1. Accueil
  2. Mes études à l'étranger
  3. Spécial jeunes au pair
Le blog du voyage by Chapka

Zoom : Partir au Pair ! Numéro 3 !

Continuons notre série de témoignages sur l’expérience des jeunes au pair par Beverly, 19 ans, qui a quitté la France pour le Canada, vous pouvez également suivre son quotidien sur son blog

Comment s’est déroulée l’organisation du départ ?

L’organisation a été très rapide car ce n’était pas prévu que je trouve une famille aussi vite.Je ne me souviens plus vraiment de la date précise ou j’ai eu ma réponse positive mais il me semble que j’ai eu entre 1 à 2 mois pour faire tous les papiers, passeport, permis de conduire international, visite médicale, achat du billet d’avion… Très stressant, surtout qu’on a découvert 3 semaines avant que j’avais un problème de thyroide, pas très grave mais c’était embêtant d’apprendre ça à quelques jours du départ.

Comment vous êtes vous adaptée sur place ?

Une fois sur place on doit s’adapter à une nouvelle culture, un nouvel environnement, un dépaysement, une nouvelle famille, une nouvelle vie… Et je pense m’être très bien adaptée dès le départ car pour moi c’était presque naturel. C’est la vie que j’attendais depuis tellement longtemps ! Encore une fois je n’en reviens toujours pas de la perfection de ce pays ! On ne peut pas avoir de mal à s’adapter ! Et les gens autour de vous sont là pour vous rassurer rien qu’en vous disant bonjour dans la rue avec un grand sourire. Pour moi c’était naturel. En France je survivais, ici je revis.

Comment ça se passe dans votre famille d’accueil ?

Très bien ! Même si au début c’était un peu dur car mes hosts ce sont disputés et j’ai pu entendre que ma host disait à mon host que son problème c’est qu’il ne voulait pas de au pair. A partir de ce moment je me suis dit qu’il ne m’appréciait pas. Et au jour d’aujourd’hui ? on s’entend super bien ! Mais on a mis du temps, car au début mon host et moi étions très timides l’un envers l’autre et il n’osait pas me parler. Je ne communiquais qu’avec ma host. Mais au fil du temps, j’ai appris à mon host que j’écoutais du rock aussi comme lui et nous avons passé des soirées à se faire écouter nos musiques et parler de tout et n’importe quoi. Maintenant on se taquine, on parle, on rigole ensemble. Il sait que je suis une fille bien et que j’adore rigoler. Donc ça ne peut que aller. Et pour mes premières semaines quand on ne connait pas vraiment le système de la maison c’est dur mais ma host était tellement gentille et patiente que tout a bien fonctionné.

Le plus difficile pour vous au Canada ?

Je pense que le plus dur ici est le manque de la famille. Même si jusqu’à présent, et malgré mes deux mois au Canada, je n’ai toujours pas eu le blues que toutes les au pair ont en général. Et il y aussi peut-être le fait de s’ennuyer et de ne pas pouvoir voyager. Quand on voit le magnifique pays qu’est le Canada, on a qu’une seule envie, c’est de tout découvrir ! Mais être au pair finalement ce n’est pas pour voyager. C’est juste pour s’occuper des enfants et rester dans sa ville. C’est ce qui est assez dur aussi. Mais bon, j’ai choisi de faire fille au pair donc maintenant j’assume !

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes filles qui souhaitent tenter l’expérience ?

De bien réfléchir avant de partir, se poser les bonnes questions: suis-je capable de vivre loin de ma famille ? combien de temps j’ai envie de partir ? Suis-je vraiment capable de m’occuper d’enfants et de m’adapter à tout ce changement ? changer totalement de vie ? La meilleure solution serait de visiter le maximum de blog d’au pair. Là au moins tu auras la vérité sur la vie d’au pair. Mais je conseille à tout le monde cette expérience. Vivre dans une famille canadienne était un rêve pour moi. Et c’est une expérience tellement formidable ! Dans 20 ans je pourrais encore dire que la meilleure expérience que j’ai faite dans ma vie c’est bien celle d’au pair. On est jeune, on doit en profiter ! Et si je peux donner un dernier petit conseil, personnellement je ne regrette pas de ne pas être partie une année entière. Je pense que 6 mois suffisent amplement car je le rappelle encore une fois, être au pair c’est juste s’occuper des enfants, donc rester à la maison. Au bout de 6 mois je pense que tu as fait le tour de ce que tu avais à voir et à faire.

Nous vous conseillons de souscrire au contrat CAP au pair avant votre départ pour une couverture dans le monde entier !

Notez cet article

0 commentaire

laisser un commentaire