1. Accueil
  2. Mon PVT
  3. Generation Working Holiday Visa
Le blog voyage by Chapka

C’est parti pour 2 ans en PVT Canada en couple !

Partir en PVT Canada c’est le rêve de beaucoup de Français mais on sait que ce n’est pas facile d’obtenir le graal ! C’est déjà très compliqué seul alors partir en couple et réussir à obtenir chacun le PVT c’est presque mission impossible !

Et bien non ! Nous avons rencontré Mickael, 29 ans, directeur artistique et Audrey, 25 ans, chef de projet marketing qui ont obtenu tous les 2 leur PVT en 2015 🙂 !

Ils ont donc quitté leurs jobs et appart parisien pour tenter l’aventure au Canada et se sont installés à Montréal depuis février ! Ils nous parlent de leurs projets pour les 2 ans à venir, de leurs premières impressions et installation à Montréal.


Leur projet au Canada :

icon


Place du Canada à Montréal

Nous considérons le Permis Vacances Travail comme un visa temporaire qui nous aide à voyager, nous avons vraiment envie de découvrir le Canada.

Dans l’idée, nous aimerions :

  1. Rester à Montréal jusqu’à fin août afin d’avoir une première expérience professionnelle canadienne, prendre des cours d’anglais et découvrir le Québec.
  2. Profiter de l’été indien en septembre pour faire un road trip dans les rocheuses en partant de Vancouver et en rejoignant Calgary en voiture, l’occasion de découvrir les grands lacs hors période estivale !
  3. Nous installer à Toronto quelques mois,
  4. Vivre à Vancouver en 2017.

Pour le moment ce ne sont que des projets on verra ensuite au fil des rencontres et des expériences où nous voudrons poser nos valises.


Obtenir le PVT en couple c’est possible

two


Petit écureuil dans le jardin botanique de Montréal

Le meilleur conseil qu’on peut donner aux couples qui veulent partir c’est de tout faire pour y arriver ! Il faut également ne pas mettre la charrue avant les bœufs et bien attendre les lettres d’introduction (LI) pour prendre les billets d’avion. Car en 2015, j’ai mis 12 semaines à avoir ma LI au lieu des 8 semaines de délais. C’est aussi un projet qui se prépare financièrement. Il faut éviter de partir avec peu d’argent histoire de ne pas se retrouver coincé rapidement si le travail ne suit pas.


Les premiers pas au Canada

foot


square du quartier Jarry

Premières impressions

Nos premières impressions ont confirmé les dires, les Québécois sont très accueillants ! Montréal est une ville où il fait bon vivre, le froid n’est pas si terrible, on se couvre forcément plus qu’en France mais le froid est plus sec donc plus supportable. On a même fait des raquettes sur le Mont Royal le dimanche de la St Valentin où il faisait – 35 degrés ressentis (et nous allons très bien, nos doigts et orteils sont encore au complet) !

 Ils aiment :

favorite

La neige, les écureuils, la Poutine !

On s’est vite acclimaté à notre nouveau mode de vie !

 Ils aiment pas :

shapes

Le prix du fromage !

Mais on compte bien apprendre à manger à la canadienne d’ailleurs on a déjà notre compte sur Ricardo, le Marmiton québécois !

Les démarches administratives à faire dès son arrivée

Il y a une démarche très importante lorsque vous arrivez au Canada c’est d’obtenir le NAS : numéro d’assurance sociale qui est indispensable pour ouvrir un compte dans une banque canadienne par exemple. Nous sommes allés au Centre Service Canada un matin et en dix minutes tout était réglé, c’était d’une telle facilité que cela nous a surpris par rapport aux démarches françaises.

Sur notre blog Refuse to hibernate nous avons fait un article sur les autres démarches telles que la carte de transport Opus, l’abonnement de téléphone et toutes les démarches essentielles lors de votre première semaine montréalaise.

Trouver un logement à Montréal

Rue Montréalaise Quartier Jarry

Trouver un logement n’a jamais été aussi facile, surtout en venant de Paris. Ça nous a pris exactement 2 jours ! Nous avons envoyé quelques mails le jeudi matin suite à trois annonces sur Kijiji et lesPacs. Le jeudi après-midi nous les visitions pour enfin avoir un coup de cœur sur le dernier et signer le bail le lendemain. Nous avons trouvé un magnifique 3 pièces ½ sur le Plateau, alors en effet c’est un des quartiers français mais nous habitons bel et bien dans une rue qui est très québécoise et non remplie de Français. Il faut aussi prendre en compte qu’en février il n’y a pas beaucoup d’annonces de logements car les baux vont généralement du 1er juillet (jour national du déménagement) au 30 juin.

Rechercher un travail à Montréal

Depuis une semaine nous sommes en recherche d’emploi dans nos domaines et cela s’annonce plus dure que prévu. Certes les Québécois sont très fiers de la langue française mais dans toutes les entreprises, même françaises, ils s’attendent à ce que vous soyez complètement bilingue…

Choc culturel

Patinoire du lac des castors au Mont royal

On ne peut pas vraiment dire que nous avons eu un choc culturel, pour ma part les gens sont tellement gentils que nous avons l’impression de vivre ici depuis longtemps… Après les premières semaines sont un peu difficiles, lorsque l’on cherche du travail et que l’on ne connaît pas vraiment de gens ici, on peut vite se sentir seul. Ce qui nous a étonné, mais qui nous plaît bien, c’est le fait de pouvoir acheter à manger vraiment partout même à la pharmacie ou au Dollarama (le Babou canadien).

 

Merci à Audrey et Mickaël d’avoir bien voulu partager avec nous leur belle expérience canadienne 🙂 ! Nous leur souhaitons un bon vent au Canada et 2 incroyables années ! Pour les suivre : rendez-vous sur leur blog Refuse to Hibernate. Ils sont aussi sur Facebook, Twitter @refusehibernate et Instagram !

C’est parti pour 2 ans en PVT Canada en couple !
5 (100%) 1 vote

0 commentaire

laisser un commentaire