1. Accueil
  2. Mon Volontariat
  3. Inspiration volontariat
Le blog voyage by Chapka

Le coup de cœur de Nomad Bird pour la Colombie

Par Nomad Bird, ambassadrice de l‘association Twam.

Retrouvez ses aventures précédentes en Colombie.

Yoann et Martin m’ont déjà beaucoup aidée, et nous avons visité deux écoles à Apartado, une petite bourgade colombienne. Mais le travail n’est pas terminé ! Ils me présentent Omar, le responsable du Syndicat la Sintrainagro avec lequel ils collaborent. Omar a le rire spontané et… le réveil matinal. Il connait beaucoup de monde à Apartado et nous donne rendez-vous dès le lendemain matin, à 7 heures tapantes. Le réveil est difficile mais il en vaut la peine : Omar a contacté les directeurs de deux grandes écoles publiques et a organisé pour nous des visites dans chacune d’entre elles. Son enthousiasme et sa motivation ne font pas défaut, même aussi tôt !

Yoann et moi sommes accueillis et traités comme des stars. Nous avons même un véhicule qui vient nous récupérer en bas de notre hébergement. La grande classe ! Omar a même pensé à nous apporter quelques encas que nous dévorons durant le trajet qui nous mène à la première école. Par sa gentillesse, Omar m’émeut autant qu’il m’intimide.

 Du sourire des écoliers colombiens…

Dans le premier établissement que nous visitons, les filles et les garçons font classe à part et nous faisons notre première présentation dans une classe de garçons d’environ 14/15 ans. Ils nous posent de nombreuses questions plus surprenantes les unes que les autres pendants que leurs camarades curieux collent leur visage aux carreaux des fenêtres de la classe.

Notre intervention dure bien plus longtemps que prévu et lorsque nous traversons la coursive pour rejoindre une classe de filles, nous sommes carrément bloqués par les élèves qui viennent nous poser des questions et nous dire bonjour. Lorsque nous pénétrons dans la classe des filles, nous nous attendons à un peu de calme. Que nenni ! C’est l’euphorie !

Mais la professeure calme ses élèves qui s’assoient et nous écoutent avec attention tout en nous souriant et en prenant de nombreux selfies (je crois que Yoann a la cote d’ailleurs). Comme dans chaque école que j’ai eu la chance de visiter, je distingue rapidement les comportements de ces jeunes étudiantes et cela me fait sourire : de la rêveuse dont le regard se perd sur le tableau à la studieuse qui note tout, en passant par l’espiègle qui papote avec sa voisine en riant…Que la jeunesse colombienne est belle !

un volontariat en Colombie a Apartadoi

Lorsque nous terminons notre présentation, c’est à nouveau la cohue dans l’école ! D’innombrables élèves viennent à notre rencontre pour échanger quelques mots, nous offrir un sourire ou même un « bracelet souvenir » que je porte toujours à mon poignet. Yoann et moi avons même du mal à atteindre la sortie au milieu de ces « hellos » rieurs.

Malgré l’euphorie, Omar nous rappelle que nous avons un programme et il nous presse de le rejoindre dans son véhicule qui nous mène vers la deuxième école, pied au plancher ! Nous sommes un peu sonnés et fatigués, tant par le réveil matinal que par tant d’émotion, mais ces gamins nous ont donné tellement de force…Je n’ai même pas le temps de terminer ma cigarette que la voix d’Omar retentit : « Vamos pues ! Ya les esperan ! » Nous sommes (déjà) arrivés !

…aux larmes de bonheur

Dans le collège de Santa Maria de la Antigua, la classe que nous avons la chance de rencontrer est mixte et les élèves sont un peu plus jeunes, entre 11 et 13 ans. Mais malgré leur nombre plus important, l’ambiance est très studieuse. Peut-être sont-ils intimidés par le journaliste qu’Omar a invité pour prendre quelques photos…

Ces jeunes ont des questions qui nous surprennent beaucoup et ils manifestent un réel intérêt envers l’histoire et l’économie française. Nous discutons notamment des significations de nos drapeaux respectifs tout autant que de nos moteurs économiques, des conflits sociaux en France ou de nos cultures culinaires. Encore une fois, notre intervention dure plus longtemps que prévu et nous en sommes plus que ravis.

Cette spontanéité, cette chaleur humaine, cette soif de partage… C’est décidément tout ce que l’humain a de plus beau à offrir et à recevoir. Et notre enthousiasme en déborde lorsque nous rencontrons le directeur de cette école qui nous offre son plus beau sourire et une accolade chaleureuse en guise d’au revoir. Je suis émue, aux larmes !

Ces 2 jours de Twaming étaient une première pour Yoann et il en sort avec un sourire qui n’a d’égal que sa gentillesse. Quelques jours plus tard, je suis très heureuse d’apprendre que cette expérience l’a tellement touché qu’il est lui aussi devenu un Ambassadeur de TWAM et je n’ai aucun doute sur l’énergie qu’il mettra à rencontrer sans cesse de nouveaux étudiants. Quant à moi, ce n’est pas une première, mais c’est une expérience qui sort du commun, tant par le nombre d’étudiants rencontrés que par l’aide qui m’a été apportée par Yoann, Martin et Omar !

association TWAM

Colombia, I miss you ! Les enfants du monde sont beaux. Si d’aventures vous vous retrouvez à Apartadó, Colombie, sachez que plusieurs établissements n’attendent que vous pour développer un échange avec eux, pour faire briller les yeux de leurs étudiants.


Travel with a mission ou comment donner du sens à vos voyages

Le coup de cœur de Nomad Bird pour la Colombie
4.1 (82.56%) 39 votes

0 commentaire

laisser un commentaire