1. Accueil
  2. Mon PVT
  3. Generation Working Holiday Visa
Le blog voyage by Chapka

PVT Argentine : en couple à l’aventure !

Le PVT Argentine attire de plus en plus de jeunes français ! La preuve, depuis son entrée en vigueur, le quota ne cesse d’augmenter ! Il est passé de 500 à 700 places. Partir en PVT en Argentine, c’est une expérience unique et hors du commun !

L’ Argentine, c’est un pays mythique de l’Amérique Latine et même si vous n’êtes pas fan de foot vous saurez apprécier sa richesse culturelle, sa gastronomie, ses montagnes et sa nature incroyable ! Nous avons rencontré Damien et Marlène qui ont décidé de vivre l’aventure à 2, en couple. Voici le récit de leurs premières aventures argentines !

Pouvez-vous vous présenter rapidement ?

Nous sommes Damien et Marlène, un jeune couple français qui a terminé ses études fin 2014. Après avoir obtenu notre Master en web, multimédia et langues étrangères, nous avons décidé de parcourir plusieurs pays du monde afin de nous ouvrir à d’autres cultures, d’autres manières de vivre et de nous laisser surprendre par une aventure qui se vit au jour le jour. Ce sera peut-être également l’occasion de mieux savoir où nous aimerions vivre et quelle profession nous aimerions vraiment exercer :).

Nous avons décidé de créer le blog « Escapadons-Nous » pour partager notre aventure avec notre famille, nos amis et toutes personnes intéressées par notre « escapade » ! Nous partageons bons plans, conseils, galères, infos, etc.

kayak bariloche

Pourquoi avoir choisi l’Argentine ?

Nous avions envie de découvrir l’Amérique du Sud et il y avait un PVT Argentine. C’est aussi l’occasion de pratiquer l’espagnol ! A vrai dire, au début, nous pensions éventuellement voyager en Amérique du Nord, au Canada, afin de travailler dans notre domaine d’études mais le PVT pour ce pays étant très prisé et l’attribution aléatoire, nous ne l’avons pas obtenu.

Nous nous sommes donc renseignés sur les autres PVT disponibles et nous avons découvert le PVT Argentine. Ayant tous les deux étudiés l’espagnol et la culture latino-américaine, nous avons été charmés par la destination ! Plus on se projetait en Argentine et plus on réalisait qu’on avait eu de la chance finalement de ne pas obtenir le PVT Canada tout de suite.

En effet, une fois qu’on commence une carrière, il est plus difficile de tout quitter pour partir à l’aventure, surtout à deux. De plus, nous recherchions une destination qui nous dépayserait vraiment et autant dire que les paysages argentins sont absolument fantastiques !

Pouvez-vous nous parler de votre projet en Argentine ?

Notre projet a changé de nombreuses fois depuis notre arrivée en Argentine. A l’origine, avec notre petit budget (environ 3000 € par personne pour 1 an), nous voulions simplement découvrir quelques villes puis nous installer dans l’une d’entre elles pour y travailler et nous faire une expérience professionnelle à l’étranger. Mais une fois dans le pays, nous avons trouvé dommage le fait de ne visiter que quelques endroits et de rester plusieurs mois dans une même ville. Nous avons donc décidé de voyager davantage pour mieux découvrir le pays, rencontrer plus de gens et découvrir plus de métiers en faisant du volontariat par exemple.

En plein travail de wwoofing

En allant dans le sud, on a été confronté à un problème : le manque de population et donc d’échanges travail/logement disponibles. On s’est donc inscrits sur un site qui permet de dormir chez les habitants et vu que l’expérience nous a beaucoup plu, on a décidé de parcourir toujours plus de villes et de partir à la découverte d’autres pays d’Amérique du Sud, tant qu’on y est !

Cependant, sur de grandes distances, les déplacements coûtent chers donc nous avons commencé l’aventure de l’auto-stop. Nous avons d’abord effectué des petites distances (200 kms) puis de plus grandes comme El Calafate/Bariloche, soit 1500 kms environ (l’équivalent d’un Paris/Rome). La prochaine étape est d’acheter une tente et le nécessaire pour camper car on a pu se rendre compte que faire du stop c’est aussi l’incertitude de trouver un lit pour la nuit.

Auto stop en remorque

Quel type de travail cherchez-vous en Argentine ?

Actuellement, nous ne recherchons pas de travail dans notre secteur d’activité. Toutefois, si une occasion se présente, nous ne sommes pas contre ! Nous utilisons un programme d’échange travail/logement qui nous permet de trouver des établissements qui recherchent des volontaires. Il peut s’agir de fermes biologiques, d’auberges de jeunesse, d’aide à la construction, etc. Jusque-là, nous avons fait deux volontariats et nous prévoyons d’en faire d’autres, dans plusieurs pays d’Amérique du Sud.

Comment vous êtes-vous logé en arrivant à Buenos Aires ?

Lors de notre passage à Buenos Aires, nous sommes restés en auberge de jeunesse ainsi que chez l’habitant. Pour dormir chez l’habitant, nous utilisons le site CouchSurfing et ça fonctionne très bien, surtout dans les grandes villes ! En plus de l’aspect financier, c’est l’occasion de rencontrer les gens du pays, de partager leur culture et de faire de très belles rencontres ! En échange d’une hospitalité souvent très chaleureuse, nous cuisinons un ou plusieurs plats qu’ils n’ont pas l’habitude de manger, nous les invitons à boire un verre ou nous leur offrons un petit cadeau avant de partir (tout dépend du temps et des opportunités).

Quel est votre quartier préféré à Buenos Aires ?

Difficile à dire car nous n’avons pas tout fait à Buenos Aires. Nous avons principalement visité Micro Centro, Palermo, San Telmo et Villa Crespo. Chaque quartier a son charme, on ne pourrait en choisir un en particulier ! Nous ne nous sommes jamais sentis en insécurité même si nous avons pris plus de précautions dans le quartier de La Boca car il est moins bien fréquenté.

Le quartier la boca

Pouvez-vous nous parler du « Blue Market » en Argentine : « mythe » ou « réalité » ?

Il existe deux taux de change en Argentine : l’officiel et l’illégal.

Le Blue Market pour échanger son argent à un meilleur taux n’est pas un mythe. Il existe bien, mais il est illégal ! Il est cependant très utilisé car il permet d’échanger son argent à un bien meilleur taux. Il n’y a pas de bureaux officiels, l’échange se fait dans la rue. La rue Florida à Buenos Aires est la rue la plus connue pour échanger au taux blue. On peut y entendre toute la journée « cambio, cambio, casa de cambio ». Attention toutefois aux arnaques, aux faux billets et aux personnes qui vous promettent un très bon taux pour le baisser au moment de la transaction.

S’il est plus facile d’échanger son argent au meilleur taux à Buenos Aires, il n’est cependant pas impossible de l’échanger dans d’autres grandes villes d’Argentine. Le taux varie tous les jours, mais il est possible de s’informer quotidiennement de sa valeur, notamment grâce au site www.dolarargentino.com.ar/.

Info : le Blue Market pourrait être amené à disparaître avec les récentes élections présidentielles. L’avenir nous le dira !

Les couchers de soleil en argentine sont magnifiques

Quelle sont les principales différences entre le mode de vie à la française et à l’argentine ?

Voici les changements auxquels on pense mais on en oublie très certainement plusieurs :

  • Les horaires : le soir, les Argentins mangent plus tard et sortent plus tard. La plupart des commerces ferment de 13h à 17h environ.
  • Les spécialités culinaires : nous ne retrouvons pas les mêmes spécialités. Ici, c’est « asado » (barbecue) et dulce de leche (confiture de lait) sans modération ! 🙂 On adore ! Bien entendu, il y a certaines choses qui nous manquent : le fromage en fait partie. Il est possible d’en trouver mais moins facilement qu’en France et pour un budget bien plus conséquent. Niveau boisson, l’Argentine a de très bons vins et adore le Fernet-Cola à l’apéritif ! Le maté est également incontournable ! Si le sujet vous intéresse, on vous laisse découvrir toutes les spécialités culinaires d’Argentine.

La parrilla la specialite argentine

  • Les transports : le bus est très utilisé ! Il y a plusieurs niveaux de confort dans les bus : « commun », « semi-cama », « cama » ou « primera clase ». Choisissez selon le prix, qui peut varier du simple au double, et selon la durée du trajet. La notion de distance n’est pas la même en Argentine qu’en France. Faire 500 kms nous paraît long en France alors qu’en Argentine ce n’est rien. On a rencontré plusieurs Argentins qui partaient se promener quelques heures à 200 kms de chez eux ; d’autres qui parcouraient 2000 kms (aller et retour) pour profiter d’un long week-end. Il faut garder à l’esprit que l’Argentine c’est plus de 4 fois la France.
  • Les relations humaines : de manière générale, les relations sont beaucoup moins distantes et bien plus chaleureuses. Les Argentins sont toujours prêts à accueillir, à aider et à partager ce qu’ils ont. Ils sont sympathiques et généreux. Pour la petite anecdote, lorsque nous logeons chez les habitants, ils nous laissent les clés de leur maison avant même de nous connaître. Nous sommes à chaque fois surpris par la confiance qu’ils nous accordent et par leur grande amabilité.

Le trek de El Chaten un indispensable de l'Argentine

  • L’inflation : le pays connaît une inflation spectaculaire. L’inflation peut atteindre les 30% par an, on a d’ailleurs pu la ressentir en seulement 2 mois ! La monnaie locale (le peso argentin) est également très instable. Il n’est pas rare de se retrouver sans argent en fin de mois, car les banques sont vides et qu’il n’y a plus de billets dans les distributeurs.

Merci beaucoup à Damien et à Marlène pour leur témoignage et leurs belles photos. Nous leur souhaitons de belles aventures pour le reste de leur voyage !

Si vous aussi vous êtes tenté par l’aventure : voici comment obtenir votre PVT pour l’Argentine.

Bonne chance !

PVT Argentine : en couple à l’aventure !
Notez cet article

0 commentaire

laisser un commentaire