1. Accueil
  2. Mes vacances
  3. Inspiration Vacances
Le blog voyage by Chapka

Les blogueurs de Voyatopia nous racontent leur tour d’Asie du Sud-Est

C’est en préparant leur tour de l’Asie du Sud-Est que Sophie et Nicolas ont décidé de partager leur passion du voyage à travers un blog: Voyatopia.
Nous les avons interviewés pour qu’ils nous racontent leurs 8 mois en Asie.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? 

Nous sommes un couple de voyageurs ! Après avoir pas mal bougé pour nos études (changement de ville, stage à l’étranger…), on s’est posé à Lyon pour le travail. Sophie dans la communication, et moi dans le web. On profite de l’aéroport de Lyon pour voyager quand on peut, soit pour un weekend en allant visiter des villes européennes, soit un peu plus loin dès qu’on a le temps.

Racontez-nous ce voyage que vous avez effectué pendant 8 mois. Pourquoi le choix de l’Asie ?

Nous sommes tous les deux passionnés de voyage, et on avait cette idée de partir voyager au long cours depuis quelques temps. Au début, on pensait partir 1 an complet, et faire un tour du monde. Pour le mariage d’un proche, nous devions rentrer au mois d’août, on a donc décidé de partir sur une durée de 8 mois (du 1er janvier, jusqu’au mois d’août).

Faire un tour du monde complet en 8 mois nous paraissait un peu rapide. Il a donc fallu faire un choix dans la liste des pays à visiter. On s’est limité à un tour de l’Asie du Sud-Est car c’est une région qui nous attirait beaucoup. Moi je ne connaissais que Bali, et l’expérience avait été super. On a préféré prévoir plus de temps pour visiter chaque pays à notre rythme plutôt que de courir partout. Choix que l’on ne regrette absolument pas tant il y a à voir dans chaque pays !!!

Vous avez commencé par la Thaïlande. Racontez-nous vos découvertes coups de cœurs à Bangkok.

Pour commencer, on a fait les classiques : palais royal, bouddha couché. Les temples en Thaïlande sont vraiment beaux et très animés, rien de mieux pour s’imprégner de cette culture complètement différente de la notre. On a beaucoup aimé Chinatown qui grouille de monde. Et évidemment le street food présent absolument partout dans les rues, pas cher et vraiment bon, avec le classique Pad Thaï !

À Bangkok, comme dans la plupart des grandes villes d’Asie, on peut vraiment changer d’ambiance rapidement, et c’était amusant de profiter de ces contrastes en passant dans la même soirée d’un rooftop moderne dans le quartier des affaires à un repas dans une petite ruelle animée dans le vieux centre.

Koh San Road est aussi un coin très fréquenté (il y a plus de touristes que de locaux), mais c’est assez drôle d’y passer. Si vous voulez goûter au scorpion grillé, c’est là qu’il faut aller.

Comment avez-vous trouvé la Birmanie ? Est-ce le bon moment pour y aller ?

On a adoré la Birmanie ! Je crois que c’est l’un des pays que nous avons préféré. Les paysages sont très variés et notre expérience a était très authentique. C’est aussi un des pays les plus pauvres que l’on ait fait. Le pays n’est pas ouvert au tourisme depuis très longtemps, ce qui permet de voir le vrai visage de la Birmanie, pas encore transformé par l’industrie du tourisme, mais dépêchez-vous !

Déjà, à Bagan, le tourisme de masse commence à arriver. Mais on comprend pourquoi : ce lieu est vraiment grandiose ! On peut néanmoins encore trouver des petits temples perdus, en partant à vélo ou scooter électrique, et profiter d’un lever ou coucher de soleil tranquillement. D’ailleurs, le survol des temples de Bagan en montgolfière au lever du soleil a été l’un des moments les plus mémorable de notre voyage.

Le lac Inle fait parti des incontournables à ne pas louper en Birmanie pour découvrir la vie des pécheurs mais aussi la vie rurale avec tous les petits villages autour du lac.

Il y aussi Hpa An, plus au sud, qui a été une très bonne surprise. Pour le coup, là-bas, il n’y avait pas beaucoup de touristes (quasiment que des Français d’ailleurs).

Avec ce qu’il se passe dans le nord du pays, il est difficile de dire que c’est le bon moment pour visiter la Birmanie… Mais quand même, à la vitesse où se développe le tourisme en Asie, je pense que d’ici quelques années, le pays aura bien changé.

les temples de Bagan en montgolfiere

Racontez-nous votre trek autour du lac Inle.

Le trek pour rejoindre le lac Inle dure 3 jours. Nous avons parcouru 63 km et dormi 2 nuits chez l’habitant dans des petits villages au milieu de nulle part. C’était l’occasion de partager leur mode de vie le temps d’une soirée.

Notre première nuit, nous l’avons passée dans un village assez haut, dans une habitation traditionnelle en bambou. Inutile de préciser que l’air passe partout et qu’il fait donc quasiment aussi froid dedans que dehors. Difficile de se réchauffer en dormant sur une paillasse à même le sol. La deuxième nuit était toujours aussi sommaire malgré une maison en brique cette fois, il n’y avait toujours pas d’eau courante et d’électricité…

Le cadre était vraiment beau, on a pu découvrir de nouveaux paysages plus montagneux, des champs, des collines ou encore des plantations, avant d’arriver jusqu’au lac.

Mais en plus des beaux paysages, plonger dans le quotidien des villageois nous a permis de vraiment nous rendre compte de la difficulté de leur travail et de leurs conditions de vie. C’était une très belle expérience !

Est-ce que vous avez préféré le Cambodge ou le Vietnam ?

Nous avons préféré le Vietnam. Malgré une météo moins bonne (gris et humide), les paysages du Vietnam sont magnifiques. Que ce soit l’ambiance du vieux Hanoï, les paysages atypiques de la Baie d’Halong ou les rizières en terrasse de Sapa, le nord du Vietnam nous a ébloui malgré l’absence de soleil 😉

Les temples d’Angkor au Cambodge sont supers, mais c’est un des endroits où il y avait le plus de monde. Malgré ça, c’est un incontournable et le site est vraiment bien conservé. Au sud du Cambodge, nous avons beaucoup aimé l’île de Koh Rong Samloem, avec son décor de carte postale et son eau turquoise plus propice à la détente.

Nous ne sommes pas passé par le Laos. Il n’y a pas de vraie raison à cela. Au niveau du timing, il fallait faire des choix. Nous avions calé l’ordre des pays en fonction de la météo. Et puis il fallait bien qu’on se garde un pays à faire pour revenir une prochaine fois en Asie du Sud-Est !

S’il fallait choisir entre Philippines, Indonésie et Malaisie, où pourriez-vous vivre facilement ?

Choix difficile…

Les plages des Philippines sont les plus belles que nous ayons jamais vu. L’eau est chaude, transparente, bleu turquoise avec beaucoup de coraux et de poissons. Et puis, là-bas, les gens sont vraiment super gentils et très accueillants malgré la pauvreté.

L’Indonésie forcément si on pense à Bali ça donne envie. Pouvoir aller surfer à n’importe quel moment de la journée est un plus ! Il y a plein de volcans à découvrir, et le pays est immense, on en a fait qu’une infime partie !

La Malaisie était très différente par rapport aux autres pays d’Asie. On avait plus l’impression d’être au carrefour de 3 continents, avec 3 grosses communautés (Chinoise, Indienne et Arabe). Le pays est un véritable melting pot, du coup je pense qu’il serait assez facile de s’intégrer là-bas.

Côté gastronomie, citez 3 plats improbables que vous avez goûté en Asie.

  • Un scorpion grillé à Bangkok.
  • Du crocodile lors d’un Cambodian BBQ
  • les pires burgers du monde aux Philippines : un steak de on ne sait pas trop quoi, dans un pain à burger avec de la sauce sucrée à gogo, sans légume ou quoi que ce soit de bien frais

Nous n’avons pas osé tester le Balo aux Philippines (oeuf fécondé). Je vous laisse trouver des photos pour ceux qui ne savent pas à quoi ça ressemble.

Quel sera votre prochain grand voyage ?

L’Ouest Américain très certainement ! Mais nous sommes également bien tentés par l’Amérique du Sud. À force de croiser d’autres voyageurs y ayant été, forcément, on a envie d’aller découvrir cette partie du monde.

Et en bonus une petite vidéo résumant le tour d’Asie des blogueurs de Voyatopia:

 

Les blogueurs de Voyatopia nous racontent leur tour d’Asie du Sud-Est
5 (100%) 3 votes

0 commentaire

laisser un commentaire