1. Accueil
  2. Mes vacances
  3. Conseils Vacances
Le blog voyage by Chapka

Venez surfer en Gironde avec Solen et James de Trip and Twins !

Chaque année entre le printemps et l’automne, Solen et James vivent les pieds dans le sable, sur la plage du Porge en Gironde. Depuis 2010, ils y tiennent une école de surf, So Nice Surf School.

Cette activité leur permet de voyager loin tous les hivers. Comme ils sont passionnés par le surf, ils partent découvrir des spots dans l’hémisphère sud (Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud, Indonésie, etc.). Cette année, ils ont fait une petite entorse à la règle puisqu’ils ont posé leurs planches sur les plages panaméennes.

Solen et James ne voyagent pas seul car ils sont accompagnés par leurs deux jumeaux, âgés de 4 ans. Ils racontent leurs aventures sur le blog Trip and Twins et aujourd’hui dans cet entretien « sea, surf and travel ».

Faire des cours de surf à Lacanau, Le Porge, Cap Ferret (Gironde) pour les débutants avec un club surfcamp
Solenn et James ©Arnaud C -www.tdm80.com-

L’hiver dans l’hémisphère sud, l’été en Gironde. Avez-vous peur du froid ?

Effectivement on adore être au chaud ! La majorité de nos voyages sont dans des pays où il est possible de surfer, et sachant que James déteste (vraiment) le froid, les spots du pôle nord ne sont pas vraiment envisageables. Après avoir surfé en combinaison tout l’hiver dernier en Afrique du Sud, il fallait trouver une destination encore plus chaude cette année pour que monsieur puisse surfer en short !

Blague à part on se sent bien à la plage, et c’est super facile avec les enfants : entre les baignades, les circuits dans le sable, les initiations au surf, les activités sont toutes trouvées ! Même si on alterne avec des phases « dans les terres » pour voir autre chose des pays que l’on visite, on a du mal à envisager de rester trop longtemps loin de la plage.

Une session surf au Porge ©Arnaud C -www.tdm80.com-

Est-ce facile de voyager avec des enfants…et qui plus est des jumeaux ?

Tout dépend de l’âge. Mais dans tous les cas, c’est possible et génial !

Nous avons commencé à voyager avec les petits quand ils avaient un an ; ils faisaient leurs dents, nous des nuits blanches, forcément c’était compliqué. Mais nous avons vécu tellement de moments magiques lors de ce voyage, et assisté à un très très grand nombre de « premières fois » avec eux (notamment leurs premiers pas, sur le sol néo-zélandais), qu’on le referait sans hésiter.

Les jumeaux sur la plage de Torquay en Australie ©Trip and Twins

Dans les premières années, je pense qu’il est plus compliqué de voyager avec des jumeaux qu’avec un seul enfant, ne serait-ce qu’au niveau matériel : deux sièges auto’, deux lits parapluie, le mastodonte qu’est la poussette double.. il faut être solide au niveau organisation !

Maintenant qu’ils ont quatre ans, c’est plus facile. Ils mangent de tout, s’adaptent à n’importe quel environnement, font de (petites) randonnées, peuvent dormir aussi bien en auberge, sur un voilier ou en pleine jungle. Comme ils sont jumeaux, ils ont la chance d’avoir toujours un copain de jeux. Dans ce sens c’est sûrement maintenant plus facile pour nous que de voyager avec un seul enfant. Ils ont le même rythme, dorment en même temps et sont capables de faire le même type d’activités !

Comment vous organisez-vous pour la scolarisation des enfants ?

Les enfants sont à l’école pour la deuxième année. Avec l’accord de la directrice, de la maîtresse, et au moyen d’une lettre au Rectorat, ils sont absents pendant trois mois l’hiver et retrouvent leur classe quand nous rentrons en Mars. Ils sont encore petits donc ça ne pose pas trop de problème au niveau des apprentissages, nous leur faisons faire des cahiers avec quelques activités manuelles, et il arrive qu’ils aillent à l’école pendant une semaine ou deux selon les endroits : l’hiver dernier ils étaient allés dans trois écoles différentes en Afrique du Sud, et, au moment ou j’écris ces lignes, ils sont dans une école de la côte pacifique du Panama !

Session surf à Playa Venao, Panama ©Trip and Twins

Vous avez installé votre école de surf au Porge. Quelle est la particularité de ce spot ?

Le Porge océan est une immense et magnifique plage de sable blanc, bordée par des dunes et des pinèdes. Cette plage continue au nord jusqu’à la pointe du Verdon et, au sud jusqu’à la pointe du Cap Ferret : 200 kilomètres de plage et de vagues qui déferlent. Le Porge, à la différence de Lacanau juste à côté, est resté sauvage et nature : il n’y a pas un seul immeuble ! C’est le paradis pour qui a envie de se ressourcer en pleine nature, de profiter des joies simples de l’océan, des balades à vélo dans la pinède, et de couchers de soleil dingues.

Combien de moniteurs sont disponibles cet été ?

Notre école compte quatre moniteurs sur la plage en juillet-août, deux à plein temps sur l’école et les surfcamps (James et Romain) et deux qui travaillent avec des groupes et des colonies de vacances (Jérôme et Stève).

James prodigue ses premiers conseils sous les yeux de Flo des Coflocs ©Arnaud C -www.tdm80.com-

Pour les stages débutants, vous êtes combien par session ?

Pour les cours, nous avons au maximum 8 personnes pour 1 moniteur, conformément à la réglementation. Cela permet d’avoir de l’attention pour chacun, de pouvoir individualiser les conseils et faire des retours personnalisés en fonction de la vitesse d’évolution. 

James explique comment se lever sur la planche ©Arnaud C -www.tdm80.com-

Est-ce que vous proposez des packages camping + surf ?

Oui, nous proposons des surfcamps pour adultes en août, avec des formules alliant cours de surf, hébergement à proximité de la plage et matériel de surf à disposition. 

camping sous les pins ©Arnaud C -www.tdm80.com-

Le surfcamp se situe dans le camping du Porge Océan, à environ 15 minutes à pied de l’école de surf par un chemin traversant la pinède. Les apprentis surfeurs sont logés en tente. Il y a une grande tente cuisine, un coin chill avec hamacs et tables basses pour se poser au retour du surf. 

Notre but est d’avoir une bonne cohésion de groupe, aussi nous limitons le nombre de participants à 12 par semaine, et les dates sont fixes (arrivée le dimanche, départ le samedi) pour que le groupe puisse évoluer en même temps tout au long du séjour.

La tribu de surfeurs ©Arnaud C -www.tdm80.com-

Nous lançons cette année les surfcamps break sur les mois de mai, juin et septembre, ouverts aux solos, aux couples, aux familles et aux groupes d’amis. La flexibilité est totale au niveau des dates, pour que chacun puisse jongler entre week-end, week-end prolongés ou vacances hors saison. 

Au programme : surf, sieste dans un hamac, sunset et dodo bercé par le bruit des vagues, de quoi se ressourcer et repartir du bon pied ! alors, vous venez ?

Pose détente dans les hamacs ©Arnaud C -www.tdm80.com-

Pouvez-vous donner quelques conseils de base pour progresser rapidement en surf ?

  1. Observer toujours avec une grande attention l’océan et la configuration des bancs de sable avant d’aller surfer afin de trouver une zone de surf à son niveau et ainsi éviter les dangers des courants de baïnes.
  2. De la pratique, de la pratique et encore de la pratique.
  3. Si vous voulez que ça aille encore plus vite, il faut simplement aller chez So Nice Surf School :]
ça glisse ! ©Arnaud C -www.tdm80.com-

Est-ce que vous surfez aussi à Lacanau ou sur les plages océanes aux abords du Bassin d’Arcachon ?

James est originaire de La Teste de Buch sur le Bassin d’Arcachon donc la plage de la Salie est le spot qui l’a vu grandir. Il y retourne quelques fois pour surfer. Il y a trop de monde à Lacanau, voilà pourquoi nous préférons surfer au Porge et dans les spots secrets des environs.

ça glisse ici aussi ! ©Arnaud C -www.tdm80.com-

Où passer une bonne soirée sur les plages de Gironde ?

En été, nous sommes tellement à fond que nous n’avons pas le temps de flâner. Quand nous avons envie de voir du monde, on sort sur Lacanau. Il y a une foule de bar de restaurants. On recommande le pub Le Mulligan pour prendre l’apéro et le Banana pour manger un bon burger sur le front de mer.

Une autre option vraiment parfaite est d’aller manger des huîtres les pieds dans le sable dans un des ports ostréicoles de la presqu’île du Cap Ferret. On adore particulièrement « La Conche », dans le village des Jacquets, ou « le chai nous » à Grand Piquey.

huîtres et vin blanc sec les pieds dans le sable, on a rarement fait mieux ! ©Arnaud C -www.tdm80.com-

0 commentaire

laisser un commentaire