1. Accueil
  2. Mes vacances
  3. Idées de vacances
Le blog voyage by Chapka

Traversée de la Suisse à pied : notre projet sportif et écologique

Article rédigé par Chloé et Robin du blog UnJourEnBaroude

Nous sommes fans d’aventuriers comme Mike Horn et Sarah Marquis depuis plusieurs années. C’est à la suite d’une lecture de “L’aventurière des sables” qu’une idée assez folle a peu à peu germé dans un coin de nos têtes : traverser un pays à la seule force de nos jambes, pour le découvrir d’une toute autre façon et ainsi repousser nos limites. Pas de bus, pas de voiture, pas de train, rien que nos gambettes. C’est ainsi que nous avons décidé de traverser la Suisse à pied ! Durant ces 27 jours de marche au milieu des montagnes nous avons vécu une expérience incroyable et réalisé un rêve à la fois sportif et écologique. Ce court montage vidéo retranscrit parfaitement notre aventure ! 

Avant d’en dire plus sur ce périple, une petite présentation rapide s’impose ! Nous sommes Chloé et Robin deux grands fans d’aventure, de nature et de voyage. Pour nous la vie doit être vécue à 120%, elle est trop courte pour en perdre une miette. C’est pour cette raison que nous essayons de toujours profiter de l’instant présent, que ce soit en étant face à un magnifique paysage ou sur notre canapé à écrire ce paragraphe en écoutant chanter les Mariachis. Nous ne sommes tous les deux pas très sportifs, ni de grands randonneurs. Pour dire, un mois avant le départ pour la Suisse, nous n’avions jamais bivouaqué ni fait de randonnée sur plus d’un jour. Comme quoi tout se joue dans la tête.

Venons-en au fait, qu’est-ce que la Via Alpina ? C’est un réseau de randonnée alpine longue-distance qui relie Trieste à Monaco, et qui propose cinq itinéraires sur l’ensemble des huit pays alpins : la Slovénie, l’Italie, l’Autriche, l’Allemagne, le Liechtenstein, la Suisse, la France et Monaco. Ici, nous parlerons de l’itinéraire vert qui traverse la Suisse de Vaduz, la capitale du Liechtenstein à Montreux en 20 étapes, soit au total : 390 km, 23900 mètres de dénivelé positif, 14 cols alpins (voir la carte ci-dessous).

Une aventure sportive

C’est ainsi que nous avons commencé, le 10 août 2020 le tracé de cette Via Alpina. Après un petit mois de préparation durant lequel nous avons testé à deux reprises notre matériel et notre condition physique sur des treks de quelques jours, nous étions loin d’être rassurés quant à notre forme et à notre capacité à réussir une nuit “normale” dans une tente de trek, qui, avouons-le, n’est pas le top du top niveau confort. Malgré tout, nous savions que notre corps allait rapidement s’adapter aux efforts et au manque de confort si nous avions suffisamment de motivation. Ce fut en effet le cas, nos corps ont beaucoup souffert la première semaine, loin d’être habitués à porter nos très lourds backpacks (12kg pour Chloé et 18kg pour Robin) sur les 14 km et +800m de dénivelés que nous faisions en moyenne par jour. Après cette période d’adaptation, mis à part le mal d’épaule assez récurrent, notre physique ne nous a jamais posé de problème. Notre véritable ennemi lors de ce mois de randonnée a finalement été le manque de confort : pluie quasiment un jour sur deux, manque de sommeil et d’hygiène. Nous avons ainsi dormi la grande majorité du temps en bivouac et pris seulement 5 douches en 27 jours. Malgré ce manque de confort, nous savions la chance que nous avions de nous retrouver là, seuls, au milieu des montagnes, avec pour fond sonore le bruit des ruisseaux ou des troupeaux de vaches. 

Un projet écologique

Ce fût notre tout premier voyage éco-responsable qui respecte notre belle planète car nous avons ramassé le long de ce périple tous les déchets que nous avons croisés, quitte à nous rajouter du poids à nos lourds (très lourds) backpacks! Nous étions persuadés de ne croiser que très peu de déchets, la Suisse étant un pays très propre. Erreur de notre part. Tous les jours nous avons ramassé : des mégots, des paquets de cigarette, des paquets de gâteaux et de bonbons, du papier toilette… Nous avons même ramassé au milieu des montagnes : une louche, une crème, un ciseau, un cigare, des cartouches de fusil, un gobelet… Nous sommes conscients que la plupart de ces déchets doivent provenir de fautes d’inattention de randonneurs et voulons souligner l’importance particulière à accorder à chaque geste que nous faisons quand nous sommes en pleine nature pour éviter de la dégrader inutilement.

Notre but était également de susciter l’envie de toute personne qui lira cet article de découvrir un pays autrement, d’une façon plus responsable, mais aussi de ramasser chaque déchet qu’elle pourra croiser sur son chemin, ce petit geste qui signifie tant. 

Nos ressentis après 27 jours de marche

Cela n’a pas été tous les jours faciles mais si c’était à refaire nous le referions dans les mêmes conditions ! La fierté de réussir un challenge de cette envergure, de pouvoir se dire “on a réussi, on l’a fait”, est un sentiment si intense. On ne peut que te recommander à toi aussi de franchir le pas, de faire cette Via Alpina ou un autre projet du genre ! La randonnée est réellement un sport, autant mental que physique, et ici, dans notre cas, ça l’a juste confirmé ! C’est notre mental qui nous a mené au bout !

Si tu souhaites en savoir plus sur les étapes officielles, sur quand partir, sur notre matériel, sur comment organiser son sac, sur notre budget pour un mois en Suisse, sur où dormir etc., on te laisse jeter un coup d’œil à notre article complet.

Et si notre façon de voyager et notre philosophie de vie te plaisent, tu peux nous suivre quotidiennement sur @unjourenbaroude sur Instagram ! Qui sait, peut-être qu’une traversée des Etats Unis nous trottent dans la tête (mais chut on ne t’a rien dit) !

5/5 - (3 votes)

0 commentaire

laisser un commentaire