1. Accueil
  2. Mes études à l'étranger
  3. Conseils études et stages à l'étranger
Le blog voyage by Chapka

Stage à Montréal : « Mes 4 mois de stage sont les meilleurs de ma vie » !

Comme de nombreux étudiants, vous avez certainement un stage de fin d’année à réaliser. Et pourquoi ne pas le faire à l’étranger ? C’est l’occasion idéale de vous immerger dans une autre culture, de découvrir une autre façon de travailler et de penser . Un stage à Montréal est une expérience inoubliable à vivre au moins une fois dans sa vie.

Lors du lancement de la plateforme Découvrir le monde créée par le ministère de la jeunesse, nous avons rencontré Emmanuelle, une jeune diplômée qui est partie faire un stage de 4 mois au Québec avec notre partenaire l’OFQJ (Office Franco-Québécois pour la Jeunesse).

Elle nous explique en quoi cette expérience était hors du commun et a changé sa vie ! Bienvenue au Québec !

Peux-tu te présenter et nous parler de ton expérience au Canada ?

Je m’appelle Emmanuelle, j’ai 23 ans et je suis assistante de production en cinéma et télévision. Mes 4 mois à Montréal sont les meilleurs de ma vie. J’ai découvert des gens extraordinaires !

Tout a commencé, il y a 2 ans, lors de ma dernière année d’étude où je commençais à voir mes amis partir à l’étranger et d’autres en parler. Je me suis dit : « Et pourquoi pas moi ? »

J’étais d’abord intéressée par les Etats-Unis. Je m’étais même renseignée sur les différents visas qui existent. Puis devant la difficulté d’en obtenir un, j’ai commencé à changer mes projets.

Il y a 1 an, je suis allée au forum « Paris pour l’emploi » et là j’ai découvert l’OFQJ. Comme j’étais en recherche d’emploi, j’ai décidé de faire un stage. Je me suis inscrite à une séance d’information à l’OFQJ. Et en novembre 2014, j’ai commencé à chercher un stage au Québec. J’en ai trouvé un en janvier 2015 puis tout s’est accéléré.  J’ai vu avec mon employeur les différentes étapes et à l’ouverture des quotas, j’ai fait ma demande de visa Stage Coop. Fin avril 2015 je m’envolais à Montréal pour travailler sur le tournage d’un film franco-québécois 🙂 .

Vue du centre ville de Montréal

Vue de Montréal deouis le Mont Royal ! On ne s’en lasse pas ! Crédit photo : Emmanuelle

Pourquoi as-tu choisi de faire ton stage au Canada ?

C’est un pays dont je n’avais pas vraiment entendu parler et pourtant tant de gens y partent pour vivre une expérience unique ! Je me suis renseignée sur le pays et la province du Québec et j’avais hâte de découvrir ce magnifique pays.

Comment as-tu trouvé ton stage ?

J’ai trouvé mon stage en France. Je regardais régulièrement les offres proposées par la banque de stages de l’OFQJ. J’ai acheté un magazine spécialisé dans le cinéma et j’ai vu qu’il y avait pas mal de coproductions avec le Québec et que des films allaient se tourner à Montréal.

J’ai tenté ma chance directement et postulé auprès des sociétés de production montréalaises. Après quelques refus, un directeur de production m’a appelé pour me dire qu’il recherchait une personne pour aider sur un film franco-québécois (autre que le film que j’avais vu dans le magazine). Ma chance pour avoir ce stage fut que j’ai écrit au bon moment.

Quelle était ta mission de stage ?

Pendant mon stage, je travaillais avec l’équipe de production. Elle était composée de Français et de Québécois. C’était vraiment enrichissant car j’ai pu comparer les méthodes de production québécoises par rapport aux méthodes françaises. J’aidais la coordinatrice de production (une Française qui habite à Montréal depuis une quinzaine d’années) et son assistante (une Québécoise).

J’étais en charge d’établir, de faire le suivi et d’archiver les contrats de travail des techniciens, d’archiver les contrats des comédiens, d’aider la coordinatrice à remplir le rapport de production de la journée de tournage précédente, d’aider son assistante pour gérer les voyages des comédiens (vols nationaux ou internationaux). J’ai également eu la chance de pouvoir travailler avec la régie (préparer des documents ou bloquer des rues), aider le comptable ou encore le département des costumes.

Comment as-tu trouvé ton logement sur place ?

Je vivais dans une maison avec terrasse et jardin, en colocation avec 5 autres personnes (2 frères québécois, la copine française de l’un d’eux et un couple de Français). J’ai cherché ma chambre sur la page des logements du site de l’OFQJ et sur kijiji (l’équivalent du bon coin). C’est assez dur de trouver lorsque l’on n’est pas sur place.  Finalement, j’ai trouvé ma chambre par l’intermédiaire de l’OFQJ. La personne avait elle-même fait un stage à Montréal via l’OFQJ deux ans auparavant. Nous nous sommes appelées via skype et elle m’a réservé la chambre.  Ma chambre me coûtait 320CA$ par mois, ce qui équivaut à 216.50€ environ.

Rue de Montréal

Promenade dans les rues de Montréal. Crédit Photo : Emmanuelle

Peux-tu nous parler un peu de la vie quotidienne à Montréal ?

La vie à Montréal est très agréable. Les Québécois sont très gentils et toujours là pour aider.

Je suis arrivée lorsque le printemps et l’été commençaient donc la ville s’est mise à bouger. Il y a des festivals toutes les semaines pendant 3 mois (francofolies, Festival International du Jazz, et bien d’autres encore). Il y a également le concours international de pyrotechnie ou les pique-niques électroniques tous les dimanches. Les magasins sont ouverts tous les jours mais les week-ends ils ferment tôt car ils considèrent que tout le monde a le droit de profiter du week-end.

Qu’as-tu le plus aimé dans la culture canadienne ?

La culture canadienne est très riche car il y a un mixte entre culture française et américaine. C’est tout un environnement bilingue. Les personnes sont très gentilles et très zen. Ils n’ont pas le même rapport aux autres. Ils tutoient beaucoup plus facilement aussi. Enfin, ils sont très fiers de leur pays : il n’est pas rare de voir accroché aux fenêtres ou balcons des drapeaux canadiens ou québécois.

Stade Olympique de Montréal

Le stade Olympique de Montréal. Crédit photo : Emmanuelle

As-tu un souvenir marquant à partager avec nous ?

  1. Ma responsable de stage m’a dit que si je revenais, le temps que je cherche un logement, je pouvais venir dormir chez elle. Jamais un supérieur n’aurait proposé une telle chose en France.
  2. Voir des marmottes dans les parcs en plein centre-ville de Montréal !
  3. Un supermarché qui fait un barbecue sur le trottoir pour vendre les grillades.

Que t’a apporté cette expérience canadienne ?

Cette expérience m’a appris beaucoup de choses sur moi. J’ai appris à avoir plus confiance en moi, à apprendre très vite une nouvelle technique de travail. Je suis une personne calme et la vie là-bas est très posée et me correspond bien.

J’ai également beaucoup appris au niveau professionnel : j’ai appris une autre méthode de travail, d’autres tâches à traiter et à mieux anticiper certaines demandes. En plus, je suis persuadée qu’une expérience internationale est très encourageante pour les employeurs en France ensuite.

As-tu voyagé au Canada pendant ton stage ?

Oui bien sûr cela aurait-été dommage.

Lorsque ma sœur est venue me voir, nous sommes allées à Québec City pendant un week-end. C’est une très jolie ville qui rappelle la Bretagne et la Normandie. Nous sommes également allées une journée à Ottawa visiter le Parlement et la ville.

Avec mes colocataires, nous sommes allés visiter la région des Cantons de l’Est et la ville de Sherbrooke.

 

Après mon stage et juste avant de repartir en France, je suis allée aux chutes du Niagara et à Toronto. C’est deux lieux sont magnifiques. En plus je suis partie toute seule : une première pour moi qui n’aimais pas me promener seule. Je n’aurais jamais cru en être capable. Mais cela était très bien, ça m’a permis de faire le point sur toute l’aventure que je venais de vivre !

 

Quels sont tes projets futurs ?

J’aimerais repartir dans un autre pays. Et oui ! Les voyages appellent les voyages ! Je suis en train de me renseigner pour partir 3 mois en Angleterre pour perfectionner mon anglais. Et puis l’année prochaine tenter de décrocher le fameux PVT Canada (finger crossed !)

Bonus : As-tu une anecdote rigolote à nous raconter sur les Québécois ?

Les Québécois utilisent des expressions très drôles. Les « sacres » bien entendu ! Mais également « une salle de bain » devient « une chambre de bain » ou encore « un maillot de bain » devient « un costume de bain » ^^ !

Alors vous partez faire un stage au Canada ?

Le site Découvrir le monde c’est quoi ?

C’est un portail d’information lancé par le ministère de la jeunesse dédié à la mobilité des jeunes français. Stages, études, PVT ou expatriation, la plateforme vous aide à trouver les infos utiles pour réussir au mieux votre séjour à l’étranger.

Retrouvez les sur Twitter avec les #LaBougitude #PrioritéJeunesse !

Pour l’année 2016 : l’EIC (Expérience Internationale Canada) qui comprend les visas : Programme Vacances Travail , Jeunes Professionnels, Stage Coop et VIE n’a pas encore débutée ! L’ambassade devrait donner les premières infos en novembre donc stay tuned ! En 2015 : 4800 visas Stage Coop ont été délivrés !

Merci à Emmanuelle pour son témoignage ! Nous lui souhaitons un bon vent en Angleterre et on croise les doigts pour le PVT au Canada en 2016 !

Stage à Montréal : « Mes 4 mois de stage sont les meilleurs de ma vie » !
Notez cet article

0 commentaire

laisser un commentaire