultation médicale, n’oubliez pas de déclarer un médecin traitant.

Avec un visa long séjour temporaire (VSL-T), vous obtiendrez un numéro de sécurité sociale provisoire. Avec un visa long séjour valant titre de séjour (VLS-TS), vous obtiendrez un numéro définitif.

Le tarif des consultations médicales en France

Les tarifs annoncés ici sont donnés à titre indicatif. Ils peuvent varier selon la durée de prise en charge, le nombre d’actes pratiqués, la zone géographique, le statut des centres de santé (public, privé), etc.

  • Consultation chez un médecin généraliste : 23 €
  • Consultation du médecin à votre domicile pour cause justifiée : à partir de 33 € en journée et à partir de 45 € la nuit ou les jours fériés.
  • Consultation chez le dentiste : 23 €.
  • Examen simple chez le dentiste : 30 €.
  • Examen chez le dentiste avec radiographies : à partir de 42 €.
  • Séance de kiné : à partir de 16 € pour trente minutes.
  • Journée d’hospitalisation : cela dépend de votre état, du type d’établissement et de la zone géographique.

Comment vous rembourse la sécurité sociale française ?

La Sécurité sociale rembourse en moyenne 60% des dépenses de maladie. Voici un récapitulatif :

  • Consultation d’un médecin généraliste : 70 % remboursés. Une participation forfaitaire de 1 € est également retenue par l’Assurance Maladie et restera à votre charge car la mutuelle ne peut pas la rembourser.
  • Chirurgien-dentiste : 70 % remboursés.
  • Kiné : 60 % remboursés (plus franchise médicale de 0.50 €)
  • Hospitalisation à l’hôpital ou à la clinique privée conventionnée : 80 % remboursés.
  • Les frais d’hospitalisation : 80 % remboursés.
  • Les médicaments : entre 0 et 100 % remboursés selon l’importance et le coût des médicaments.

A côté de ce système obligatoire, des mutuelles privées permettent de rembourser le reste à charge. Vous êtes dans l’obligation d’en souscrire une.

Les sommes restantes peuvent être prises en charge par votre mutuelle ou votre complémentaire santé.

0 commentaire

laisser un commentaire