1. Accueil
  2. Mes vacances
  3. Conseils voyageurs
Le blog voyage by Chapka

Trouvez votre hébergement éco-responsable partout dans le monde grâce à Ethik Hotels

Aujourd’hui, nous rencontrons Anne, fondatrice d’Ethik Hotels, une plateforme collaborative d’hébergements éco-responsables, qui facilite l’accès au tourisme durable pour tous, partout dans le monde. Ce site, développé pendant neuf mois, a été sélectionné en fin d’année 2020 pour intégrer le programme HEC Challenge Plus.

Comment avez-vous eu l’idée de créer Ethik Hotels ?

Nous avons eu l’idée d’Ethik Hotels lors de notre dernier séjour au Cambodge en janvier 2020. En effet, nous avons séjourné pendant 5 jours à Babel Guest House à Siem Reap. C’est un établissement très respectueux de l’environnement. Nous avons fait le constat que ce type d’établissement était en totale cohérence avec la démarche environnementale que nous avons mise en place au quotidien depuis quelques années. Il serait donc intéressant de pouvoir toujours voyager de cette manière : pourquoi faire chez les autres, ce qu’on refuse de faire chez soi ? Nous sommes alors parti en recherche d’un site référençant des hébergements responsables partout dans le monde. Notre deuxième constat, c’est que comme ces hébergements sont indépendants, ils sont difficiles à trouver sur internet. Comme nous n’avons alors pas trouvé ce type de site, nous avons donc décidé de le créer. En effet, avec la prise de conscience écologique, de nombreuses études montrent un intérêt grandissant des vacanciers pour des vacances plus responsables.

Comment dénichez-vous des hébergements responsables à travers le monde ?

Nous avons 3 sources pour ces adresses :

  • Celles que nous ou nos proches avons testé.
  • Celles transmises par d’autres explor’acteurs (c’est ainsi que je nomme les voyageurs responsables). Rappelons que nous sommes un site collaboratif.
  • Celles que je trouve via les réseaux sociaux, sur internet. Parfois, des hébergements me contactent directement.

Il y a, pour chaque adresse, un pictogramme sur le site qui permet au futur explor’acteurs de savoir d’où provient cette adresse et si elle a déjà été testée. Comme cela, aucune surprise.

Je fais d’ailleurs très attention dans mes recherches de respecter notre ligne de conduite qui est de faciliter l’accès au tourisme durable pour tous. Je veille à avoir des hébergements de tout type pour que chacun puisse y trouver son bonheur quelque soit ses envies et son budget. Dans les 275 Ethik Hotels référencés vous pourrez ainsi y retrouver :

  • Des adresses dans 55 pays : 80 établissements en France, 55 en Europe et dans le reste du monde.
  • Des établissements urbains, en bord de mer, à la montagne, à la campagne.
  • Des campings, des guesthouse, des écolodges mais aussi des hôtels, luxieux ou non.

Quels sont les critères qui comptent le plus pour vous dans la classification en « hébergement responsable » ?

Nous en avons mis 8 en avant sur le site, et il faut en respecter à minima 3. Il s’agit de critères simples, facilement identifiables, compréhensibles par tous et reproductibles. 

Il s’agit des critères éco-responsables que pour la plupart nous pouvons mettre ou avons déjà mis en place dans notre quotidien :

  • Bonbonne ou eau filtrée pour remplir nos gourdes. S’il y a de l’eau potable, il ne faut pas de vente de bouteille d’eau en plastique.
  • Potager ou ferme sur place qui alimente tout ou partie des menus du restaurant.
  • L’hébergement s’engage à n’utiliser aucun plastique à usage unique.
  • Possibilité de faire le tri sélectif dans l’hébergement.
  • Les employés doivent faire partie de la communauté locale.
  • Les draps et serviettes ne doivent pas être lavés quotidiennement.
  • Le ménage dans les chambres ne doit pas être quotidien et doit être réalisé avec des produits eco-friendly.
  • L’électricité et/ou l’eau chaude doivent être produites avec des énergies renouvelables.

L’idée était d’avoir des critères similaires pour chacun de manière à les sélectionner de manière équitable. Bon nombre d’entre eux mettent en place d’autres actions responsables supplémentaires. 

où trouver un hébergement touristique durable pour des vacances ?

Est-ce que vous arrivez à tester beaucoup de ces hébergements responsables ?

Il ne serait pas raisonnable écologiquement parlant de tester les 275 Ethik Hotels qui sont répertoriés sur le site, même si je dois l’avouer, beaucoup me font rêver ! C’est aussi pour cela que nous sommes un site collaboratif pour que ceux qui se rendent sur place pour des vacances puissent nous faire un retour et ainsi confirmer ou non qu’il s’agit bien d’un hébergement responsable.

De plus, le site à tout juste un an et la période que nous traversons n’est pas propice aux voyages. J’ai malgré tout eu l’occasion d’en visiter quatre en France cette année. Et je n’ai jamais été déçue, nous avons à chaque fois passer un moment formidable et fait de belles rencontres.

Dans quel pays ou régions du monde aimeriez-vous trouver davantage d’hébergements responsables ?

Il n’y a pas de région en particulier, il nous faut des adresses éco-responsables partout, toujours dans l’esprit de démocratiser l’accès à des vacances plus responsables au plus grand nombre. Plus nous aurons d’adresses éco-responsables, plus les voyageurs y trouveront des adresses qui leur donneront envie de changer leur manière de voyager. Nous avons d’ailleurs mis en place un formulaire spécifique sur notre site internet pour nous fournir de nouvelles adresses. Il faut pour cela passer par le « + » situé en pied de page du site.

Tout cela bien entendu sans tomber dans le greenwashing ! C’est pour cela qu’il est important d’avoir les retours des Explor’acteurs sur les Ethik Hotels qu’ils visitent.

D’ailleurs, y a-t-il selon vous une région française qui fait office de bon élève dans le développement du tourisme durable ?

On entend beaucoup parler en ce moment de la Nouvelle Aquitaine qui vient de lancer un plan tourisme responsable ambitieux pour devenir  la 1ère destination durable en France. Cependant elle n’est pas seule et beaucoup de régions proposent aussi des alternatives au tourisme de masse : je pense à la Bretagne, à la Réunion, à la Guyane où je vais avoir la chance d’intervenir devant les hébergements prochainement pour les accompagner dans cette transition..Encore une fois, j’ai la certitude que nous pouvons pratiquer un tourisme plus durable partout, il faut cependant changer notre manière de penser nos vacances que ça soit dans les hébergements mais aussi dans notre consommation, dans les activités choisies…

Ce que nous pouvons peut-être déplorer c’est qu’à ce jour il n’y ait pas une politique nationale de tourisme durable comme c’est le cas par exemple au Portugal. Cela permettrait d’unifier les efforts et de parler d’une seule voix. Les voyageurs s’y retrouveraient aussi plus facilement.

Vous proposez aussi des Ethik Trips. Vous pouvez nous en dire un peu plus ?

Effectivement nous commençons à mettre en place des partenariats avec des agences réceptives locales pour toutes les personnes qui ne souhaitent pas organiser leurs vacances seuls et souhaitent des voyages clés en main et sur mesure. Quand j’ai mis en ligne le site, je me suis appuyée sur mon propre besoin qui était de trouver des hébergements responsables. Cependant on m’a aussi vite fait remonter que tout le monde n’était pas aussi à l’aise que moi sur ce sujet. Certains souhaitent qu’on les accompagne dans cette organisation. J’ai alors décidé de proposer des Ethik Trip en mettant en avant des agences réceptives, bien entendu elles aussi orientées vers un tourisme plus durable et responsable. L’idée est que ces agences soient locales afin que les retombées économiques aient un impact localement et que les habitants de ces régions puissent bénéficier directement de ce tourisme.

En conclusion, on peut dire que le tourisme éco-responsable va continuer à prendre de l’ampleur

Je pense effectivement que la période, bien que très compliquée, est également propice aux changements. C’est le moment idéal pour se réinventer. Avant la pandémie de nombreuses études montraient déjà un intérêt grandissant des voyageurs pour des vacances plus respectueuses. La pandémie va accentuer cette tendance avec une volonté de ne plus nous regrouper tous au même endroit, un besoin de nature et d’évasion plus important. Le tourisme responsable a donc toute sa place dans cette nouvelle ère. C’est le moment ou jamais, à mon sens, de préparer l’avenir et d’être prêt quand le tourisme pourra reprendre pour répondre aux envies de ces nouveaux voyageurs. A en croire les dernières études, ils seront nombreux à vouloir s’évader, librement, proche de chez eux ou au bout du monde, dès que la situation sanitaire le permettra.

4.9/5 - (17 votes)

0 commentaire

laisser un commentaire